Adrien Abauzit : “La France n’est pas un refuge”

jeudi dernier, Independenza webtv s’est entretenu avec Adrien Abauzit, avocat au barreau de Paris, écrivain et conférencier. Il l’affirme haut et fort, “la France n’est pas un refuge” :

Articles liés

6Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Catholique & Français , 16 septembre 2015 @ 10 h 47 min

    Le Chanoine Papin, religieux plutôt de “gauche”, mais droit et honnête et qui savait de quoi il parlait car il a vécu à Rome dans l’entourage immédiat de 4 Papes (Pie XI, Pie XII, Jean XXIII et Paul VI) a écrit : « …Le maréchal essaya de favoriser le départ des juifs étrangers pour leur éviter la persécution. Là encore, il s’entremit auprès du Pape par l’intermédiaire du Nonce, mais ni les Anglais, ni les Américains ne voulurent rien entendre. On sut même que les juifs américains, si nombreux à New York, auraient été parmi les plus hostiles à l’octroi de visas d’immigration» (page89) in Chanoine Papin « Le Dernier Etage du Vatican » Editions Albatros. 1977. « Témoignage romain de Pie XI à Paul VI. A la lumière de certains témoignages, des mythes peuvent s’effondrer et des faits changer leur habituelle interprétation. Ancien élève de l’ « Angelicum », Docteur en Théologie, le Chanoine Papin a bénéficié des leçons de maîtres exceptionnels par leur savoir et leur autorité morale, parmi lesquels il faut citer le P. Garrigou-Lagrange, le Cardinal Philippe, le Cardinal Ciappi et surtout le Rév. P. Gagnebet, consulteur au Saint-Office. » « … Le but de ce livre est en particulier de contribuer à l’effondrement de certaines légendes. Il ne vise nullement le scandale. Je me suis donc limité à une publication relative à cet objectif… » (notes de couverture)

  • Catholique & Français , 16 septembre 2015 @ 10 h 50 min

    « Léon Poliakov évoque cet ultime « outrage », au terme d’un tragique enchaînement qui contraint les membres des Conseils juifs des ghettos à devenir des « rouages de la machinerie qui conduisit les Juifs à Auschwitz ou à Belzec » (Léon Poliakov, « Les Juifs et notre Histoire », page 185). Car les responsables juifs sont astreints par les Nazis à diriger eux-mêmes le mouvement de soumission de leurs co-religionaires, et les chefs des ghettos deviennent les instruments de leur reddition. Raul Hilberg écrit à ce sujet (Raul Hilberg, « La Destruction des Juifs d’Europe » Fayard éd. pp 424-425) : « Sans cesse, ils livraient des Juifs pour sauver les autres Juifs (…) La veille des premières déportations, Moses Merin, Président du Conseil Central des Anciens pour la Haute-Silésie, prit sa première décision : « Je ne craindrai pas, déclara-t-il, de sacrifier 50.000 membres de notre Communauté pour sauver les 50.000 autres. » Durant l’été 1942, ces « autres » furent alignés pour un passage en revue massif et la moitié envoyée à Auschwitz. Après cette déportation, Moses Merin déclara : « J’ai l’impression d’être le capitaine d’un bateau prêt à sombrer et qui a réussi à le mener à bon port en jetant par-dessus bord une grande partie de sa précieuse cargaison ». En 1943, il ne restait qu’une poignée de survivants. Merin s’adressa à eux en ces termes : « Je suis dans une cage, devant un tigre affamé et furieux. Je bourre sa gueule de nourriture, la Chair de mes Frères et de mes Soeurs, pour le maintenir dans cette cage, de crainte qu’il ne s’échappe et ne vous mette en pièces ». Pourquoi citer ces faits, pris parmi d’autres, sinon pour rappeler la dimension diabolique d’une entreprise qui s’est fixé pour objectif de détruire toute la population juive d’Europe. Ils révèlent le contexte dans lequel, pour protéger les Français juifs, les Autorités françaises -qui, à l’instar du reste du monde, ignorent le génocide- vont, sous l’implacable pression nazie, être contraintes à livrer à la Déportation les Juifs allemands et leur co-religionaires étrangers ou apatrides… Commentant l’évènement (la rafle du « Vel d’Hiv »), Léon Poliakov, qui vécut ces temps de détresse en Zone occupée, puis en Zone libre, écrit : « Pour ma part, j’ai toujours pensé, contrairement à l’opinion commune, que Laval, qui n’était nullement anti-sémite, ne mérite pas sa mauvaise réputation. Ma conviction d’historien est qu’à l’époque, en été 1942, il ignorait, comme tout le monde en France, l’existence des Chambres à Gaz. On pensait que ce serait une vie dure, pénible, mais on ne pensait pas à des meurtres d’enfants (in « L’envers Du Destin », p 36). Et, lors d’une « Radioscopie », interrogé par Jacques Chancel qui s’étonne de ce jugement et demande si le Maréchal était, lui, anti-sémite, Poliakov répond : « Pas plus ! » (Jacques Chancel. Déclaration à Radio-Courtoisie, le 11/12/1989. « Libre Journal ») »
    in Jacques Le Grognec (Ancien Combattant de 1939-45; nommé en 1970 Général de Corps aérien et Membre du Conseil Supérieur de l’Air. Termine sa carrière en 1974, au poste de Commandant de la Défense Aérienne) : « Pétain, Gloire et Sacrifice » pp 239 sq.

  • Francois Desvignes , 16 septembre 2015 @ 13 h 30 min

    Ce que je dirais à A.A avec qui par ailleurs je suis entièrement d’accord c’est que si nous n’ avions pas apostasié selon un long processus , celui des trois RRR (Renaisssance Réforme Révolution) nous n’aurions pas été défaits comme nous le sommes aujourd’hui,

    C’est vrai pour l’Europe ( qui est française) mais encore plus pour la France, Nation d’Election depuis le baptême de Clovis, et tout notre avenir a été résumé par cette apostrophe de l’évêque St Remy au jeune Roi : ” la France sera bénie aussi longtemps qu’elle respectera son sacerdoce, et durement châtiée si elle venait à apostasier,”

    La cause de nos malheurs, de notre ruine, nos humiliations, notre déshonneur, nos elites corrompues, le fléau des racailles mangeant nos boeufs, ne trouvent pas tant leurs causes dans le conflit de génération ou la lacheté d’une partie de l’électorat (reels) que dans l’apostasie généralisée.

    A titre individuel, et la somme des individus fera la nation, il faut arrêter de considérer que Dieu est un con. Rappeler que son Fils est seul Roi de France. Que notre plus haut texte constitutionnel ce sont les Dix commandements . Que la première vertu de nos gouvernements n’est ni la recherche de la puissance ni la recherche de la richesse mais de la Justice selon le proverbe de Salomon, donc de notre Roi.

    Que la devise et la mission (davidique) de la France est : Pro Gloria Dei et Mundi salutant
    et que le salut du monde, notre mission, est de révéler cette vérité que tout homme est fils de Dieu et non dieu de lui même : la conception chrétienne et française contre la conception luciférienne et républicaine maçonnique , l’Homme Fils de Dieu avec Dieu vs l’Homme dieu de lui-même, sans Dieu

    Il faut remettre le Christ, Sa Doctrine, nos prières et Ses valeurs dans la politique : prions que Dieu nous libère de Ses ennemis qui sont nos ennemis ET combattons virilement, sans compromis et sans trêve. Car ce n’est qu’à la condition de les combattre ainsi que Dieu nous donnera la victoire

    Donc je suis entièrement d’accord avec AA : la france est une terre (Royauté) chrétienne consacrée au coeur Immaculée de la Vierge, dont le Christ est le seul Roi spirituel

    On peut être juif athée musulman franc-maçon et républicain.
    Mais on ne peut être QUE chrétien si on est français
    Aucun juif, aucun musulman, aucun athée aucun franc-maçon aucun paien n’est Français.
    il peut avoir la nationalité républicaine, mais il n’est pas français
    il y a une différence entre “être” et “avoir” et ” l’être” est au dessus de” l’avoir.”
    Et cela aussi est français.
    Et donc authentiquement chrétien.

    Pour avoir le droit de vote, il faut présenter un certificat de baptême, il faut dire “je crois” pour avoir le droit de dire “je suis”.

    St Remy après sa mise en garde rajoutait (sous l’inspiration du Saint Esprit) “…mais la France ne mourra jamais, jusqu’à la consomation des siècles, Dieu, même la chatiant encore plus sèvrement a proportion des bénédictions qu’elle aura reniees, lui gardera son Amour et Sa protection et jamais ne lui retirera sa dignité de Peuple Elu de la Nouvelle Alliance”

    Aussi, nous vaincrons ceux qui, crachant sur notre Roi, profanent notre terre, nous occupent et nous dévastent.

    Tous ceux qui nient que notre Roi est Fils de Dieu, Dieu consubstanciel au Père, engendré non créé :

    – les athées
    – les francs-maçons
    – les juifs
    – les musulmans.
    – les paiens

    Tous ceux-là devront fuir ou servir d’engrais à nos carottes

    Car tous ceux-là sont les ennemis du Christ notre Roi, et à travers lui du genre humain, nous, Ses Fils

    Ils sont tous de l’Antéchrist selon qu’il est écrit : ” Qui est de l’Antéchrist sinon celui qui nie que Jesus est le Christ ?” (J 2,22)

    Et, le Christ est notre seul Roi, en plus d’être notre seul Dieu.

  • lepitt , 16 septembre 2015 @ 22 h 22 min

    Et que disait St Remy sur les agnostiques,… ?

  • Catholique & Français , 17 septembre 2015 @ 8 h 25 min

    Saint Remy ne disait rien sur les “agnostiques” car ce genre de personnage n’existait pas (ou si peu…) en son temps. La prétendue “Réforme”, le prétendu “humanisme” et les prétendues “Lumières” n’avaient pas encore “éclairé” un monde qui, depuis, est en devenu merveilleusement raisonnable et vertueux (le fameux Règne de la Raison et de la Vertu).

  • penelope , 17 septembre 2015 @ 16 h 11 min

    ce monsieur dit vrai,mais forcément il sera traité de tout ce qui est mauvais,il sera fasciste en plus,pourtant les gens sensé savent que la vérité n’é qu’un chemin,la ligne droite ,ce que nos dirigeants ne veulent pas admettre au nom de la république qu’ils sont en train d’abattre sans scrupules;quand ) Tarik Ramadan,non,il n’est pas l’ami de la France,il est musulman limite intégriste,sous une légère couche de vernis d’homme lettré,pour preuve,lors d’une grande réunion à Paris avec le CFCM et autres associations du même genre ,à laquelle Mme Royale voulait assister,ils lui ont fermer la porte,interdit d’y assister,si ces gens là se sentaient français ils auraient ouvert grand la porte à qui vouaient les entendre;je ne comprends que cela soit autorisé dans notre pays.Cependant un petit mot,pas méchant,mais en tant qu’avocat,si un immigrés devant être renvoyé dans sont pays et refusant,portait plainte et faisait appel à un avocat, à lui, que ferait ce monsieur?

Les commentaires sont clôturés.