Margaux de Frouville, une journaliste qui a le sens de l’humour

Ah, la pression du direct ! La jeune et prometteuse journaliste de BFM TV, Margaux de Frouville, en a fait les frais samedi 3 septembre dernier. En duplex devant l’appartement du Quai Voltaire prêté à la famille Chirac par Ayman Hariri, elle n’a pas été en mesure de le terminer. « Excusez-moi, j’ai perdu mon fil… Excusez-moi… » a-t-elle balbutié avant de cesser de parler. Rebelote une demi-heure plus tard. Immédiatement, Margaux de Frouville fait le buzz sur Internet. C’est sur fond vert avec décor incrusté, sur le plateau de Yann Barthès, (« Le Petit Journal », Canal Plus) qu’elle a achevé son duplex vendredi 9 septembre : « Yann, vous m’entendez ? ». Le présentateur, faussement éberlué : « Margaux de Frouville, c’est vous ? » « Oui, oui, je suis toujours devant la porte de Jacques Chirac, ça fait six jours que j’attends de terminer mon duplex. J’ai pas fini mais là je commence à avoir un peu faim… » lui répond-t-elle, le micro de BFM TV à la main. 

Anosognosie. Sur le plateau, la journaliste est revenue sur sa mésaventure : « C’est un bug. Ce sont les joies du direct sans note, quand on veut faire la maligne et qu’on en est à sa troisième journée de duplex, qu’on ne prend pas de note et qu’il y a un trou de mémoire… Pas de fiche ! La prochaine fois, des petits mots clefs, je pense que ce sera plus sage ». Elle a expliqué avoir reçu « des messages plutôt sympas, de quasi condoléances en fait, un peu comme si c’était fini pour [elle] ». « C’était une erreur, je l’ai faite une fois, ça ne se refera pas deux fois ». « Depuis, on m’a offert un paquet de bristols » pour ses fiches a-t-elle conclu, déclenchant l’hilarité du public.

Articles liés

1Commentaire

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Jean , 17 juin 2012 @ 18 h 51 min

    La plus belle de BFM TV… en plus elle est brillante.

Les commentaires sont clôturés.