Nîmes : le Met cloue le bec à l’UNEF

Nîmes. Les élections universitaires du 9 novembre ont propulsé le Mouvement étudiant (Met), classé à droite, devant l’UNEF. Au sein de l’UFR Droit-Eco-Gestion, l’organisation étudiante issue de l’UNI a vu sa campagne de terrain récompensée par 152 voix, le hissant loin devant l’UNEF (71 voix) et SUD (30). Même dans l’UFR Psychologie-Lettres-Langues-Histoire, le Met cartonne avec 152 voix contre 97 pour l’UNEF et 26 pour SUD. Au conseil de l’Université de Nîmes, il obtient 292 voix, l’UNEF 195, SUD 70. Résultat : il rafle 2 sièges sur 3, remporte la vice-présidence étudiante et le bureau des étudiants. Un séisme vu l’implantation historique de l’UNEF à Nîmes.

« Il y a eu très peu de participants. Ces élections ne sont pas très représentatives » expliquent au Midi Libre Christophe Masson et Eric Clément, membres du syndicat de gauche et adeptes de la méthode Coué. Certes, la participation n’était pas élevée (600 votants sur 3 000 étudiants), mais à peine moins qu’aux élections précédentes (25%) remportées par l’UNEF. Plutôt que le Grand soir, les étudiants de Nîmes ont préféré un tarif préférentiel pour le stationnement, des tickets restaurant à 3,005 euros et un système de location de vélos inspiré de Vélib…

Articles liés