Marine Le Pen parvient à créer un groupe au Parlement européen… sans Gollnisch et Jean-Marie Le Pen

Plus de temps de parole ou encore la possibilité de déposer des amendements… Le Front national va disposer de plusieurs avantages après la création d’un groupe au Parlement européen. Marine Le Pen vient de rassembler les eurodéputés manquants qui l’empêchaient jusque–là de créer sa formation. Le groupe eurosceptique s’appellera “Europe des nations et des libertés”. Jean-Marie Le Pen et Bruno Gollnisch n’ont pas souhaité en faire partie :

Autres articles

32 Commentaires

  • nauticat , 17 Juin 2015 à 11:41 @ 11 h 41 min

    bonjour Charlie,serais-ce à dire que ce qui est admis et quasiment convenu pour les autres formations siégeant au parlement Européen ,deviendrait brusquement caduque ,voir interdit dés lors qu’il s’agit du FN ?

  • marie france , 17 Juin 2015 à 11:46 @ 11 h 46 min

    @ péripathos…..ou hermeneias?? si ce n’est toi c’est donc ton frére ,bonjour

  • Voyageur , 17 Juin 2015 à 12:05 @ 12 h 05 min

    Il y a longtemps que le “match” ne se joue plus à Paris (à l’A.N), nous savons tous que, pour une partie, il se joue à Strasbourg. Les gouvernements européens passent une grande partie de leur temps à contraindre leurs parlements nationaux à adapter les législations nationales aux directives européennes. Si un mouvement patriote représentant les peuples et les Nations peut avoir une visibilité accrue et avoir plus de fonds pour se faire entendre au parlement européen, ses idées ne pourront que progresser dans l’esprit de tous les peuples de l’U.E. Et la Commission de Bruxelles n’aura plus les coudées aussi franches pour imposer ses politiques immigrationnistes aux états membres.
    Changer un système ne peut se faire que de l’intérieur. MLP l’a très bien compris et ne déroge pas à sa volonté de faire avancer une Europe des Nations Libres. En formant ce groupe elle permet au FN et à tous les autres partis patriotes européens d’avoir une audience plus grande aussi bien au niveau européen qu’au niveau de chaque états membres.
    Cela dit, je constate une chose c’est que nos amis patriotes sur ce site font preuve de bon sens, et que même si nous ne sommes pas tous d’accord sur certains points du discours du FN et de MLP parfois, nous sommes d’accord sur l’essentiel : Le mouvement patriote doit progresser et se libérer maintenant de son complexe d’infériorité puisque du point de vue idéologique nous sommes en train de gagner les esprits. Il nous resteras à gagner les cœurs.

  • richard b , 17 Juin 2015 à 12:33 @ 12 h 33 min

    Entièrement d’accord avec vous, un jour peut être c’est eux qui feront les poubelles.
    mais tant qu’ils ont le ventre plein, ils ne bougeront pas.J ‘ai vécu 68, alors ce n’était pas la même musique, on ne trouvait plus rien, surtout en ville.Les gens se bougeaient …

  • marie france , 17 Juin 2015 à 13:48 @ 13 h 48 min

    ne vous faîtes aucune illusion en 2017 ce sera le ps ou le nabot ,le nabot va ramener les égarés de la droite avec un discours à la le Pen ,et toute le gauche sera “soudée” ,les gens ne faisant pas confiance sur le programme de Marine,de toutes manières si elle venait en bonne position elle sera battue avec la coalition des vendus de droite et de gauche

  • vasionensis , 17 Juin 2015 à 13:54 @ 13 h 54 min

    “Marine est pragmatique, fidèle à ceux qui croient en elle” dites-vous.
    Bel oxymore !
    Le pragmatisme exclut la fidélité. Ce n’est pas beau ,mais l’Histoire le démontre à chaque page.
    Et MLP débarquant son vieux père ne déroge pas à la règle.
    Elle arrivera – peut-être – mais dans quel état ?
    Elle ne renie rien de ce qu’elle pense ou dit penser. Elle renie ceux qui l’ont faite.
    Est-il glorieux de former enfin un groupe à Strasbourg avec l’appoint d’un foie jaune, transfuge de l’UKIP – dont le patron fort-en-gueule refusait de s’associer au FN dont l’ADN, selon lui, porte l’antisémitisme – et qui avait besoin du départ de JMLP pour que cessassent ses palpitations.
    Avec des gens pareils, les droites européennes volent au triomphe !

  • Marino , 17 Juin 2015 à 14:54 @ 14 h 54 min

    Ce n’est pas du cinéma

    Marine Le Pen l’annonçait hier lors d’une conférence de presse, le Front National a réussi à constituer un groupe au Parlement européen, baptisé « Europe des Nations et des Libertés», grâce au ralliement d’une députée britannique de UKIP et de deux députés Polonais du KNP. Ils permettent ainsi d’atteindre le quorum des sept nationalités nécessaires,aux côtés des Français, des Autrichiens du Parti de la liberté (FPÖ), des Italiens de la Ligue du Nord , des Néerlandais du PVV, des Belges du Vlaams Belang. Interrogé hier par BFM TV depuis le Parlement européen, Bruno Gollnisch s’est félicité de la constitution d’un groupe qui donnera une visibilité, un poids et des moyens accrus aux adversaires de l’Europe de Bruxelles.

    Pour autant, Bruno a fait savoir à Marine, qui a parfaitement compris sa position a-t-il précisé, qu’il ne rejoindra pas ce nouveau groupe.
    Rappelant qu’il avait appartenu dans le passé à plusieurs groupes au PE, qu’il en présida même certains, Bruno Gollnisch a souligné que bien évidemment il votera dans le même sens que ses collègues nationaux et patriotes de ce nouveau groupe avec qui il gardait les meilleures relations.
    […]
    Frontistes qui comprennent l’attitude de Bruno beaucoup mieux que l’acteur Vincent Cassel ne comprend les Français. Dans l’extrait d’ores et déjà publié de l’émission « Conversation secrète » diffusée hier soir sur canal plus, ce dernier assène quelques unes de ses vérités à l’inénarrable Michel Denisot. Des propos qui éclairent assez bien l’aveuglement, le conformisme, la perte du sens des réalités des élites, de la caste au pouvoir, de la coterie bobo à laquelle se rattache en général le petit monde du cinéma et de l’audiovisuel.

    M. Cassel, qui a aussi tourné dans beaucoup de mauvais films, mais qui n’est pas sans talent, n’a pas échappé la question existentielle du moment sur la montée du vote FN…celle-là même qui était déjà posée il y a trente ans à un Patrick Bruel.

    Sa réponse, certes exprimée dans un français assez chaotique et rapportée peut être de manière tronquée, vaut son pesant de cacahuètes : « Je vois une bande de mecs grossiers, vulgaires, incultes, énervés. C’est le flippe quoi, tout d’un coup on entend s’exprimer les images (sic) de Gollnisch en train d’attraper le truc en tirant la langue (sic) c’est dramatique ». Vous l’aurez compris, il tente ici d’évoquer de manière intelligible le coup du parapluie de Bruno Gollnisch pour attraper le micro espion de l’équipe du petit journal le 1er mai. Et le comédien d’assurer encore : « Je ne sais même pas comment les gens ont envie de voter pour ces gens-là. Ca fait flipper ».

    La France est une nation de gens mesurés comme le souligne Bainville dans son « Histoire de France ». Mais, comme il a su le faire dans les moments cruciaux ou se jouait sa survie, le bon sens, l’instinct commandent à notre peuple de s’extraire de cette mollesse « confortable » (pas pour tout le monde !) qui est en train de tuer la France à petit feu. Nous ne nous résignons pas au déclin et nous savons nous, affirme Bruno Gollnisch, que notre « vieux pays » possède un potentiel et des talents extraordinaires, qu’il y a encore de la place pour un avenir français.

    Extrait (partiel) de Bruno Gollnish /son blog le 17 juin

Les commentaires sont fermés.