Une centaine de nigériens réduits en esclavage par les djihadistes de Boko Haram

Deux mois après l’enlèvement médiatisé de 200 écolières au village de Chibok, Boko Haram [1] a enlevé dimanche dernier des dizaines d’habitants du village de pêcheurs de Doron Baga, sur le rivage du lac Tchad. Des témoins qui ont pu fuir à temps rapportent avoir vu les islamistes embarquer leurs victimes dans des camions et brûler leurs maisons. 100 personnes ont disparu dans le raid.

Selon un des villageois, les islamistes “n’ont laissé aucun homme ou garçon sur place, seulement des petits enfants, des filles et des femmes. Ils criaient Allah Akbar, tirant avec leurs armes sporadiquement. La confusion régnait partout. Ils ont commencé à faire monter nos hommes et garçons dans leurs véhicules, menaçant de tirer sur ceux qui leur désobéirait. Tout le monde était effrayé. »

Crédit : Chronologie du mouvement publié en mai par le Courrier International

On peut rapprocher ces événements de ceux qui surviennent en Irak où un marché aux esclaves [2] a été ouvert par l’EIIL à Mossoul. En effet, Boko Haram a donné son soutien à l’EIIL le 13 juillet, ainsi qu’à Al-Qaïda, ou aux Talibans du Mollah Omar en Afghanistan.

Notes

  1. Boko Haram viendrait de boko, terme provenant de l’anglais book et désignant l’alphabet introduit par les autorités coloniales pour transcrire la langue haoussa, et donc par extension l’école publique ou plus généralement l’éducation occidentale, ainsi que de haram terme signifiant interdit, illicite dans la religion de Mahomet. En somme, on pourrait traduire : livres [autres que le Coran] pas bon !
    Un autre nom de la secte fondée en 2002 est groupe sunnite pour la prédication et le djihad.
  2. Selon Aleteia, 700 jeunes femmes yézidis auraient ainsi été récemment vendues au marché de Mossoul.
Jean-Léon Gérôme, Le Marché aux esclaves, 1866

Autres articles

20 Commentaires

  • Luc Ruy , 17 Août 2014 à 12:32 @ 12 h 32 min

    En effet, merci de la correction !

  • Le grain de sable , 17 Août 2014 à 13:22 @ 13 h 22 min

    Les habitants du Niger s’appellent les nigériens. Ceux du Nigéria ; les nigérians. Il y a une faute dans le titre qui induit la confusion et risque de créer le malentendu.

  • Robert , 17 Août 2014 à 17:54 @ 17 h 54 min

    Monsieur Saurat,
    Donnez-nous une source fiable pour appuyer votre assertion.
    J’ai entendu de la bouche de ce même Antoine Sfeir, chrétien libanais je crois et assez cultivé pour ne pas faire de tels anachronismes, des propos allant dans le sens contraire.
    Mais vous allez nous fournir la source précise et nous en saurons plus.

  • Luc Ruy , 17 Août 2014 à 18:44 @ 18 h 44 min

    Oui, je n’ai pas pu trouver l’origine exacte de ces propos. Il serait bon d’indiquer la source en effet !

  • Goupille , 17 Août 2014 à 19:49 @ 19 h 49 min

    Cela n’a aucun sens…
    L’esclavage est dans le Coran, ne serait-ce que dans le verset qui réglemente les rapports des croyants avec leurs quatre épouses, et qui stipule que, si cela ne leur est pas possible, ou ne leur suffit pas, ils peuvent “s’amuser avec leur captifs de guerre” (au sexe non déterminé, d’ailleurs… Ah ! Gide, Montherlant, Genet, et autres. Quel paradis, les terres d’islam…)

    Si ce n’est pas de l’esclavage sexuel, cela…

  • tapassou1 , 17 Août 2014 à 21:10 @ 21 h 10 min

    pour en sortir impossible par les urnes
    il faut que l’armée se soulève
    et rapidement car plus nous allons attendre plus il faudra de morts pour rétablir le pays
    oui la solde ou la retraite de l’armée c’est bien mais quand le pays sera sous le joug islamiste
    cela ne servira plus à rien

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen