VIDÉO | Manifestation nationale contre le placement abusif d’enfants en centres d’aide sociale à l’enfance

Le cercle des volontaires a assisté à l’édition parisienne de la manifestation nationale organisée le 8 août 2013 dans 12 villes de France contre le placement arbitraire et abusif d’enfants en ASE.

Autres articles

22 Commentaires

  • monhugo , 16 Août 2013 à 17:23 @ 17 h 23 min

    L’IGAS dénonce régulièrement les abus en matière de placement ASE – il y aurait apparemment jusqu’à 50 % de placements injustifiés. Mais rien ne change, d’où le “coup de gueule” des associations de défense des parents s’estimant victimes. Affaire de gros sous, comme le dit notamment l’intervenante n°3 (7.500 euros mensuels/”placé”). Arbitraire à tous les étages. Une justice complice, sans respect du contradictoire, sans recours. Les Conseils généraux à la manoeuvre. Les enfants qui “trinquent” (témoignage du père de Léa). Qui tire les ficelles ?
    Bilan lamentable. Rien à voir avec le rose bonbon de “Famille d’accueil”, sur France 3 !

  • Eratoreve , 16 Août 2013 à 19:29 @ 19 h 29 min

    C’est simple, il n’y a plus d’orphelins, alors les fonctionnaires risquent de sauter : en conséquence, ils “volent” des enfants pour garder leurs jobs. C’est tout.

  • François Desvignes , 17 Août 2013 à 4:21 @ 4 h 21 min

    La sénatrice Rossignol nous avait prévenu : “les enfants appartiennent à l’Etat” (sic!)

    Mais mis à part les délire idéologiques de la famille socialiste (républicaine), la pierre de voute du système c’est Eratoreve qui l’ a dénoncée : le vol d’enfants leur permet de justifier leurs postes.

    Les Tribunaux de l’injustice sont complices de ce détournement de procédure…pour la même raison : ils justifient leurs postes en donnant raison à l’ASE alors qu’ils écourteraient leur carrière dans le cas inverse.

    En effet, si tout le monde était déclaré bon sauf les professionnels du placement, en même temps et a proportion que mourrait l’ASE, les T.E (Tribunaux pour Enfants) se retrouveraient au chômage.

    Et il ne faudrait pas croire que cela ne concernerait que quelques tribunaux des minneurs : les dotations en moyens financiers et humains des cours d’Appel et de chaque Tribunal de Grande Instance sont évalués pour l’année suivante au nombre de décisions l’année précédente.

    Or, les décisions de placement ET de reconduction de placement, qui tiennent en une page prérédigée, ont la même valeur qu’une décision lourde dans une affaire civile où trois magistrats ont été mobilisés, lesquels ont pondu 20 pages de jurisprudence etc etc.

    Pendant ce temps là, un juge des enfants a reconduit par une simple signature 300 ordonnances de reconduite de placement.

    La Juridiction de Trifouillis a donc rendu 301 décisions lui donnat droit l’année suivante à …

    Mais il y a mieux : le président du TGI est donc un président de juridiction à “300 décisons”. Si l’année suivante, il arrive à produire 400 décisions non seulement il obtiendra des moyens supplémentaires maiss a carrière sera bonifiée a proportion !

    Il sera plus “grand” de 25 % !

    Devant une telle masse d’injustices, d’absurdités, et d’intérêts que pèse les enfants de la négresse ?

    Rien

    Et les parents de léa ?

    Pas grand chose.

    Voilà pourquoi même en interjettant appel, rien ne change.

    Au contraire : ça fait une décision “facile” de plus !

    On comprend mieux pourquoi le Ciel déteste les juges….

    Car même aux plus belles heures de gloire du stakhanovisme, Staline n’avait pas osé ces outrances : faire des enfants que l’on vole, une marchandise entièrement gérée à la promotion professionnelle de leurs voleurs !

  • Diadia , 17 Août 2013 à 8:19 @ 8 h 19 min

    Cela me semble ahurissant ! J’aimerais connaître un peu plus les détails des dossiers.

  • passim , 17 Août 2013 à 9:26 @ 9 h 26 min

    Merci François Desvignes pour cette analyse. On a peine à croire qu’on en soit arrivé à ce niveau de cynisme, mais tout est possible dans ce monde de fous.

  • blanche54 , 17 Août 2013 à 10:09 @ 10 h 09 min

    Dites vous bien que nous sommes pris en otage pour tout, et plus grave, même en ce qui concerne notre santé, pour laquelle on privilégie les médicaments avant tout, pour engraisser les labos. Il faut être vigilant à tous les niveau, car il n’y a que le fric de la consommation qui compte, alors je le redis, arrêtons de consommer, on ne s’en portera que mieux. Honte à la France, qui arrache des enfants à leur famille, pour mieux engraisser notre système de consommation, car, hélas, nos enfants sont devenus des biens de consommation qui rapportent gros à l’État. Je soutiens de tout cœur toutes ces familles !

  • blanche54 , 17 Août 2013 à 10:31 @ 10 h 31 min

    les délinquant, eux ne sont pas retirés à leur famille, ils donneraient trop de mal à leur famille d’accueil… honte à notre justice…

Les commentaires sont fermés.