Les jeunes du CNIP et du PCD contre le « mariage » homosexuel

Les jeunes du Centre national des indépendants et paysans (CNIP) se sont réjouis, par la voix de Gonzague de Chantérac, du fait que “293 députés [aient] exprimé clairement leur attachement au meilleur modèle familial qui puisse être pour l’avenir de la société : l’engagement d’un homme et d’une femme” mardi dernier. “Les députés de la Majorité savent résister aux pressions communautaristes pour rechercher ce qui est le meilleur pour l’épanouissement de la société et de ses membres” a-t-il remarqué. Pour combien de temps ? serait-on tenté de se demander vu le terrorisme intellectuel qui règne sur la question. “Le mariage est une institution civile fondamentale, une protection de la cellule familiale qui est la racine de notre société” a rappelé le Président des Jeunes du CNIP des Pays de la Loire pour qui “la Loi a une porté générale et ne doit pas se résumer à des situations d’exceptions juridiques”. “Nous savons tous que derrière le “mariage” homosexuel se cache le militantisme pour l’adoption” a expliqué Gonzague de Chantérac qui appelle à rester “ferme et vigilant pour défendre l’intérêt supérieur DE l’enfant” et réclame qu’“une véritable politique de soutien à la Famille soit mise en place” avant l’élection présidentielle.

Pour les Jeunes du Parti chrétien-démocrate (PCD), “une telle proposition montre combien le PS et les jeunes socialistes du MJS sont éloignés des enjeux de notre pays et de ce qu’attendent les français. La question du mariage homosexuel est une revendication ultra-minoritaire de certains groupes de pression, essentiellement parisiens. Cette proposition clientéliste à l’approche des élections présidentielles cache mal l’absence de perspective du PS sur les choix stratégiques de la France. Elle prive surtout les français de débats sur les enjeux les plus urgents, tel que le chômage.”

“Dans une société pleine d’incertitudes face à l’avenir et en perte de repères et de valeurs, la proposition du PS ne vise qu’à dénaturer toujours plus la famille et à priver de protection les plus faibles, notamment les enfants” avertissent-ils, appelant “les Jeunes Populaires de l’UMP à s’opposer vigoureusement à l’action démagogique des jeunes socialistes du MJS”.

Articles liés