Philippe Gosselin dénonce les «provocations des forces de l’ordre»

Philippe Gosselin, député de la Manche, a été choqué par les « provocations de forces de l’ordre » à l’endroit des opposants à la dénaturation du mariage. L’élu avait rejoint mardi les opposants au « mariage » homosexuel sur l’esplanade des Invalides avant que ceux-ci ne soient dispersés ou interpellés par les CRS présents sur place. « On a pris la parole très calmement, sans appel à la révolte, en disant qu’on avait besoin de leur soutien, et au fur et à mesure qu’on leur parlait, le cordon de CRS se rapprochait dangereusement, et il y a vraiment eu de la provoc des forces de l’ordre qui auraient très bien pu, alors qu’on était là justement, temporiser », a déclaré le député au micro de l’AFP.

Et de poursuivre : « On a été pris à partie, assez violemment, et il a fallu qu’on exhibe de notre qualité de parlementaires pour que les choses se calment et qu’on puisse se retirer. (…) ça a été parfois un peu violent, il y a eu des coups de matraque, on a un collaborateur qui a une belle marque parce qu’il s’est pris un coup de matraque, il y a eu des coups de boucliers“. Choqué par les méthodes employées par les forces de l’ordre, Philippe Gosselin déclare que s’il « condamne évidemment toute violence, et de façon claire, nette et définitive (…) il ne faudrait pas non plus que les forces de l’ordre aient pour mission d’exciter pour créer le chaos”.

Le parlementaire a par ailleurs déclaré qu’il « ne peut pas comprendre qu’on vote une loi d’amnistie pour des syndicalistes qui cassent, et qu’on s’en prenne à des gamins, des étudiants en tout cas, qui font des sit-in pacifiques ». 

Autres articles

46 Commentaires

  • FIFRE Jean-Jacques , 17 avril 2013 @ 18 h 00 min

    Vous avez beaucoup de solutions pour réagir à cette agression intolérable de la part d’un pouvoir aux abois :
    1) déposer une plainte collective.
    2) Protester officiellement aupèrs du bureau de l4assemblée Nationale.
    3) Ecrire collectivement une lettre ouverte au Président de la Républiquye
    4) Interpelé à ce sujet le gouvernement lors de la prochaine séance des questions dactualité.
    …….
    Votre agression par la police dans votre situation,est une agression de tout le peuple

  • alain , 17 avril 2013 @ 18 h 10 min

    courageux mais pas téméraires les braves députés UMP ont dit aux jeunes de rester – vu à la télé sur BFMTV.

    Et puis ils sont partis et les jeunes se sont fait matraquer.

    Je rappelle qu’ils ont tous un studio individuel à Paris bd Saint Germain obligemment fourni par l’Assemblée aux députés.

    Ils auraient pu organiser un tour de garde.

    Mais les coups de matraque et les lacrymos ce sont pour les manants.

    En plus ce sont des cons,

    Parce que vu l’ambiance actuelle et la popularité du gouvernement, un peu de lacrymo et un coup de matraque bien médiatisé et le député machin est réélu dans sa circonscription avec un score soviétique !

  • Charles , 17 avril 2013 @ 18 h 12 min

    Frère Gosselin de l’UMPS ,
    vous etes une victime collatérale.
    C’est ballot,mais vous récoltez ce que vous avez semé.

  • Charles , 17 avril 2013 @ 18 h 33 min

    Tout a fait Alain.

    Un coup de matraque reçu par un député peut changer une carrière politique.
    Meme plus besoin de s’emmerder a faire campagne.

    Un bon coup “correct” et avec du sang sur le visage
    et l’image fait le tour du monde.

  • LOLA , 17 avril 2013 @ 18 h 52 min

    En même temps comme dit Charles, vous récoltez ce que vous avez semé, il a été dit par un CRS qu’aucune autorisation préfectorale existe à ce jour pour un tel “sitting” sur la pelouse des Invalides… Quant à la violence des CRS, quand la foule provoque de façons physique, il est évident que les CRS répondent avec agressivité, cela reste mon avis personnel que tous le monde ne partage pas forcément.

  • le réel , 17 avril 2013 @ 20 h 45 min

    ils se foutent de nous, ils sont pour le mariage homo qui automatiquement imposera les mêmes droits pour tous sauf pour les enfants!

  • Dilou , 17 avril 2013 @ 21 h 18 min

    BFMTV, qui donnait encore des informations crédibles, est en train de retourner sa veste: informations dans le sens du gouvernement, les manifestants sont des provocateurs et nos forces de l ordre ne ripostent que pour se protéger…Abhérent quand on est sur le terrain. Quant aux propos mensongers de Ruth Elkrief hier soir, je n ose y croire: je la coyais honnête, mais quand on est manipulé par le pouvoir et surtout que lon veut garder sa “place”, on est prêt à tout. Les 2 autres journalistes ne valaient pas mieux; adieu BFMTV!

Les commentaires sont fermés.