Christian Vanneste se lance dans la bataille des législatives

Il y va ! Comme nous l’avions prévu (et espéré), Christian Vanneste se présente aux élections législatives dans la 10e circonscription du Nord. Sans les “trois lettres (…) U-M-P” mais avec, derrière lui, “trente ans de boulot, de présence, de dévouement, de fidélité” a annoncé lors d’une conférence de presse l’élu “rebelle”, membre du Collectif parlementaire de la Droite populaire. “Si je me présente, c’est parce que j’ai le plus de chances pour que la droite l’emporte”, a-t-il déclaré, dénonçant “un fonctionnement (…) inacceptable” et “déplorable” de l’UMP dont il n’a jamais été exclu suite à la polémique créée par des propos tenus en février dernier (dont la véracité a été confirmée par Serge Klarsfeld, par la Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance ou encore par Éric Zemmour) mais dont il n’a pas eu l’investiture. Le député a présenté à la presse son suppléant, Yvan Hennion, un agriculteur conseiller municipal (sans étiquette) d’Halluin depuis 2008. Christian Vanneste risque bien de se retrouver au deuxième tour face à trois autres candidats : l’UMP Gérald Darmanin (nos articles ici et ), la socialiste Zina Dahmani et le frontiste Jean-Richard Sulzer.

Articles liés

3Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Constance de Melge , 17 mai 2012 @ 15 h 28 min

    Au second tour, le candidat du Rassemblement Bleu Marine se désistera face au candidat Christian Vanneste, dans le cadre du combat contre la gauche et pour l’Union des droites instauré par Marine Le Pen. En effet, elle a clairement déclarée qu’au “cas par cas”, des accords peuvent être trouvé avec des gens proches des idées défendues par le FN, comme c’est le cas de Vanneste. Nous n’aurons pas “le FN le plus bête du monde” car UMPS c’est pareil mais au cas par cas, des UMP ou anciens UMP sont très bien et donc, doivent recevoir le soutien du FN car sinon, la Rassemblement Bleu Marine sera objectivement allié des socialo-communistes. Le RBM rassemble toute la droite nationale dans sa diversité et accepte des gens du MPF, du SIEL et un très grand nombre d’anciens de l’UMP, parti désormais mort comme nous le voyons.
    Des personnalités comme Bompart (Rassemblement Bleu Marine) sont dans cette démarche : on travaille avec toutes les bonnes volontés à droite et il faut tout faire pour battre la gauche pour appliquer nos idées au plan local.
    Merci au FN qui à l’origine du Rassemblement Bleu Marine. Merci aux personnalités comme Vanneste ou Bompard (et tant d’autres) qui œuvrent dans le sens de ce rassemblement, avec les mêmes idées, le même idéal. Le RPF (qui s’entend très bien avec le FN…) doit être salué pour ses accords également, DLR aussi : l’intérêt national prime, la vague monte.

  • boret , 18 mai 2012 @ 9 h 42 min

    Certains ténors de l’UMP ont mis en route la machine à perdre en déclarant urbi et orbi qu’il ne saurait y avoir accord avec le FN lors des prochaines législatives. Ce n’est pas pour autant qu’il faille les suivre sur ce terrain. Des décisions comme celle concernant Vanneste me paraissent donc marquées au coin du bon sens. Espérons que les plus intelligents candidats UMP sauront s’en inspireront pour faire barrage aux partis marxistes.
    Ceci dit, je déteste cette personnalisation du FN. La fille suit, en la matière, le mauvais exemple du père.
    Ce dernier eut le mérite de rassembler les nationaux ; il eut le tort de faire du FN une entreprise familiale.

  • Jean-Pierre , 20 mai 2012 @ 10 h 05 min

    Echec total de la stratégie de MLP annoncée battue au deuxième tour par Jean-Luc Mélenchon :

    “Marine Le Pen arriverait en tête au 1er tour avec 34% dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais détenue par le PS, devant Jean-Luc Mélenchon, crédité de 29%, mais serait battue au second tour par le candidat du Front de gauche, selon un sondage Ifop-Fiducial pour le JDD. Dans cette circonscription dont Hénin-Beaumont est la ville principale, le candidat socialiste Philippe Kemel obtiendrait 18% seulement, celui du MoDem Jean Urbaniak, soutenu par l’UMP, 16% des suffrages, la candidate d’Europe Ecologie- Les Verts 2,5% et la candidate de Lutte ouvrière 0,5%. En cas de duel Mélenchon-Le Pen au second tour, le leader du Front de gauche obtiendrait 55% des voix et son adversaire d’extrême droite 45%. En cas de duel PS-FN, Philippe Kemel serait élu avec 56% des voix contre 44% à Le Pen. En cas de triangulaire Front de gauche/Front national/MoDem, Mélenchon l’emporterait par 44% des voix, contre 36% à Le Pen et 20% au candidat du MoDem.”

    Source :
    http://elections.lefigaro.fr/flash-presidentielle/2012/05/19/97006-20120519FILWWW00486-henin-le-pen-a-32-au-1er-tour-sondage.php

Les commentaires sont clôturés.