“Van Rompuy et Barroso se félicitent du rôle tenu par la Russie en Crimée”

Les présidents du Conseil européen Herman Van Rompuy et de la Commission européenne José-Manuel Barroso se « félicitent de la tenue du référendum en Crimée qui s’est tenu aujourd’hui ». Ils tiennent à « saluer le rôle dynamique et sans provocation joué par la Russie sur ce dossier». Et « appellent les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne à prendre des mesures pour soutenir le retour des forces armées russes dans leurs casernements ». Voici ce qu’une traduction libre de leur dernier communiqué pourrait donner… si les journalistes européens n’étaient pas un peu scrupuleux et meilleurs connaisseurs des langues que nos deux présidents européens et leur entourage, se moque Nicolas Gros-Verheyde. “L’anglais étant devenu la seule langue dans laquelle ils veulent communiquer…”

Autres articles

11 Commentaires

  • patrick Canonges , 17 Mar 2014 à 13:16 @ 13 h 16 min

    Rappelons nous ce que Daladier disait à son retour de Münich, après s’être couché devant le caporal bavarois.
    Il voit à travers le hublot une foule qui l’attend. Soulagé de voir que c’était pour l’applaudir en tant que sauveur de la pais, il murmure “les cons”.
    On se souvient aussi des “pacifistes” des années 70 et 80, et ce mot de Mitterrand:
    “les pacifistent sont à l’Ouest et les missiles sont à l’Est”.

  • Jo , 17 Mar 2014 à 13:29 @ 13 h 29 min

    Nick Griffin dénonce l’ethnocide des Européens !

    http://www.youtube.com/watch?v=I5qljkUzzIY

  • feeloo , 17 Mar 2014 à 18:51 @ 18 h 51 min

    Brillant! Merci.
    Complot, Alliance de gauchistes, capitalistes & “suprématistes sionistes…”
    Tout y est!
    Il fallait oser! Il faut vraiment une grosse paire de c… pour oser dire la vérité de nos jours: il suffit d’écouter les couinements de son interlocutrice: Antisémite!
    Encore un d’accord avec Alain Soral, ça fait du bien.

  • sacha , 17 Mar 2014 à 19:02 @ 19 h 02 min

    Pour les anglophones, voici le “joint Statement” des deux compères :

    Brussels, 16 March 2014 EUCO 58/14 PRESSE 140 PR PCE 53

    As stated by all 28 EU Heads of State or Government on 6 March 2014, the European Union considers the holding of the referendum on the future status of the territory of Ukraine as contrary to the Ukrainian Constitution and international law. The referendum is illegal and illegitimate and its outcome will not be recognised.

    The solution to the crisis in Ukraine must be based on the territorial integrity, sovereignty and independence of Ukraine, in the framework of the Ukrainian Constitution as well as the strict adherence to international standards. Only working together through diplomatic processes, including direct discussions between the Governments of Ukraine and Russia, can we find a solution to the crisis. The European Union has a special responsibility for peace, stability and prosperity on the European continent and will continue pursuing these objectives using all available channels.

    We reiterate the strong condemnation of the unprovoked violation of Ukraine’s sovereignty and territorial integrity and call on Russia to withdraw its armed forces to their pre-crisis numbers and the areas of their permanent stationing, in accordance with relevant agreements.

    In advancing these goals, the Ministers of Foreign Affairs will evaluate the situation tomorrow in Brussels and decide on additional measures in line with the declaration of the Heads of State and Government of the EU of 6 March.

  • mariedefrance , 17 Mar 2014 à 19:23 @ 19 h 23 min

    NDF … il faut arrêter de raconter n’importe quoi et de faire croire n’importe quoi !

  • patrick Canonges , 17 Mar 2014 à 21:39 @ 21 h 39 min

    C’est bien mon avis. Il faut dire que 40 ans de destruction minutieuse de l’enseignement public et de faillite des familles, ça laisse des traces chez beaucoup de gens à l’inculture crasse

  • jeanluc , 18 Mar 2014 à 9:24 @ 9 h 24 min

    C’est du globish plus que de l’anglais d’ailleurs, idiomatiquement parlant. On constate là que l’utilisation d’un jargon politique international détruit complètement les fondements même de la langue. On comprend pourquoi le français a longtemps été utilisé comme langue diplomatique et ce que la souplesse de communication perd à l’utilisation de l’anglais.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen