Hulot ministre : un sinistre de plus pour les ruraux !

Hulot ministre : un sinistre de plus pour les ruraux !

Communiqué. Avec la nomination de Nicolas Hulot au ministère de l’Environnement, c’est une déclaration de guerre adressée au monde rural, au monde agricole, à l’élevage et aux chasseurs de France !

Le nouveau ministre de l’Écologie n’a jamais caché sa détestation des chasseurs, qualifiés de « semeurs de trépas », et son militantisme à vouloir faire disparaitre la chasse en France.

Un recyclage de plus du Hollandisme avec l’envoyé spécial pour la planète devenu maitre du business écolo notamment avec les grandes firmes polluantes.

Le président de la République démontre par cette nomination son approche superficielle et marquetée de sa politique.

Assurément les élections législatives donneront l’occasion aux ruraux et aux chasseurs d’exprimer leur colère en soutenant les candidats LR-UDI-CPNT, seuls porteurs d’un véritable projet en faveur de la ruralité et de la chasse.

Source : CPNT

Autres articles

11 Commentaires

  • Gisèle , 17 Mai 2017 à 17:05 @ 17 h 05 min

    Depuis le temps qu’il tendait sa gamelle celui là !
    Il est tout blanc, lui ? tu parles !
    Chouette ! si les chasseurs s’y mettent, va y avoir de l’animation !
    On prend les mêmes et on recommence ! surtout les spécialistes en démolition !
    Ceux qui voulaient du changement vont être servis ! bien fait !

  • Pacific , 17 Mai 2017 à 17:10 @ 17 h 10 min

    Les vacances de Monsieur Hulot.

  • borphi , 17 Mai 2017 à 18:49 @ 18 h 49 min

    Est-il dans le projet de Macron et dans la mission d’Hulot de remettre l’écotaxe sur les rails?
    Madame Ségolène Royal en ayant organisé le naufrage dans le précédent quinquennat par ses médiocres prestations écologiques et économiques au grand dam des contribuables qui se sont vu plus de 10 Milliards de leurs euros volatiliser par son incompétence!

  • Jean NOGUES , 17 Mai 2017 à 20:30 @ 20 h 30 min

    Je suis un rural 100 % et décomplexé à fond par rapport aux zozos écolos bobos folkloriques qui mourraient en huit jours s’il leur fallait vivre comme mes grands-parents.

    Cela dit, j’affirme ici que la chasse est devenue une calamité. Dans les livres d’histoire du temps des hussards noirs (cf. Ernest Lavisse), nous apprenions que les chasses seigneuriales étaient un fléau pour les paysans, serfs ou affranchis peu importe. Je peux vous dire que la chasse actuelle au sanglier est un fléau, et que les éleveurs de mon coin ont été nombreux à applaudir secrètement Mme Voynet pour leur avoir fait la vie dure.

    Prenez la célèbre vidéo des Inconnus sur la chasse : c’est à peine caricaturé. Tout est vrai : les talkies, les gros 4 x 4 qui sillonnent les sentiers forestiers, les chiens qui ravagent tout en traversant les clôtures, tuant souvent de pauvres brebis. Tu parles d’un sport, ne pas être capable de marcher avec ses jambes en forêt ! et ces gens-là tueraient père et mère pour un droit de chasse. Ca se tait, mais en période de chasse, il y a un mort par jour dans un accident de chasse. Il faut les voir avec leurs armes pointées vers la route, contrairement à toutes les lois ; on se croirait en guerre !

    Et avec les ACCA, on a droit à des chasseurs qui viennent de 200 km pour chasser des sangliers qui ont fui les régions de culture intensive de maïs, ultrasurveillées. Ce n’est pas chez eux, alors ils n’en ont rien à cirer. Vous leur montrez une pancarte interdisant la chasse chez vous, ils vous répondent, engoncés dans un harnachement à deux mille euros minimum, en se foutant de votre gueule : ”je ne sais pas lire !”.

    Souvent, ils laissent un chien qu’ils n’arrivent pas à récupérer, et envoient des confrères le chercher le lundi (ici on appelle le lundi ”le jour de la chasse aux chiens”). C’est ainsi que des chiens errants finissent par pulluler, comme par hasard en période de chasse. Tout le monde fait grand cas de loups qui tuent des brebis. Mais ce qu’on ne dit pas, c’est que 90 % des brebis qui meurent tuées le sont par des chiens errants. Certains éleveurs de la Piège (patrie rurale du canard gras) ont perdu jusqu’à 80 brebis à la fois, tuées par des chiens errants. Ca a laissé la Préfecture de marbre….

    La vérité, la voici : la chasse d’aujourd’hui est exactement comme les chasse seigneuriales décrites dans Ernest Lavisse, et les chasseurs d’aujourd’hui sont exactement les seigneurs d’hier, avec le même comportement. Les férédations de chasse ne vous indemnisent jamais correctement quand vous avez des brebis tuées par des chiens. Elles vous auguirlandent de ne pas enfermer vos bêtes pendant les chasses ! de plus, obsédées par la volonté de ne rien payer du tout, elles se montrent désespérantes ”si vous ne pouvez pas prouver que tel chien a tué vos brebis, on ne peut rien faire”. Il faudrait avoir capturé le chien tueur, donner ses coordonnées précises, accuser le propriétaire après l’avoir identifié, et déposer plainte. Je ne vous dis pas l’empressement des gendarmeries à prendre ce genre de plaintes ! mais ça ne suffit pas, il faut démontrer que c’est bien ce chien-là qui a tué cette bête-là ! comme c’est impossible, aucune assurance ne vous aide, sauf à souscrire des contrats particuliers qui coûtent plus cher que vos brebis.

    Résultat : dans les régions d’élevage, petit à petit, les éleveurs canent et abandonnent. Le cheptel ovin de France est aujourd’hui à peine plus que la moitié de celui de 1979. La chasse est la cause principale de ce désastre. En 1979, la période de chasse allait du 15 septembre au 1er janvier suivant. Maintenant, elle commence le 15 août et ne se termine que vers la mi-mars……lobbyyisme…..

    J’ai pu comparer avec le statut de la chasse en Alsace : le jour et la nuit ! là-bas il y a de vraies assurances qui couvrent les dégâts généreusement, et les chasseurs ont un tout autre niveau que nos viandards de Midi-Pyrénées-Septimanie. Ils louent des chasses bien délimitées (de 300 à 600 hactares ou plus, avec des assurances correctes et chères, à cinq ou six chasseurs maximum. Résultat : jamais de dégâts, jamais d’histoires. Les rarissimes dégâts sont tellement bien indemnisés qu’on n’en entend jamais parler.

    La démocratisation de ce prétendu sport est une catastrophe écologique….et humaine. La loi sanstuarise 150 m tout autour d’une habitation, ça n’est jamais respecté, lls ont trouvé une astuce ”j’ai le droit d’être là pourvu que je pointe mon fusil en sens opposé de la maison”. Car la loi Verdeille, condamnée par l’Europe (les chasseurs n’en ont rien à cirer), permet à tout chasseur de pénétrer dans vos terres, sauf si vous en possédez de grosses parcelles OU si vous les clôturez façon miradors, à au moins 1,75 m de hauteur avec des grillages infranchissables par le gibier, tel que ! c’est la loi !

    J’ajoute que l’examen du pemis de chasse est très fréquenté, car c’est un moyen légal de s’armer facilement. Pour l’avoir passé, je peux affirmer que les candidatures de certains français sont par gros bataillons.

    Je maintiens qu’a à ma connaissance, seule Mme Voynet s’est montrée courageuse avec ce problème, jusqu’à ce jour. Les chasseurs l’ont eux-mêmes démontré, en organisant à Toulouse une manif contre elle d’une rare délicatesse : ils avaient construit un énorme char comme ceux des carnavals, en carton-pâte peint, où l’on reconnaissait Mme Voynet allongée sur le dos dans la position du missionnaires impudique totale (rien de ses intimités n’était épargné aux badauds), en train de se faire besogner par un énorme sanglier en plein rut…… La manif avait été très suivie…..

  • Trucker , 18 Mai 2017 à 1:29 @ 1 h 29 min

    “Assurément les élections législatives donneront l’occasion aux ruraux et aux chasseurs d’exprimer leur colère en soutenant les candidats LR-UDI-CPNT”
    ……LR-UDI ???? ceux qui ont appelés à voter Macron au deuxième tour ?

    Ces législatives vont être un sacré bordel
    https://www.valeursactuelles.com/politique/vous-etes-la-mort-et-le-neant-le-sms-ravageur-de-melenchon-au-pc-83427

  • appeals , 18 Mai 2017 à 11:59 @ 11 h 59 min

    Ce charlot est bien dans l’air du temps. Un parasite parmi d’autres, rien de neuf sous le soleil de France.

  • Chaval , 18 Mai 2017 à 18:20 @ 18 h 20 min

    Tout à fait d’accord avec vous Mr Nogues, il faut arrêter le massacre de ces Tartarins d’opérette, qui tirent sur tout ce qui bouge et qui s’identifient à Nemrod chasseur devant l’éternel. Laissons donc nos sangliers, nos lapins, nos poules d’eau, nos canards vivre tranquilles dans nos forêts, ah ils sont beaux dans leurs apparats ces rois de la détente, avinés et fiers de leurs “conquêtes” qui peuvent se vanter auprès de profanes de leurs exploits. Oui les “inconnus ” nous en ont donné une image authentique de ces assassins de “galinette cendrée”

Les commentaires sont fermés.