La crème solaire assassine les océans ! (Vidéo)

La crème solaire assassine les océans ! (Vidéo)

L’été arrive et, face à la mer, une marée blanche de crème solaire se déverse sur nos plages. Et nous voyons les mamans affectueuses tartiner consciencieusement leurs bambins de ces pommades censées les protéger des rayons agressifs de notre unique étoile.
Personne ne pense aux effets secondaires et tertiaires de ces cosmétiques sophistiqués qui, après moult baignades, finiront dans l’eau de mer, inexorablement. Pendant des années je n’y ai pas pensé moi-même : mea culpa. Mais depuis que je suis sensibilisé au destin de la planète bleue, à laquelle notre espèce arrogante prépare un sort funeste, je marque au crayon rouge toutes les agressions que notre humanité insouciante inflige à la nature nourricière.

Or, nos mers et nos océans, dans lesquelles aboutissent finalement tous les déchets de nos industries et de nos consommations effrénées, sont les victimes privilégiées de nos excès de toute nature. Des victimes qui ne hurlent pas, ne disent rien et engloutissent silencieusement dans leur immensité relative le résultat de nos débordements, que le commandant Cousteau dénonça durant toute sa vie, en pure perte ou presque.
Il y a quelques années, j’avais déjà fait écho au livre d’Henry Augier Le livre noir de l’environnement, dans lequel il attirait l’attention, notamment, sur un phénomène trop méconnu : l’usure de la peinture des bateaux qui se dilue évidemment dans la mer, 65 tonnes de peinture pour repeindre la coque d’un pétrolier de 125 000 tonnes ! Depuis, les super-tankers et les navires-immeubles de croisière se sont multipliés ! Bonjour les dégâts !

Dans le même temps des millions de baigneurs soigneusement enduits leur font concurrence dans la destruction programmée du milieu marin. C’est ainsi que chaque année 25 000 tonnes de crème solaire infectent les océans, dont 4 000 tonnes sont absorbées par les massifs de corail. La crème solaire tue le corail en 48 heures ! Et je ne vous parle pas des poissons et fruits de mer qui en ramèneront dans votre estomac. Il existe certaines préparations moins néfastes que d’autres dont celles que l’on peut préparer soi-même avec des produits naturels. Mais surtout, il faudrait prendre conscience que les crèmes solaires ne servent rigoureusement à rien(1). Car notre peau s’adapte parfaitement au rayonnement solaire, à la seule condition qu’on l’y habitue progressivement et que l’on utilise au début vêtements légers, chapeaux et parasols. Bien sûr, il faut s’armer de patience. Si vous débouchez sur la plage avec une peau toute blanche, je vous conseille : 2 fois 10 minutes d’exposition recto-verso durant la première journée, 2 fois 15 minutes le lendemain, 2 fois 20 minutes le surlendemain, puis 2 fois 30 minutes, etc. Adaptez cela à votre propre peau, à nulle autre pareille. Et en 8 jours vous serez bronzé à souhait sans avoir pris le moindre coup de soleil, avec en prime la conscience tranquille de n’avoir tué aucun corail !

Pierre Lance- Nice Provence Info

Articles liés