Ségolène Royal : “l’arrêt de l’écotaxe a fait faire des économies”

Invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, Ségolène Royal a réagi mardi matin à la suppression de l’écotaxe. “L’arrêt de l’écotaxe a fait faire des économies puisque la facture était de 2 milliards. J’ai décidé d’arrêter cette hémorragie financière sur un système qui ne fonctionnait pas”, s’est défendu la ministre de l’Ecologie.

Autres articles

10 Commentaires

  • negrito , 16 décembre 2014 @ 14 h 35 min

    Et les deux milliards d’euros que la France va devoir payer pour rupture de contrat signifient économie dans le jargon ségolènien….

  • gina , 16 décembre 2014 @ 18 h 11 min

    Hallucinant ! Qui a payé les portiques détruits ? J’aimerais qu’on nous explique pourquoi

    on a imaginé la mise en place de ces portiques ? Pour faire “joli” ?

    Si je comprends bien, l’Etat fait des économies sur une taxe qu’il ne perçoit pas ? Si c’est

    le cas, qu’il arrête aussi de percevoir toutes les taxes injustes dont il nous afflige….

    On nous prend vraiment pour des “Illettrés” voire pire…

  • Écolos , 17 décembre 2014 @ 0 h 34 min

    Mme Ségolène Royal est la principale responsable de cette hémorragie
    qui coûtera au Français plus de 2 milliards . Nous paierons cette
    facture.Mme Royal essaie simplement de retarder cette échéance car elle sait pertinemment quelle sera éjectée de ce poste avec tous les membres de ce gouvernement dans les 2ans à venir. Mme Royal
    arrêtée de vous justifier par des contre-vérités , nous ne sommes pas dupes.Toutes vos annonces sont falsifiées ou farfelues .
    L’Ecotaxe devait nous rapporter 1,2 milliard !…un point c’est tout.

  • Guy Marquais , 17 décembre 2014 @ 7 h 54 min

    Ce n’est pas de sa faute, elle n’est pas toujours très normale. Elle n’a dit qu’une chose sensée ces dernières annèes :
    “J’aurais peut-être fait la même chose mais je n’aurais pas employé le mot ” mariage”
    Après cet instant de bon sens elle est retombée dans la boue intellectuelle qu’elle affectionne !

  • Guy Marquais , 17 décembre 2014 @ 7 h 56 min

    A force de faire de telle économies le danger de faillite nationale s’intensifie…fort même !

  • champar , 17 décembre 2014 @ 12 h 57 min

    Ségolène Royal a parfaitement raison, ce machin aurait couté les yeux de la tête à gérer et dans un second temps tout le monde aurait été fliqué, c’était le but. Elle vient de prendre une décision de défense des libertés. Il y a assez peu de bonnes décisions prises pour ne pas hésiter à les saluer.

    Quant au coût, il faut mettre la société complice en faillite en ne payant rien du tout (comme celle des alcootests bidons qui devaient être obligatoires et ne jamais servir et dont j’espère vivement qu’elle est maintenant en faillite) cela servira de leçon par la suite aux entreprises salopardes complices des basses oeuvres. Pas un seul paiement de l’Etat à cette “entreprise” qui déposera très rapidement le bilan (la procédure bien traînée peut attendre 10 ans), puis aor-s dépôt de bilan rachat de cette “entreprise” saloparde par l’Etat à un prix dérisoire pour éteindre toutes les procédures.
    De cette façon les prédateurs de l’Etat nombreux sous Sarkozy verront qu’il prennent plus que des risques à voler les français.

  • Tonio , 17 décembre 2014 @ 19 h 22 min

    Toujours aussi franche et sincère, Ségolène se laisse porter par les événements et faisant croire que c’est elle qui les suscite, les décide et les oriente: quelle blague; elle a toujours passé son temps à faire de la récupération ( son seul talent écolo) et veut embobiner le chaland en lui vendant sa camelote pourrie!
    marchande de vent comme la plupart de ses collègues, elle incapable de finaliser un projet qui aurait de la valeur, un idée forte, une initiative heureuse: qui ne peut, ne peut…alors on ment effrontément au citoyen. Mais ramasser les primes et les commissions financières, les retraites et les avantages, ça elle sait et c’est quasi tout.

Les commentaires sont fermés.