Théorie du genre et « mariage » homosexuel : les Monty Python avaient tout prévu

L’intégralité de cette séquence de 2’30’’ extraite de La Vie de Brian est hilarante, mais surtout, elle colle incroyablement à l’actualité et notamment aux arguments rhétoriques absurdes des partisans de la théorie du genre comme du “mariage” homosexuel. Alors que les Monty Python en riaient car ils pensaient qu’on n’en arriverait jamais à tenir sérieusement ce genre de discours !

Les saines considérations de “Reg”, leader du “Front populaire de Judée”, correspondent exactement aux arguments des défenseurs du mariage et sa conclusion, “Ça n’est pas une lutte contre l’oppression, c’est une lutte… contre la réalité !” résume bien notre sentiment à tous…

Articles liés

6Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Aziliz , 16 décembre 2012 @ 21 h 20 min

    Le fait est que j’avais oublié combien j’avais pu rire il y a … un siècle.
    Eric Martin a parfaitement raison, cela colle parfaitement avec ce que nous font vivre la bande de barjes dégénérés et atrophiés du bulbe.

  • albert2 , 16 décembre 2012 @ 21 h 59 min

    N’y aurait-il pas suspicion d’un certain vague relent d’antisémitisme dans cette illustration, par ailleurs en décalage avec le débat actuel ? Que nenni non point, bien sûr et honni soit qui mal y voit.

  • Robert , 16 décembre 2012 @ 22 h 30 min

    C’est d’autant plus savoureux qu’un Monthy Python, Graham Chapman, était ouvertement homosexuel.
    Quand aux relents d’antisémitisme, c’est un gag!
    Le fil d’ou c’est tiré, “la vie de Brian” est selon eux hérétique et se moque des religions. Le parallèle entre les sectes de juifs zélotes de l’époque, relisez la Bible, et les sectes gauchistes de notre époque est formidablement bien fait.
    Ce qui est hautement d ‘actualité, c’est que des idéologues comme ceux qui nous gouvernent nient la réalité et confondent le bien commun, ou plutôt sa réduction laïcarde l’intérêt général, avec un consensus des désirs des uns ou des autres pouvant servir leur idéologie.

  • Gérard (l'autre) , 16 décembre 2012 @ 23 h 16 min

    Un régal !
    En quelques phrases … ils font une démonstration magistrale !

  • ranguin , 17 décembre 2012 @ 7 h 33 min

    L’Elysée et Matignon seraient ils devenus des salles de spectacles ?
    Le problème est que les deux occupants sont très loin d’être aussi drôles.

  • nonade , 18 décembre 2012 @ 11 h 27 min

    J’aurais pas dit mieux,

Les commentaires sont clôturés.