Le lycée parisien occupé par des clandestins n’est plus salubre…

Un lycée désaffecté du XIXeme arrondissement de Paris est occupé par des clandestins. Leur présence est acceptée par la mairie depuis un mois et demi environ, mais il ne respecte plus les règles de salubrité et aucune autorité officielle n’en assure la gestion. “Il y a des fuites d’eau, les toilettes sont cassées, on prend sa douche à l’eau froide”, témoigne Amiri, immigré afghan :

Articles liés

7Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • tell guillaume , 16 septembre 2015 @ 20 h 21 min

    Tel l’image de nos HLM, abandonnés par les franchouillard de souche qui payaient leur loyers et occupés par notre nouvelle chance pour la France, c’est ce que l’on obtient maintenant !!

  • danijulia , 17 septembre 2015 @ 8 h 40 min

    Ça ne m’étonne pas du tout ! On aurait jamais dû les laisser occuper un endroit déjà en piteux état les choses ne peuvent que s aggraver

  • Marino , 17 septembre 2015 @ 10 h 17 min

    Problèmes d’hygiène, de violence, pratiques mafieuses… Au lycée Jean-Quarré, où une partie des clandestins expulsés de La Chapelle ont trouvé un toit, l’autogestion a atteint ses limites selon Libération.

    Ils sont plus d’un millier de migrants à vivre entre les abords de la gare d’Austerlitz ou de la mairie du XVIIIe arrondissement de Paris et un lycée désaffecté du XIXe, dans une grande précarité.

    D’ici à la fin de semaine, la moitié de ces demandeurs d’asile potentiels devraient être relogés. Trois mois et demi après l’évacuation du squat du métro La Chapelle, dont la préparation insuffisante avait suscité la polémique, la mairie de Paris s’apprête à mener une nouvelle opération de «mise à l’abri».

    Objectif : proposer un hébergement temporaire à quelque 600 personnes. L’évacuation devrait se dérouler ce jeudi ou vendredi, conformément au souhait d’Anne Hidalgo, la maire socialiste de Paris, en deux endroits : près de la gare d’Austerlitz et devant la mairie du XVIIIe arrondissement.

    En revanche, rien n’est prévu pour les occupants du lycée Jean-Quarré, reconverti en maison des réfugiés autogérée depuis fin juillet. Or, dans ce bâtiment de quatre étages ouverts sur une cour, la situation est inquiétante, entre des conditions sanitaires déplorables, les rixes récurrentes et l’irruption de réseaux mafieux

    *Libé (extrait)

  • Trahi , 17 septembre 2015 @ 10 h 29 min

    Si la situation s’agrave, le gtv pense refaire des controles aux frontières. MDR et si la situation s’améliore, le gtv permettra un aflux supplémentaire de migrants MDR. Personnellement j’aime toutes ces situations de chianlie désorganisée et je me dis toujours qu’après la pluie vient le beau temps..Donc nous aurons de beaux jours devant nous. Quand, alors là, il faut que la pluie cesse et ce n’est pas pour demain..

  • Trahi , 17 septembre 2015 @ 10 h 46 min

    Les syndicats, le gouvernement et le patrona ont signé des accords de formation et de remise à niveau des employés durant leur carrière. Mais personne n’a encore mis en oeuvre l’éducation en masse des centaines de milliers de gens qui arrivent sur notre territoir. Tous ces gens qui ne savent pas parler ou écrire le FRANCAIS. Ha si, la bellekasem demande l’obligation à l’école d’apprendre l’arabe. Mais ce ne sera pas suffisant comme à l’époque de la tour de Babel. Doit on RIRE ou PLEURER de la situation actuelle, principalement chez nous en Francislamique? Une chose est certaine, il y a des prophéties qui s’accomplissent et qui vont malheureusement s’accomplir bientot.

  • Lagode , 17 septembre 2015 @ 14 h 39 min

    Les associations,qui ne sont ,bien sur,que des étrangers, naturalisés, commencent vraiment à nous emmerdes! Personne,ne veux le voir,mais la France,et l’Europe, grâce à nos politiques ,de tous pays,est foutue!

  • xrayzoulou , 19 septembre 2015 @ 19 h 48 min

    Pensiez-vous qu’ils rendraient tout nickel ! Si ils avaient pu tout démolir, ils n’auraient pas hésité !

Les commentaires sont clôturés.