Raphaël Liogier, sociologue : “Il n’y a pas à lutter contre l’Islam, même contre l’islamisme” (sic)

Raphaël Liogier, sociologue : “Il n’y a pas à lutter contre l’Islam, même contre l’islamisme” (sic)

Tout le monde, il est gentil… Raphaël Liogier, sociologue et spécialiste du fait religieux, était l’invité d’I>Télé ce lundi 15 août. Si le “sentiment d’être en guerre identitaire” lui semble “inévitable”, il regrette que les hommes politiques, contrairement aux chefs religieux, “se laissent aller à des cartes de langage”. Il estime qu’il ne faut “pas faire le jeu de Daesh” en mettant en scène une guerre “contre l’Islam et même contre l’islamisme”. “Il y a un islamisme réformiste, on n’est pas en guerre contre la Turquie”, a-t-il affirmé mettant en garde contre les amalgames… “L’Islam de France n’est pas responsable des attentats”, a-t-il ajouté. Il est également revenu sur la ferveur des catholiques en ce fête de l’Assomption. Selon lui, cette célébration a une valeur autant politique que religieuse car à la fin des guerres de religion, Louis XIII a décidé en signe d’unité et de paix que Marie serait le symbole de la France, “en ces heures troublées, j’imagine que ça résonne aussi chez les catholiques”.

Autres articles

23 Commentaires

  • Gérard , 17 Août 2016 à 10:19 @ 10 h 19 min

    Pourtant, les musulmans “français” barbus portant la djellaba, ainsi que les femmes voilées et robes noires jusqu’aux pieds, savent parfaitement choisir leur camp lors d’attentats revendiqués par Daesh. Il suffit d’aller sur les réseaux sociaux…

  • balanine , 17 Août 2016 à 12:04 @ 12 h 04 min

    Et pour se donner “bonne conscience” “ils” nous ressortent les guerres de religion… qu’ils n’ont certainement pas étudiées dans le bon sens !!!!!

  • abramovitch , 17 Août 2016 à 12:05 @ 12 h 05 min

    Lorsqu’une ancienne ministre d’un gouvernement précédent,jugée intelligente et fort habile,annonça que le père de sa petite était un personnage bien connu de la sphère politique et du président qu’elle servait,elle n’hésita pas à dénoncer le prétendu géniteur de son enfant un riche notable.
    Celle-ci avant toute dénonciation,avait concédé à sa fille un prénom du meilleur cru oriental.Selon la critique ils étaient nombreux à pouvoir prétendre à cette paternité.C’est donc à partir du bas qu’elle se jucha au sommet de notre pays.
    Cette ministre trés ouverte à la gent masculine et considérée comme bien intégrée,aurait été bien inspirée d’accorder à sa fille un prénom plus approprié au choix de vie occidental dont elle semblait être l’égérie.
    Le burkini n’est pas la façon appropriée, d’afficher son intégration et cela nos amis Corses l’ont vite compris à leur dépens.Quel bonheur que puisse apparaître un nouveau Napoleon,qui nous remettrait dans de bons rails.
    Sans offenser où stigmatiser l’autre,nous devons informer ceux qui émigrent chez nous,qu’ils ne doivent en aucun cas nous imposer leur mode de vie,celui de leur pays qu’ils fuient au lieu de le défendre,et que l’on peut aisément traduire comme étant de la lacheté.
    Notre pays où la tradition est de consommer du cochon et boire de l’alcool même avec parcimonie n’est pas le plus idoine pour ceux qui affichent une religion aussi rigoureuse et intrusive.
    Ce sont nos faiblesses affichées qui confortent l’armée de Daech.

  • BUREAU , 17 Août 2016 à 12:24 @ 12 h 24 min

    Encore un perroquet qui répète ce que dit le gouvernement. Un sociologue de cet acabit, nous n’en avons pas besoin en France.

  • André , 17 Août 2016 à 17:04 @ 17 h 04 min

    Vidéo refaite. La première, j’ai dû immédiatement la troquer pour éviter des ennuis, mais j’avais voulu en laisser un morceau le temps que la nouvelle se télécharge………… Néanmoins, le premier jet atrophié avait déjà totalisé 77 vues.

    https://youtu.be/BpniXv8QcMA

  • aziliz , 18 Août 2016 à 12:54 @ 12 h 54 min

    Logier est un fond de poubelle gluant et puant

  • Chevalier- de Moncaire , 18 Août 2016 à 23:42 @ 23 h 42 min

    Fan du politiquement correcte ce Monsieur Logier me semble trés naif.Ne pas combatre l’Islamismne c’est un acte honteux de capitulation. Le Pape François et monseighneurs les ecvêques devraient y réfléchir un peu mieux.

Les commentaires sont fermés.