VIDÉO | Tensions entre Arabes et Berbères en Algérie

Alors que l’Algérie vote ce jeudi pour élire son président, dans certaines régions la tension entre les populations berbère et arabe est très vive. C’est le cas au sud du pays, dans la région de Ghardaia aux portes du Sahara, où se multiplient depuis ces dernières semaines pillages et violences entre les deux communautés.

Articles liés

8Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • xrayzoulou , 16 avril 2014 @ 18 h 38 min

    Je prends fait et cause pour les Berbères, les Kabyles, les Mozabites et tous les autochtones d’Algérie, colonisés par les arabes au Vème siècles et après. Les arabes sont des bâtisseurs de déserts, partout où ils sont passés c’est le désert. Ils ont colonisé, beaucoup (sinon tout) le moyen orient et dernièrement en Yougoslavie, ils ont pris la Bosnie et l’Azerbaïdjan (je crois), ils se sont installés et on demandé l’indépendance qu’on leur a royalement donné. Cela me dégoute !

  • le lecteur , 16 avril 2014 @ 19 h 56 min

    Les Berbères, les vrais Algériens. Les arabes ? Des envahisseurs, des destructeurs, etc.

  • patrick Canonges , 16 avril 2014 @ 21 h 34 min

    Les Mozabites sont doublement minoritaires en Algérie. Sur le plan ethnique, ils sont Berbères (amazigh) et sur le plan religieux ils sont ibadites, issu de la première hérésie islamique (avant même les chhites). L’île tunisienne de Djerba et le sultanat d’Oman sont peuplés d’ibadites.
    Les Berbèrophones sont 20% aujourd’hui en Algérie, essentiellement Kabyles, mais il y a des poches berbérophones disséminées et bien sûr des Touaregs. Tous ces gens-là sont la population d’origine du Maghreb, la Maurétanie et la Numidie antiques. Les 80% d’arabophones (je dis bien arabophones et non Arabes comme ils croient être) sont pour la plupart des Berbères arabisés et islamisés. Les Sayyed (arabes d’origine) forment au mieux 5% de la populaion.
    La réussite des Arabes a été d’éradiquer presque complètement la fierté ethnique des Berbères, Egyptiens, Mésopotamiens, Levantins jusqu’à leur faire croire qu’ils sont Arabes.. Quelle ne fut pas ma stupéfaction d’entendre il y a une quarantaine d’année un religieux grec orthodoxe libanais dire qu’il se considérait comme un , je cite, “Arabe chrétien”. Il est vrai qu’aujourd’hui on voit des Noirs nazis (notamment un humoriste et un footeux).
    L’oxymore était joli.

  • Tonio86 , 16 avril 2014 @ 22 h 34 min

    ” Il est vrai qu’aujourd’hui on voit des Noirs nazis (notamment un humoriste et un footeux).”
    C’est bien dommage d’avoir rajouté inutilement cette phrase à la fin de votre commentaire qui était pourtant très pertinent.

  • Jean Dutrueil , 16 avril 2014 @ 23 h 06 min

    @ Patrick Canonges,

    Bravo pour ce rappel très pertinent.

    J’ajouterai qu’au Maghreb le substrat ethnique est de 60 à 80% berbère selon les endroits et le reste arabe, par contre en Égypte c’est l’inverse selon le spécialiste Bernard Lugan.

    Sinon, si les chrétiens libanais sont phéniciens, cette ethnie est issue du groupement racial sémitique dont font partie les arabes, originaires d’Éthiopie et de la péninsule arabique.

    Par contre l’objectivité historique voudrait qu’on reconnaisse que l’écrasante majorité des chrétiens du Proche-Orient qui sont sémites ne confessent pas l’Incarnation du Christ eux qui au contraire ont engendré les courants monophysites ariens et nestoriens ainsi que les églises précalcédonniennes des coptes et éthiopiens.

    En effet le mystère de l’incarnation se retrouve partout dans les religions antiques des les indo-européens, des indiens aux celtes et germains en passant par les iraniens et les hellènes, eux qui incarnaient leurs dieux païens bien avant l’arrivée du christianisme.

    A l’inverse les sémites n’ont jamais incarnés leurs dieux antiques, ceci est dû au fait que les différences raciales imprègnent aussi les conceptions religieuses…

    Donc si des conversions peuvent se faire à la marge comme montre votre article, il est, me semble-t-il, illusoire d’attendre par exemple de la plupart des sémites chrétiens qu’ils reconnaissent enfin la double nature du Christ ou des musulmans maghrébins qui reviennent en masse au christianisme, eux qui l’ont si rapidement délaissés lors des conquêtes arabes du 7 ème siècle (car l’abstrait mahométan leur sied davantage qu’un Dieu trinitaire dont la deuxième personne s’est incarnée), tout en refusant l’arabité qui ne les atteindra qu’au 11ème siècle à cause des déplacement de populations venant de la péninsule arabique par l’empire fatimide pour noyer les révoltes berbères.

    Voici un article que j’écrivis sur le sujet sur ndf:

    http://www.ndf.fr/poing-de-vue/04-12-2013/dieu-les-races#.U07wM1cePmQ

    Bien à vous

  • Pierre , 17 avril 2014 @ 10 h 19 min

    Mais la voilà notre solution de banlieues ! Quand les berbères du 9-3 affronteront les arabes
    de Seine et Marne on pourra compter les points comme le font les flics de Marseille !

  • ljean59 , 17 avril 2014 @ 13 h 17 min

    Bien dit xrayzoulou. Les arabes sont des bâtisseurs de désert.
    C’est connu : ils naissent voleurs, menteurs et fainéants
    Nous le voyons bien en France, ce sont des parasites de la société.

Les commentaires sont clôturés.