Appoline de Malherbe, du bruitage au floutage politique…

Appoline de Malherbe, du bruitage au floutage politique…

Unknown-23

Par Charles Chaleyat

Madame Appoline nous bassine ! A la suite de tant d’autres (Durand, FOG, Pujadas, Bourdin, etc..), elle” copyrighte” sur les étranges lucarnes cette tactique  consistant à couvrir, celui ou celle qu’elle a invité pour parler  de ses interruptions intempestives … On n’entend plus rien, d’autant que l’invité qui, comprenant qu’on voulait étouffer ses paroles, continue de parler en haussant le ton pour être entendu (rien là que de très normal). Au final, la BFMiste, Appoline de Malherbe, peut toujours persévérer à mouler des mots de ses lèvres vermillonnes : on n’y pige que couac!  Elle nous importune (a minima) car, qui que ce soit qu’elle invite, je veux entendre ce qu’il dit, de Copé à Bayrou ou de Rugy à Collard. Il y a de plus des moments où la bavarde du PAF se voit secondée – façon fond sonore – par telle ou telle consœur-frère du même acabit,  appelé à la rescousse, sous forme d’expertise-mon-œil. Là on passe au brouhaha genre hall de gare… On peut couper le téléviseur.

MM. les Directeurs de BFM, qui gardez un œil sur l’audimat de votre chaînes, sachez que le résultat est mauvais, même si Mme Lipstick s’auto-congratule le lendemain de l’effet négatif produit par son interlocutrice (on mesurera aux élections prochaines !) : son émission est nulle en matière d’information/désinformation puisqu’inaudible. Pareillement aux autres chaines (iTélé où caquète Barbier ou LCI où patauge Valérie Expert), cette émission est un bazar de la faute de vos présentateurs-trices dont la mission est visiblement d’ occulter, ‘flouter’ les paroles de certains invités… S’il arrive qu’on fasse l’effort de capter l’émission sur le nom de cet invité, on est rapidement écoeuré par le buzz malherbien et on débranche.

C’est à se demander si Appoline de Malherbe a bien appris son boulot  à SciencesPo : glaner des oreilles pour les annonceurs !

Articles liés