Brexit : bataille navale entre partisans et opposants sur la Tamise

Brexit : bataille navale entre partisans et opposants sur la Tamise

Au Royaume-Uni, la campagne pour le référendum sur la sortie de l’Union européenne du 23 juin prochain s’invite même sur la Tamise. Les partisans et les opposants au Brexit se sont livrés à une bataille navale aux pieds du Parlement à Londres :

Autres articles

6 Commentaires

  • Gisèle , 16 Juin 2016 à 23:47 @ 23 h 47 min

    Il paraît qu’une député vert aurait été assassinée poignardée par un pro- brexit et que le mouvement aurait dit se retirer de la campagne … est ce vrai ?

  • ras le bol , 17 Juin 2016 à 8:32 @ 8 h 32 min

    Les sondages sont en faveur de la sortie de l’europe de la GB et curieusement voilà une députée pro europe qui vient de se faire tuer.
    En France lorsque la contestation montait au moment des élections pour les municipales de 2015, nous avons eu l’attentat de Charlie Hebdo. Idem pour les régionales…

    Alors ? Et bien suspension de la campagne pour le brexit !!!! Ce qui a été également le résultat des attentats en France !!!

    Si cet assassinat ne s’appelle pas “manipulation des masses” !!

    N Farage posa

  • ras le bol , 17 Juin 2016 à 8:38 @ 8 h 38 min

    N Farage a posé devant une masse de migrants imposés par l’Europe !

    Alors voyons l’Angleterre ne peut rejeter une telle manne imposée par Merkel !!! Imposée dans tous les sens du terme ! Car qui paie l’entretien ???

    La loi travail que veut imposer VallSS/Komri est la reconnaissance et l’ouverture à l’emploi en France du travailleur déplacé, donc du migrant, etc… Ce qui veut dire que les fonctionnaires vont dégager puisque NKM a dit il y a quelques semaines, les fonctionnaires doivent disparaître, ne doivent rester que les militaires et les politiques, bien sûr !!!

  • Gisèle , 18 Juin 2016 à 1:46 @ 1 h 46 min

    Assassinat qui tombe à point … la politique ” mondiale ” n’en est pas à un sacrifice humain près ….
    Et bien sûre, même l’assassin a été choisi . Que de plus simple que de télécommander un homme reconnu souffrant de troubles psychiques …comme certains auteurs d’ évènements dramatiques en France …
    Beaucoup dans mon entourage, pensent la même chose, sans pour cela que nous nous soyons concertés .

  • Marino , 18 Juin 2016 à 14:35 @ 14 h 35 min

    Brexit : le chantage continue….

    * Brexit : Macron prévient les Britanniques

    “On est dedans ou dehors.” Dans un entretien au Monde, Emmanuel Macron alerte les Britanniques sur les conséquences d’un Brexit, notamment dans les domaines économique et financier.

    “Le jour après la sortie, il n’y aura plus de passeport financier pour les établissements britanniques, a prévenu le ministre français de l’Économie. Le Conseil européen devra lancer un ultimatum aux Britanniques sur leurs intentions et le président de la République sera très clair à cet égard. Si le Royaume-Uni veut un traité commercial d’accès au marché européen, les Britanniques devront contribuer au budget européen comme le font les Norvégiens ou les Suisses.”

    Pas question, donc, d’accorder au Royaume-Uni un statut particulier qui le dispenserait de contribuer au budget commun tout en en récoltant les avantages, annonce en substance Emmanuel Macron. La revendication émane du camp pro-Brexit, alors que le statut que pourrait avoir le Royaume-Uni en cas de sortie de l’Union européenne est loin d’être clarifié.

    Le ministre plaide au contraire pour une relance du projet européen, qui pourrait selon lui passer par “un projet de plus forte intégration” destiné “à quelques uns” pour “une véritable convergence au sein de la zone euro”. “Le socle doit être Paris et Berlin”, martèle-t-il et “Rome, certainement aussi”, tandis que “les instruments, ce sont le budget de la zone euro, le commissaire et le parlement de la zone euro”.

    – Le Figaro.fr 18/06/2016

  • Marino , 18 Juin 2016 à 14:45 @ 14 h 45 min

    * Meurtre de Jox Cox: le Brexit toujours en tête (sondages)

    L’assassinat hier de Jox Cox, la députée travailliste en faveur du maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne, ne semble pas avoir entraîné une chute des intentions de vote pro-Brexit.
    Ce serait plutôt l’inverse, selon des derniers sondages.
    La start-up londonienne Qriously a rendu public deux sondages qu’elle a mené sur le référendum du “Brexit”.

    Le premier sondage donne le “Brexit” gagnant, avec 51,7 % contre 39,7 % en faveur du maintien dans l’Union européenne.

    En revanche, le second sondage indique une baisse notable du camp pro-européen, à 32,4 %, et d’une forte hausse des indécis: 16,2 % contre 8,6 % pour le précédent sondage.

    La moyenne des deux études démontre la victoire du “Brexit” à 51,6 % contre 37,2 % de partisans du maintien, et 11,2 % d’indécis.

    La consultation réalisée au lendemain de la mort de Jo Cox indique également que 32,8 % des sondés estiment qu’une sortie de l’Union européenne fera diminuer la menace terroriste. Ils sont également 63,5 % à penser qu’un départ britannique suscitera une baisse de l’immigration. Enfin, ils sont 53,7 % à penser que le tragique assassinat de la députée travailliste ne “changera pas” l’issue du référendum.

    “La mort de Jox Cox semble avoir fragilisé le camp du maintien”, estime l’étude, qui conclut: “les votes en faveur ne montrent pas de signe de diminution”.

    – Le Figaro FLASH ACTU le 17/06/2016

Les commentaires sont fermés.