[Z comme Zemmour] «Le triple A, bataille perdue d’avance»

“C’est la chronique d’une dégradation annoncée. Le triple A, c’est fini. Aujourd’hui, demain ou après-demain, peu importe le moment choisi, notre sort est réglé. Après avoir fait de la défense du triple A sa bataille de la Marne pour mieux endosser l’uniforme prestigieux du Maréchal Joffre, Nicolas Sarkozy et les communicants de l’Elysée nous préparent en douceur depuis plusieurs jours à une retraite en bon ordre…” Ainsi commence le “Z comme Zemmour” d’Eric Zemmour, vendredi sur RTL :

Autres articles

2 Commentaires

  • Antoine de la Salle , 17 Déc 2011 à 0:57 @ 0 h 57 min

    Le triple A est un petit joujou, le gouvernement l’agite pour nous faire croire qu’il faut le garder. On passe à côté du vrai débat, de la vrai polémique, de la véritable actualité des prochains mois, celle de la sortie de l’euro et de manière plus général : refonder l’Europe en balayant cette Europe de Bruxelles que personne ne veut. Une Europe à la fois libérale et conservatrice, patriote et ouverte sur le monde dans ses échanges.
    Dans ce sens, un vent nouveau se lève dans les partis (FN, CPNT, DLR, CNI, PDF, etc…) et chez les Jeunes (UNI, FNJ, LPF, Jeunes CNI…) car cette ambiance n’existait pas il y a 5 ou 10 ans. Les patriotes se soulèvent mais ce ne sont pas les patriotes du parti communiste ou de l’Oeuvre Française, ce sont des patriotes classiques, modérés, joyeux, sans excès. Et ce vent nouveau, il faut le saluer et surtout l’encourager. NDF est pour cela un excellent vecteur de communication, de tendance libérale conservatrice, proche des milieux de la Droite Libre, du CNI, du MPF de du PCD avec ce côté réactionnaire à la sauce FN et Droite populaire assez agréable mais surtout tout à fait complémentaire. Cette dynamique, il faut le reconnaître, est entretenue par une Marine Le Pen à 20% dans les sondages et peut-être 25% dès le 1er tour. Mais peu importe l’identité de celui ou celle qui mène le bateau, il faut à sa manière répondre à l’appel et œuvre là ou nous sommes, avec la tendance que nous avons, sans se soucier des petites (ou plus grosses) divergences.
    Ce qu’il y a de certain, c’est que les partis établis depuis 30 ans – RPR aujourd’hui UMP, PS, UDF aujourd’hui MODEM, Les Vertes et centristes – ceux là qui se partagent la gamelle sur le dos du peuple de France, ces gens là, doivent tout simplement, démocratiquement, dégager, partir, voir ailleurs du pays car la relève ne ressemble pas du tout à ces crasseux politiciens. 2012 nous aidera à leur faire comprendre, oui, il le faut mes chers amis.

  • Tira , 17 Déc 2011 à 15:48 @ 15 h 48 min

    L’agence de com’ « Vessies et lanternes » a tout préparé : la perte de notre AAA n’a aucune signification, et est d’ailleurs injustifiée (1). Le Président va s’adresser à la nation, dans une déclaration solennelle, pour rappeler, comme l’Insee le fait trimestriellement, que le moral des Français est élevé, la consommation audacieuse avec néanmoins une forte propension à l’épargne … et que 2012 va être l’année de l’espoir.
    (1) … donc si elle est injustifiée, elle a une signification ?

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France