A quand une section LGBT à Sens Commun ?

Sabine Faivre vient de démissionner de Sens Commun, dont elle était la déléguée régionale de PACA. Elle explique pourquoi et fait des révélations très inquiétantes :

“Ceci a fait suite à la découverte d’un rapport préliminaire sur la famille, rédigé par l’équipe du Pôle “Etudes” de Sens commun, et validé en première intention par Sens commun. J’ai découvert ce rapport alors que je postulais pour intégrer l’équipe de travail sur la “famille”. Or la lecture de ce rapport, définissant une “ligne” de propositions sur la famille, m’a fait l’effet d’une douche glaciale. Aucune des valeurs pour lesquelles je me suis engagée à Sens commun n’y figure.

Le mariage h/f n’est cité nulle part comme étant le fondement de la société, ni comme élément constitutif du Bien commun. La seule évocation du mariage apparait dans une phrase hypothétique ” Nous préférerions que le concept de mariage soit réservé au couple h/f”, et nous ” affirmons que nous sommes favorables à l’union civile des couples homosexuels stables”. Toute la suite développe des propositions pour ces couples. La PMA doit être “découragée” mais non interdite. Il faut que les Etats essaient de faire “reculer” la pratique de la GPA etc.

Suit une liste de noms, d’associations et personnalités à rencontrer dans la ” concertation” nécessaire à l’élaboration du rapport : Apparaît Gaylib, Homovox… mais pas La Manif pour tous. Bref. Personnellement, je ne me suis pas battue contre la loi Taubira, contre la PMA et la GPA pour en arriver là. […]”

Articles liés

10Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • A= Aristote , 17 décembre 2014 @ 9 h 36 min

    » affirmons que nous sommes favorables à l’union civile des couples homosexuels stables »

    C’est cela déjà qu’il faudrait remettre en c

  • A= Aristote , 17 décembre 2014 @ 9 h 40 min

    » affirmons que nous sommes favorables à l’union civile des couples homosexuels stables »

    C’est cela déjà qu’il faudrait remettre en cause : quelle en est la justification ? Les tribunaux , lorsque les juges sont de bons juristes , savent très bien régler les situations de fait ( possession d’état , société de fait , etc …il suffit de se rappeler la jurisprudence sur le concubinage ) .
    Maintenant la politique est l’art du possible ….hélas! …et pas de la sainteté.

  • pnfo , 18 décembre 2014 @ 21 h 28 min

    Bonsoir Safa. Je vous comprends c’est toujours désagréable de trouver des propos privés sur un site publique.
    Pour ma part, je suis très étonné de leur logo. Un carré sur sa pointe montre l’instabilité du mouvement. On se demande s’il va tomber à droite ou à gauche. Car il y a un canne qui le tire vers la droite et une autre qui la tire vers la gauche. En fin de compte il tient en équilibre à cause du rapport de force entre la droite et la gauche. Si ce mouvement n’a pas adhéré à votre vision de l’être humain, c’est que vous n’avez pas assez tiré de votre côté.
    Je ne pense pas que l’IPLH puisse les aider dans leur mouvement parce que cet institut étudie ce qu’est l’être humain et en déduit les conséquences pratiques. Il fait de l’éthique personaliste et non pas l’éthique concensuelle tant à la mode actuellement. Bien à vous

Les commentaires sont clôturés.