Machine infernale

Articles liés

3Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • A. , 17 mai 2013 @ 20 h 25 min

    Ouais, ouais, ouais,
    on encule l’UMP et le libéralisme des faux-culs de l’UMP.

  • Jo , 18 mai 2013 @ 16 h 43 min

    Vous vous entraînez pour Junior ?

  • Tarantik Yves , 18 mai 2013 @ 18 h 46 min

    Cher Miège : “La machine infernale” version fable.
    Bien cordialement

    38. La machine infernale

    Les peuples n’ont pas de mémoire.
    [Benjamin Constant]

    Le digne rejeton d’une longue lignée
    De géniaux concepteurs ratés
    Avait concocté puis construit,
    Une machine volante. Au jour J
    Il vous rameute la gent régionale,
    S’installe aux commandes de son drôle d’engin,
    Puis met pleins gaz à cette machine infernale.
    La mécanique frémit, geint,
    Éructe, entre oscillations violentes,
    – Sans s’élever d’un iota – et puis l’impotente,
    Non contente d’éclater en cent-dix morceaux
    Fracasse le bâti qui lui sert de berceau !
    Le follet n’a que le temps de bondir
    Pour éviter à son tour de périr.
    «Eh bien, déclare-t-il à la foule effarée,
    Contemplant les débris de sa folle ambition,
    La preuve est là : J’avais raison !
    Tous les détails sont au point, et
    Seul l’essentiel est à revoir.» Rassérénés
    Par cette mâle affirmation,
    Les souscripteurs affluèrent chéquier en main.
    Comme il n’avait idée ni plan
    Pour concevoir un autre engin :
    «Donnez-moi, leur dit-il, un simple chèque en blanc,
    Ce sera suffisant !»

    Ainsi vit-on naguère un homme politique
    Vanter un projet utopique
    Ayant vingt fois échoué. Et que vit-on encore ?
    Un peuple rabaissé, le ratifier encore !

    Y.T.

Les commentaires sont clôturés.