Robert Ménard paye son engagement pour la liberté d’expression au prix fort

Interrogé par Minute de mercredi, Robert Ménard explique qu’ « en ce moment, notre petite maison d’édition (qu’il possède avec sa femme, Emmanuelle Duverger, ndlr) paye le prix fort de notre engagement : des auteurs nous ont quittés, certains libraires ne jouent pas le jeu… ». Les rumeurs de départ de la station RTL colportées par Challenges du 12 mai ? Robert Ménard “n’ose pas imaginer [que ses employeurs] puissent [lui] reprocher ce qui serait un délit d’opinion”.

> Robert Ménard : « Olivier Besancenot est au moins aussi dangereux que Marine Le Pen »

Autres articles

3 Commentaires

  • trismus37 , 17 Mai 2011 à 12:01 @ 12 h 01 min

    Les librairies ne jouent pas le jeu !
    Tant pis pour elles !
    Commandé sur le net, je l’ai 2 jours plus tard !

  • Rose , 18 Mai 2011 à 12:38 @ 12 h 38 min

    COURAGE ! VIVE LA LIBERTE DEXPRESSION VIVE LA FRANCE LIBRE

  • vasionensis , 18 Mai 2011 à 19:25 @ 19 h 25 min

    « Olivier Besancenot est au moins aussi dangereux que Marine Le Pen »

    On veut bien, mais dangereux pour qui, et pourquoi !,

Les commentaires sont fermés.