D8 mise en garde par le CSA : tout n’est pas permis contre le FN

Suite à son assemblée plénière du 16 juillet 2014, l’institution communique ce lundi :

Le Conseil a mis en garde la chaîne D8 à la suite de la diffusion, le 28 mai 2014 dans le magazine En quête d’actualité, du reportage intitulé « J’ai infiltré une section du Front national », dans lequel un journaliste, muni d’une caméra cachée, s’était infiltré dans la section du candidat Front national aux élections municipales à Lens.

Une partie importante du reportage a été tournée en caméra cachée dans des lieux et au cours de moments privés. L’utilisation de ce procédé dans ces conditions, qui plus est par un journaliste usant d’une fausse identité, ne peut se justifier que par la nature des informations que la chaîne entend porter à la connaissance du public.

Le Conseil a relevé également que certaines personnes de l’entourage du candidat, filmées durant plusieurs semaines en caméra cachée, étaient tout à fait identifiables et n’ont pas fait l’objet d’un floutage, de même que les locaux du siège de campagne.

Il considère dans ces conditions que D8 a méconnu les dispositions de l’article 2-3-8 de sa convention qui prévoient que « le recours aux procédés permettant de recueillir des images et des sons à l’insu des personnes filmées ou enregistrées doit être limité aux nécessités de l’information du public. Il doit être restreint aux cas où il permet d’obtenir des informations difficiles à recueillir autrement. Le recours à ces procédés doit être porté à la connaissance du public. Les personnes et les lieux ne doivent pas pouvoir être identifiés, sauf exception ou si le consentement des personnes a été recueilli préalablement à la diffusion de l’émission ».

Autres articles

11 Commentaires

  • hectorgalb , 16 Sep 2014 à 9:47 @ 9 h 47 min

    D8, propriété du groupe canal plus.

  • Alainpsy , 16 Sep 2014 à 10:07 @ 10 h 07 min

    Ce sont les mêmes qui donnent des leçons de morale, les mêmes qui , lorsqu’ils n’ont rien à dire dans un débat,reprennent l’éternel couplet sur le nazisme, le racisme, la gestapo etc…les mêmes qui parlent au nom des valeurs de la république dont ils sont les fossoyeurs permanents, les mêmes qui ne veulent pas qu’on stigmatise l’autre et qui n’ont cessé de le faire depuis 40 ans, les mêmes qui veulent pouvoir se racheter une conscience en distribuant l’argent du contribuable à toute la misère du monde, les mêmes qui se flattent en bonne compagnie d’être dans le camp de la générosité tout en gardant à bonne distance la misère qu’ils accueillent, réservant sa proximité et sa promiscuité au peuple.

  • Charles , 16 Sep 2014 à 10:30 @ 10 h 30 min

    Ce qui gêne l’agent CSA de l’empire UMPS, ce n’est pas tant la manipulation grossière
    contre le FN, c’est surtout le fait que demain,il sera très facile à la Résistance d’en faire
    de même au sein d’une des officines de l’UMPS, qu’elle soit de droaaate ou de goooche.

    Alors là, Bonjour les dégâts….

    Puisque D8/KanaalPlouf s’en tire avec un simple rappel,
    on en déduit qu’il en sera de même pour la Résistance un jour .

    Tout cela est en train de prendre naissance, jour après jour.

  • ranguin , 16 Sep 2014 à 15:38 @ 15 h 38 min

    Ne rien oublier ! il faudra le leur resservir même réchauffé.

  • Tonio , 17 Sep 2014 à 8:58 @ 8 h 58 min

    Et CANAL propriété de qui ???
    Tout se tient dans le monde de la finance; et si l’on remonte assez haut on voit que quelques dizaines d’affairistes dirigent le monde à leur aise;où l’on retrouve les financiers cosmopolites amis des amisde Hollande, Fabius, Peilon, MOSCOUVITCH, Rebsamen,etc.

  • Tonio , 17 Sep 2014 à 9:07 @ 9 h 07 min

    les mêmes qui entonnent la rengaine nazie ça leur permet de ne pas parler des 100’000’000 de morts des cocos de tous les pays unis dans la terreur d’Etat.
    Marine combien de morts. de famines planifiées, de camps de concentration, de Goulags, d’invasions de pays amis voisins ???

  • Français désabusé , 17 Sep 2014 à 9:28 @ 9 h 28 min

    Que des catholiques lol

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen