OGM : l’obscurantisme français

Alors qu’aucun élément scientifique n’a jamais apporté la preuve d’un risque, la France interdit toujours les OGM, tuant ainsi la recherche et les rendements de l’agriculture :

Autres articles

39 Commentaires

  • Denis Merlin , 17 Avr 2014 à 8:16 @ 8 h 16 min

    La paranoïa complotisto-antisémite frappe au niveau du législateur socialo-vert. C’est l’espèce humaine qui paie les frais de ces âneries. Bravo pour votre article !

  • pas dupe , 17 Avr 2014 à 10:37 @ 10 h 37 min

    Les OGM sont nocifs. Les autoriser c’est aussi imposer les Rundup et compagnie qui polluent et détruisent les sols qu’ils rendent infertiles. Par ailleurs autoriser les produits monsento, c’est aussi vouloir la mort des abeilles, la mort de l’agriculture biologique, la mort des agriculteurs à qui les politiques et bien sûr l’Europe ont interdit l’utilisation de leurs semences non trafiquées… !!!!!!!

    Désolé, mais il y a bien eu une étude qui dut être faite en toute discrétion afin d’éviter les foudres de Monsanto et qui ne s’est effectuée non pas sur trois mois, délai trop court pour constater les dégâts mais sur deux ans et là c’est la surprise !

    “L’étude menée par le Criigen (Comité de recherche et d’information indépendante sur le génie génétique) et les équipes du professeur Gilles-Eric Séralini, révélée par Le Nouvel Observateur ce mercredi 19 septembre et publiée par la très sérieuse revue Food and Chemical Toxicology, est une véritable bombe.
    Les résultats sont sans appel : quand on observe les rats sur deux ans, et non sur trois mois comme les firmes le font pour obtenir les autorisations, des tumeurs se développent prématurément.”

    Pour la première fois dans l’histoire, l’équipe française a étudié les effets à long terme d’un pesticide, le Roundup, et d’un maïs OGM NK603, deux produits de Monsanto.

    http://www.criigen.org/ogm/118/display/Documentaire-OGM-vers-une-alerte-mondiale-

    Il y en a marre, votons anti-europe !!!!!!!!!! Retrouvons notre liberté !

  • pas dupe , 17 Avr 2014 à 10:38 @ 10 h 38 min

    “Des risques pour l’environnement et l’agriculture…

    Les risques liés aux transferts de gènes varient évidemment en fonction des gènes introduits, de l’espèce cultivée et de la présence autour d’elle de plantes susceptibles de se croiser avec la culture OGM. Le comportement dans l’environnement de ces nouveaux organismes vivants est totalement imprévisible. Les transgènes qui s’échappent des plantes modifiées et contaminent le patrimoine génétique d’autres plantes, sauvages ou cultivées, ne peuvent pas être ramenés au laboratoire s’ils s’avèrent nocifs ou toxiques et vont se multiplier avec l’organisme hôte de façon incontrôlable.

    Une fois la pollution génétique engendrée, elle est irréversible et incontrôlable. Cette pollution menace la pérennité de l’agriculture biologique comme celle de l’agriculture conventionnelle. Elle met également en péril l’ensemble de la biodiversité planétaire.

    Les OGM présentent d’autres dangers pour l’environnement. On peut ainsi craindre l’apparition de mauvaises herbes résistantes à des herbicides ou celle de “super insectes” insensibles aux insecticides secrétés par les plantes OGM. Autre risque : voir disparaître des insectes “utiles”, avec des conséquences en cascade sur les écosystèmes.

    La culture de plantes transgéniques permet d’autre part à quelques grandes firmes de contrôler la production de notre alimentation grâce aux brevets pris sur les semences OGM. La société Monsanto, par exemple, détient aujourd’hui 90% du monopole sur les semences transgéniques cultivées dans le monde et n’hésite pas à traîner en justice tout agriculteur soupçonné de les utiliser “illégalement”. En effet, les OGM sont brevetés. Les agriculteurs n’ont donc pas le droit de re-semer une partie de leur récolte, mais doivent racheter des semences chaque année. Cette interdiction représente une menace grave pour l’agro-biodiversité et la sécurité alimentaire mondiale, parce que ce sont justement ces pratiques de réutilisation et d’échange de semences entre paysans qui ont permis le développement et la culture d’innombrables variétés de plantes alimentaires adaptées aux conditions locales.
    ****
    Mais aussi des risques potentiels pour notre santé !

    …Les allergies alimentaires, par exemple, sont provoquées par des protéines auxquelles l’organisme réagit de manière exacerbée…

    Enfin, un certain nombre de plantes transgéniques contiennent un gène de résistance aux antibiotiques. Il est inutile pour la plante, mais les chercheurs l’utilisent comme marqueur lors de la transgénèse. Les scientifiques craignent le passage de ce gène de résistance à des bactéries du système digestif animal ou humain. Ceci pourrait rendre inefficace l’utilisation de certains antibiotiques en médecine, alors même que le développement actuel de bactéries résistantes aux antibiotiques les plus répandus constitue une menace sérieuse pour la santé publique.
    http://collectif-vigilance-ogm-rhone.over-blog.com/pages/OGM_les_risques_pour_la_sante_et_pour_lenvironnement-1000359.html

  • pas dupe , 17 Avr 2014 à 10:55 @ 10 h 55 min

    Avec ces OGM va t-on vers une modification des gènes humains ?
    Sont-ils des perturbateurs endocriniens ?
    Cela fait déjà plusieurs années qu’une alerte avait été lancée sous la forme : “Les hommes sont-ils en train de devenir stériles ?”

    “Evoqués, à nouveau, les effets des perturbateurs endocriniens et les pesticides, avec cette étude de l’’Institut de veille sanitaire qui alerte une nouvelle fois sur la dégradation de la qualité du sperme, dans la majorité des régions de France.”
    http://www.associationletriangle.fr/revue-de-presse/bien-etre/3183-fecondite-le-sperme-francais-victime-des-perturbateurs-et-des-pesticides

  • pas dupe , 17 Avr 2014 à 11:08 @ 11 h 08 min

    Bien sûr cette recherche n’est pas faite sur du “mon810” mais pourquoi celui-ci serait moins nocif que l’autre ???????
    Leurs produits nous dit-on sont destinés notamment à l’alimentation animale. Dans la nourriture pour chats par exemple, je relève sur un paquet : 4% de maïs ! Sur un autre “légume déshydraté” non nommé le taux est compris avec la viande ??
    Ce que j’ai constaté est-ce une coïncidence ??? Des cancers chez les animaux. Ils ne peuvent être contaminés, en dehors de maladies, que par la nourriture qu’ils mangent !!!

  • Goupille , 17 Avr 2014 à 11:12 @ 11 h 12 min

    Vous voulez parler de Sanofi, sans doute.
    Qu’importe le flacon puisque le principe reste le même et que ce sont les mêmes chercheurs fous et sans éthique qui auront réussi à faire crever la planète d’abord, et l’humanité pour finir, en un siècle…
    Terres stérilisées, eaux polluées en toutes saloperies, plus de pollénisateurs, usines à lait, usines à bidoche, plus un poisson dans la mer en 2040.
    Dans leur logique insane, en effet, rajouter des OGM non contrôlés en plein champs ne fera plus guère tache. La seule chose qui les dérange est que d’autres font du fric, quand ces salauds d’écolos (les vrais) se soucient de l’avenir de leurs enfants.
    Obscurantistes, va, incapables d’accéder aux Lumières du Fric-Roi.

  • Xav , 17 Avr 2014 à 12:42 @ 12 h 42 min

    Les problèmes qui rendent les OGM inacceptables sont :

    1) Les produits chimiques tuant tout ce qui n’est pas OGM liés à leur utilisation.

    2) Les brevets sur le vivant qui font que lorsqu’un champ est contaminé naturellement par son voisin, l’agriculteur doit payer le labo ayant produit l’OGM (alors que la “justice” voudrait que ce soit lui qui ait droit à des compensations pour cette contamination forcée).

    3) Les risques de voir émerger un savoir faire permettant des humains OGM qui nous ferait prendre un chemin eugéniste malsain (raison valable également pour l’interdiction pure et simple de la PMA et de la GPA ou de son encadrement des plus strictes, dans un cadre publique et jamais par des entreprises privées).

    Parler des OGM qui pourraient soigner le cancer, c’est faire le jeu de monsanto et consorts. Vous connaissez des gens prêt à dépenser des fortunes en recherche pour le seul bien de l’humanité ?

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen