Manifestations contre la loi Travail : une vingtaine de permanences PS prises pour cible

Depuis le début de la mobilisation contre la loi Travail et contre le recours à l’article 49-3, le Parti socialiste a recensé une vingtaine de permanences d’élus vandalisées dans toute la France. A Rennes, Le Havre ou encore Lyon, les locaux des socialistes ont vu leurs vitres brisées, des tags inscrits sur leurs murs ou ont été saccagés de l’intérieur. “Nous condamnons fermement les actes de vandalisme”, insiste Jean-Christophe Cambadélis, le Premier secrétaire du parti :

Autres articles

9 Commentaires

  • Wacky , 18 Mai 2016 à 11:31 @ 11 h 31 min

    Ca leur fait du bien aux élus du PS de voir ce qu’est la vindicte populaire.
    Ils devraient destituer leur chef suprême ;mais bien sûr cela les mettrait sur la paille!
    Combien ça gagne un député? en comptant tous les avantages en nature!
    Si Flanby veut insister avec sa loi tordue et inex, on va s’amuser dans les rues; il l’aura cherché!

  • delaye , 18 Mai 2016 à 17:18 @ 17 h 18 min

    Les casseurs sont certes des ordures, mais je jubile lorsqu’une permanence PS est démolie. Puissent-elles l’être toutes! Hier,n ils ont voulu casser le Musée de l’Armée, en somme comme ceux de Daesh. C’est à balles réelles que l’on devrait, se débarrasser de cette engence.

Les commentaires sont fermés.