SONDAGE | Au quotidien, ressentez-vous personnellement les effets de la crise ?

Les médias et les politiques en parlent tous les jours mais

[poll id=”28″]

Merci de noter que, réalisé sans échantillon représentatif, ce sondage n’a qu’une valeur indicative. Il donne seulement une idée des opinions ou de la situation déclarée des lecteurs réguliers et occasionnels des Nouvelles de France.

Autres articles

12 Commentaires

  • Francis CLAUDE , 18 Jan 2013 à 7:22 @ 7 h 22 min

    a part les débiles profonds ou les trés riches(et encore ceux-la sont trés pres de leurs sous) qui ne ressent pas cette crise qui est plus quune crise, mais une institution du pouvoir de gauche cest a dire a contrario de leurs principes de base!.Je pense pour ceux et celles qui étaient deja des adultes responsables après 68 ou nous avions eu pratiquement 25/100 du coup de la vie en plus dans les 3 mois qui ont suivis cette “belle” révolution qui a surtout eu comme résultat de l èclosion d une classe qui depuis dirige cette pauvre (devenue) France le bobo écolo bizounours caviar cest a dire tous les dirigeants depuis 68!!!…mais en 2013 nous navons que des dettes de partout et les 30 glorieuses mortes et cela aussi suite a mai 68 en grande partie!.

  • Daniel MARTINET , 18 Jan 2013 à 7:36 @ 7 h 36 min

    Pour ma part, c’est certain que je ressens la crise car le site ou je travaillais n’a pas revouvellé son contrat de gardiennage par souci d’économie et je me retrouve sans travail. Peut être que cela va changer car à présent le personnel de ce site “grogne” car il ne se sent pas en sécurité..

  • TRIVIDIC , 18 Jan 2013 à 9:05 @ 9 h 05 min

    1) Flambée des impôts (revenus taxes foncières et taxes habitation) :et oui nos élus ont la dépense intempestive, une générosité hors normes avec les roms, polygames et Cie (générorité peu coûteuse pour eux exempts de tous impôts sur leurs indécentes indemnités (cumulables non contrôlées et surtout non imposables) puisque c’est le cochon de contribuable qui casque.

    Ainsi nous voyons fleurir des villages de roms de ci de là etc etc…

    2) Flambée des prélèvements obligatoires.

    On peut rajouter à tout cela l’intervention au mali qui va coûter la modique somme de 400 000 euros par jour à l’ Etat français.

    “- 27 000 euros par heure de vol d’un Rafale.
    – 11 700 euros par heure de vol d’un Mirage 2000.
    – 2600 euros par heure de vol d’un hélicoptère type gazelle.
    – 25 000 euros par heure de vol d’un hélicoptère Tigre.
    – 250 000 euros par missile de l’ armée française.
    – 4000 euros par missile AASM ( missile du Rafale).
    – 570 000 euros pour les surcoûts d’entretien du matériel.
    – 270 000 euros pour les indemnités journalières des militaires.
    Les opérations extérieures militaires françaises ont coûté 532 millions d’euros en 2005 ( contre 100 prévus au budget), 603 millions en 2006 ( contre 175 prévus au budget), 640 millions en 2007 ( contre 360 prévus au budget), etc… ( voir Afghanistan et autres opérations militaires : quel coût pour quels coups ?). Toutes ces interventions militaires françaises ne cessent de creuser les déficits !

    La classe moyenne même relativement aisée va bientôt se retrouver “clodo” à défaut elle de ne pouvoir quitter le pays.

  • Goupille , 18 Jan 2013 à 9:43 @ 9 h 43 min

    Cela confirme la demande que j’avais déjà faite de sérier fonctionnaires et autres. Il y a fort à parier que les 20% d’entre vos lecteurs qui traversent la crise en apnée, à moins d’être richissimes propriétaires rentiers, émargent au budget de l’Etat, de près ou de loin.

    Qu’ils en profitent bien : cela risque de ne pas durer éternellemnt.

  • westie51 , 18 Jan 2013 à 10:18 @ 10 h 18 min

    il suffit de le constater quand vous passer à la caisse des magasins d’alimentation, même chez les discounts (LIDL, NORMA, ALDI…!
    l essence ne baisse pas alors que normal 1er devait bloquer les prix….. (liste non exhaustive de toutes les augmentations) ;
    Pendant ce temps, les ministres ont reçu leur belle prime de Noël !
    Ces politicards ne pensent qu à asservir le peuple pour mieux le contrôler.

  • Denis Devalois , 18 Jan 2013 à 10:39 @ 10 h 39 min

    Il faudrait définir ce que l’on appelle “la crise” qui est en réalité la conséquence des politiques socialistes.

    Il est vrai que les faillites bancaires et le problème dit des “subprimes” a déclenché une crise financière mondiale. Mais ce fait est en grande partie dépassé maintenant. Désormais, nous ne devrions plus parlé de crise en France car cela sert d’alibi au gouvernement de gauche pour justifier leur mauvaise politique. Si la gauche faisait preuve de bon sens et de réalisme, elle renoncerait par conséquent à ce qui fonde leur identité et donc à leur existence même.

  • Daniel MARTINET , 18 Jan 2013 à 11:34 @ 11 h 34 min

    Le problème des Français ne date pas d’un an et les socialistes ne sont pas plus responsables que les autres. Le PS a certes une mauvaise politique qui va dans le même sens que celle de l’UMP, c’est à dire au service de l’Europe dirigée par l’Allemagne ainsi qu’à la BCE (Banque Centrale Européenne). Nous sommes dirigés par une oligarchie de Bruxelles que nous n’avons même pas élus.Il faut au plus vite se débarrasser de cette politique que mènent le PS et l’UMP.

Les commentaires sont fermés.