Nîmes : le Met cloue le bec à l’UNEF

Nîmes. Les élections universitaires du 9 novembre ont propulsé le Mouvement étudiant (Met), classé à droite, devant l’UNEF. Au sein de l’UFR Droit-Eco-Gestion, l’organisation étudiante issue de l’UNI a vu sa campagne de terrain récompensée par 152 voix, le hissant loin devant l’UNEF (71 voix) et SUD (30). Même dans l’UFR Psychologie-Lettres-Langues-Histoire, le Met cartonne avec 152 voix contre 97 pour l’UNEF et 26 pour SUD. Au conseil de l’Université de Nîmes, il obtient 292 voix, l’UNEF 195, SUD 70. Résultat : il rafle 2 sièges sur 3, remporte la vice-présidence étudiante et le bureau des étudiants. Un séisme vu l’implantation historique de l’UNEF à Nîmes.

“Il y a eu très peu de participants. Ces élections ne sont pas très représentatives” expliquent au Midi Libre Christophe Masson et Eric Clément, membres du syndicat de gauche et adeptes de la méthode Coué. Certes, la participation n’était pas élevée (600 votants sur 3 000 étudiants), mais à peine moins qu’aux élections précédentes (25%) remportées par l’UNEF. Plutôt que le Grand soir, les étudiants de Nîmes ont préféré un tarif préférentiel pour le stationnement, des tickets restaurant à 3,005 euros et un système de location de vélos inspiré de Vélib…

Autres articles