La droite et une partie de la gauche quittent l’hémicycle au moment où Valls prend la parole

Les députés de l’opposition tout comme ceux du Front de gauche ou encore Cécile Duflot ont quitté l’hémicycle mardi, au moment où Manuel Valls prenait la parole pour engager la responsabilité du gouvernement (article 49.3) :

Autres articles

9 Commentaires

  • nauticat , 16 Juin 2015 à 17:18 @ 17 h 18 min

    bonjour ,y aurait-il sans que nous le subodorions un seul instant des esprits sains dans cette droite molle ,et plus étonnant encore chez certains de gauche ?

  • sylvain , 16 Juin 2015 à 17:27 @ 17 h 27 min

    oh vrai ? ils en auraient donc ? ou est ce encore une “comedia” ? j’attends la suite …

  • eric-p , 16 Juin 2015 à 19:15 @ 19 h 15 min

    Ça y est ! Nouvelle séance de comedia de l’ arte à l’AN !

    Quanfd donc cesseront-ils leurs gamineries ?Ça fait X fois qu’ils nous font le coup et le
    49-3 est toujours là depuis 1959 !

  • Marino , 16 Juin 2015 à 20:49 @ 20 h 49 min

    Pour être déposée, une motion de censure contre le gouvernement doit être signée par un dixième des députés, soit 58 parlementaires

    * Loi Macron : Manuel Valls engage sa responsabilité, l’opposition quitte l’Assemblée

    “à moins qu’une motion de censure contre le gouvernement ne soit adoptée d’ici la fin de la semaine”

    – Courage fuyons après les bla-bla !

    58 parlementaires doivent signer cette motion de censure, pour être adoptée….Mission impossible ?

    Ou le casse-croûte des Députés (pour défendre les Français…) est plus important que les défendre ?

    Et maintenant, le 1er Ministre va se mettre en vedette sur TF1 à 20 h, pour s’expliquer….Bon zapping !

    * Loi Macron: le texte “adopté avant le 14 juillet” (Hollande)

    * 49-3: “une véritable dérive dictatoriale” pour Marine Le Pen
    La présidente du Front national, Marine Le Pen, a vu aujourd’hui “une véritable dérive dictatoriale” dans le recours à l’article 49-3 de la constitution pour faire adopter la loi Macron. “Ils sont dans une véritable dérive dictatoriale, avec M. Valls dans ses propos, sa posture, son comportement, maintenant dans cette utilisation récurrente du 49-3, qui est quand même une démonstration de faiblesse”, a assuré Marine Le Pen sur RTL.

    Dans l’après-midi, Gilbert Collard avait assuré sur France 3 que lui-même et Marion Maréchal-Le Pen voteraient la motion de censure.

  • Goupille , 17 Juin 2015 à 0:05 @ 0 h 05 min

    Spectacle de ministre tocard pour agitation parlementaire de tocards à destination d’un public d’électeurs tocards.
    Sous l’oeil d’un président de séance hyper-tocard.

    Théâtre.
    Ou Grand guignol.
    Comme il vous plaira.

  • Patrick Stan , 17 Juin 2015 à 10:45 @ 10 h 45 min

    A quoi rime cette nouvelle mascarade ? Notre preministre (Coluche aurait dit : sinistre) ne vaut plus rien parce qu’il ne valait déjà pas grand chose. Menteur ! dictateur ! monsieur n’admet pas la contestation ! il ne s’est toujours pas rendu compte que le pays tout entier ne veut plus de lui. Quant à la droite, pour une fois qu’elle ose faire quelque chose, laissons-lui le bénéfice du doute !!!

  • penelope , 17 Juin 2015 à 11:16 @ 11 h 16 min

    je ne fais pas partie du gouvernement,je ne vais pas dans l’hémicycle,je n’écoute pas cette émission;cependant quand l’un d’entre eux se montre à l’écran,je change de chaine où j’éteins;cela devient insupportable de savoir que tout ce qu’ils disent n’est que mensonge;qu’ils nous prennent pour oies.

Les commentaires sont fermés.