France Culture : pour parler de la droite et du FN, la radio publique n’invite que des gauchistes

France Culture a invité deux journalistes de gauche pour en parler ce lundi matin : Haydée Sabéran, correspondante de Libération à Lille et auteur de Bienvenue à Hénin-Beaumont, reportage sur un laboratoire du Front National (Éditions La Découverte) et Gérard Perrier, professeur et candidat du Front de gauche, auteur de Vitrolles, un laboratoire de l’extrême droite et de la crise de la gauche (Éditions Arcane 17).

La diversité politique dans les médias publics en Hollandie, c’est pas pour maintenant !

Autres articles

10 Commentaires

  • jejomau , 17 Mar 2014 à 14:40 @ 14 h 40 min

    VOTEZ TOUS FN !

    Pour UNE seule raison . Une raison unique.

    Parce que vous détestez… Non… Vous Haïssez : les journaleux et les médias !

    Votez TOUS FN pour cette seule raison pour les emmerder !

  • Charles , 17 Mar 2014 à 15:42 @ 15 h 42 min

    Vous mettez une fois de plus le pied sur la queue du chat.

    Ils survivent grâce aux gooschistes de gooche et aux gooschistes de droite.
    Le terme “gauchiste” tout court n’est donc plus de mise.

    Il faudra trouver un autre terme pour désigner les faux marquis qui nous dirigent.

    La seule sortie sera par l’émergence d’une nouvelle majorité législative hors UMPS.

    Le gouvernement de la renaissance n’aura plus qu’à invoquer les contraintes budgétaires
    pour fixer un nouveau plafond absolu aux salaires versés par le secteur public
    ceci pour toute activité publique non régalienne.Donc les médias publics.

    Au dessus d’un certain seuil,on ne paye plus un euro (ou euro franc) de plus.
    Si vous considérez valoir votre ancien salaire,les portes sont ouvertes.

    Ce sera la panique parmi les rats de fronce,incapables de vivre sans fromage.
    Le verrou aura sauté et l’air nouveau viendra sur les ondes.

  • hugues84 , 17 Mar 2014 à 16:37 @ 16 h 37 min

    petite discussion entre amis…..tel est mon sentiment à écouter cette émission;
    franchement quel ridicule que de n’avoir comme unique politique ” faire barrage au FN”
    les gens ne sont plus dupes, ceux qui ont pillé notre pays se cache derrière un épouvantail .
    Pourtant le FN ne fait que reprendre des discours de droite, parfois gaulliste.

    France culture, c’est à déconseiller pour s’instruire

  • DN , 17 Mar 2014 à 17:35 @ 17 h 35 min

    J’ai écouté cette émission par curiosité. On sent que le journaliste homme interrogé ne peut se départir des poncifs de l’extrême gauche jusqu’à la partialité et l’intoxication, notamment lorsqu’il parle de la culture à Vitrolles (cinéma local “fermé par la milice du FN”, bibliothécaire vivant un “véritable martyre” sans être même soutenue par Jean d’Ormesson qui avait donné son nom au monument..etc). Quel outrage en effet qu’un parti français veuille diffuser des œuvres nationales dans des monuments culturels sous son administration ! Vous vous rendez compte ? Laisser Rebatet, Maurras et Brasillac souiller ces temples du marxisme ou trônent depuis des lustres tous les auteurs tiers-mondistes : quel sacrilège !! Démocratie, quand tu nous tiens !
    La dernière phrase de la journaliste gauchiste interrogée (bien plus posée) est à entendre : “A Hénin Beaumont, Steeve Briois tient des meetings publics en toute sérénité”…
    Et oui chère madame, le sectarisme et la violence ne sont pas où l’on croit qu’ils sont !

  • mariedefrance , 17 Mar 2014 à 19:08 @ 19 h 08 min

    Rien de surprenant.

    Pas de quoi en faire un article sauf peut être de réveiller certains…

  • Alainpsy , 17 Mar 2014 à 23:57 @ 23 h 57 min

    Propagande-culture est une radio financée par le contribuable pour qu’on l’endoctrine et l’anesthésie. C’est quand même une spécificité qu’on ne devrait pas trouver en démocratie, un peu comme si j’allais payer dans un restaurant pour que le cuisinier m’empoisonne ! Et le pire c’est qu’ils sont persuadés de faire un travail honnête ou de militer pour la bonne cause. Même pas honte d’avoir une si haute opinion d’eux-mêmes.

  • Elégant , 18 Mar 2014 à 8:03 @ 8 h 03 min

    “pour parler de la droite et du F.N, la radio publique n’invite que des gauchistes”

    Tout cela me rappelle ces “artistes” tombés dans l’oubli et que l’on fait remonter sur scène de temps à autre.
    Ici, plus les médias en perte de vitesse, sont dans la m…, plus on ressort ces rigolos qui, immanquablement, ne trouveront plus l’occasion de parler que dans ces débats arrangés pour eux.

    C’est, là, le triste sort des saltimbanques.

Les commentaires sont fermés.