Manif pour Tous : Alain Suguenot interpelle Manuel Valls sur les estimations de la police

Les chiffres annoncés par la police continuent de faire polémique. Ainsi, des personnalités aussi diverses que Clémentine Autain, le Général Bruno Dary ou Dominique Seux, rédacteur en chef des Échos, admettent une sous-estimation. Mercredi, c’est le député-maire de Beaune et membre de l’Entente parlementaire pour la famille, Alain Suguenot, qui a interpellé le ministre de l’Intérieur sur les chiffres de la participation à la Manif pour tous de ce dimanche 13 janvier à l’occasion d’une question écrite qu’il lui a adressée :

« Comment la Préfecture peut-elle avancer le chiffre de 340 000 manifestants, alors que le seul Champ de Mars, point de convergence des défilés, était plein, et que rien que cela représente au-moins 750 000 personnes, en plus des dizaines de milliers de manifestants supplémentaires se trouvant, soit aux environs du Champ de Mars, soit dans les défilés qui s’y rendaient ? Un tel décalage entre la réalité et le fantasme des chiffres rendus publics, et donc officiels, risque de laisser penser que certains souhaiteraient minimiser la portée de cette manifestation. La volonté d’un gouvernement démocrate et républicain ne pouvant, évidemment, être celle-ci, il lui demande dans quelle mesure il pourrait être institué un moyen de comptage officiel, qui ne souffrirait d’aucune contestation pour connaitre, le plus précisément possible, le nombre de personnes présentes lors d’une manifestation ».

Manuel Valls n’a pas encore répondu au paradoxe soulevé par le député membre de l’Entente parlementaire pour la famille.

Valeurs Actuelles de jeudi affirme que “dès 13 heures, alors que les cortèges démarraient à peine, le préfet de police de Paris a donné la consigne verbale à ses services de fixer à 340 000 le nombre de manifestants”.

Articles liés

18Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Jean-Philippe , 18 janvier 2013 @ 17 h 15 min

    OUI!!
    chiche pour les vidéos,!!!
    en effet la PP dispose d’un réseau tout à fait au point de cameras de surveillances
    ces cameras, en très grand nombre, scrutent la voie publique en permanence
    les bandes vidéos sont conservées un mois. Plus si une infraction est visible et dont les images sont exploitables pour les besoins de l’enquête.
    Il serait vraiment simple de reprendre sur les trois itinéraires trois cameras bien orientées pour effectuer un comptage précis.
    Si une plainte est déposée, les bandes vidéos ne pourront pas être détruites.

  • MarcS , 18 janvier 2013 @ 22 h 01 min

    Tout à fait d’accord avec cette proposition. Comment se fait-il quaucune association (celle présidée par Mme Frigide Barjot notamment) n ait pas encore déposé cette plainte ???,

  • Jean de Sancroize , 19 janvier 2013 @ 10 h 46 min

    C’est ce que je disais, Caballero Diego : Pas d’amalgame. Mon arrière-arrière grand-mère paternelle avait pour patronyme : Cabessa.

    He ahi, hasta pronto !

  • Creuxduloup , 20 janvier 2013 @ 22 h 42 min

    La consigne (appliquée de façon musclée) de ne pas laisser monter sur Tour Eiffel avec un camescope… De qui vient-elle ? Et quel est le vrai motif? Difficile de ne pas se poser la question..

Les commentaires sont clôturés.