Aymeric Chauprade répond à ses détracteurs

En août, le député européen Aymeric Chauprade avait publié un communiqué provoquant l’ire des antisionistes compulsifs : La France face à la question islamique : les choix crédibles pour un avenir français.

Il a été récemment interrogé par les “non-alignés”, proches de Égalité et Réconciliation (d’où proviennent de nombreuses critiques contre le géopoliticien). Il tâcle notamment les soraliens :

(…) les gens auxquels vous pensez sont une toute petite minorité, proche d’Alain Soral pour être clair, qui ont une obsession antisioniste qui est le moteur de toute leur lutte et qui n’a rien à voir avec le patriotisme français.

Il rappelle sa position sur Israël :

Il ne s’agit pas d’être pour ou contre Israël. Il faut définir une politique étrangère uniquement en fonction des intérêts de la France, pas en fonction d’un jugement moral par rapport à ce qui se passe en Palestine ; et je prends aussi en compte le fait que le nationalisme arabe n’est plus aussi fort qu’il ne l’était auparavant et que la question palestinienne est largement devenue une question islamiste.

Aymeric Chauprade regrette que ses détracteurs aient extrait des phrases hors de leur contexte et aient déséquilibré le communiqué, qu’il juge plutôt objectif. Il rappelle que sa position se veut avant tout pragmatique.

Autres articles

26 Commentaires

  • tartemuche , 16 Sep 2014 à 7:12 @ 7 h 12 min

    il faut définir une politique étrangère en fonction des intérêts de la France
    voilà ce qui est important
    rappelez-vous l’axiome de Bismarck ” Mon pays a toujours raison”
    ou une variante anonyme ‘ Tort ou raison, c’est mon pays”

  • passim , 16 Sep 2014 à 8:11 @ 8 h 11 min

    Voilà un discours auquel j’adhère.
    Ce n’était pas le sujet, mais je regrette que Monsieur Chauprade ne soit pas interrogé sur le projet économique du FN. Le trouve-t-il “réaliste” ?

  • Français désabusé , 16 Sep 2014 à 8:54 @ 8 h 54 min

    Oui, il est réaliste… Sauf pour les esprits faibles et qui ne peuvent s’empêcher de gober la propagande médiatique incessante !

  • Samuel REZA , 16 Sep 2014 à 9:47 @ 9 h 47 min

    Si mon pays décide d’être le vassal d’une puissance impériale en estimant qu’il ne fait que “collaborer”.
    IL A RAISON
    Si mon pays décide de mener des guerres d’agression contre des Etats souverains pour piller leurs richesses (et ne pas payer ses dettes) en provoquant des catastrophes migratoires inconsidérées aux conséquences incalculables.
    IL A RAISON
    Si mon pays décide de déporter une partie de sa population à laquelle il impute tous ses péchés.
    IL A RAISON
    Si mon pays décide de forniquer avec la putain de Babylone (qui n’est d’ailleurs pas à Babylone…)
    IL A RAISON

    RIGHT OR WRONG MY COUNTRY

  • hectorgalb , 16 Sep 2014 à 9:50 @ 9 h 50 min

    Ses détracteurs rêvassaient depuis des années, attendant qu’un ange descendu du ciel les désigne à tous comme les champions du pays, et patatras voilà qu’un Chauprade organise sa pensée et la dit en clair publiquement ! Cela ne saurait durer plus longtemps, cette ombre qui s’étend sur leur gloire potentielle obligeait les détracteurs à sortir de l’anonymat et à hurler à la lune.

  • hectorgalb , 16 Sep 2014 à 9:51 @ 9 h 51 min

    Référenciel anglo-saxon, sexy certes mais aucune mesure française ici. Disqualifié.

  • Xav , 16 Sep 2014 à 9:52 @ 9 h 52 min

    Plus réaliste que celui du PS ou de l’UMP, car n’excluant pas de quitter l’euro en cas de poursuite des errements de la BCE…

Les commentaires sont fermés.