Nucléaire : Eric Besson ne supporte pas la contradiction

Après « Casse-toi, pov’ con » Alors que le ministre de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique était invité dans l’émission « Capital » enregistrée mercredi et diffusée sur M6 dimanche prochain (sur le thème « Vivre et consommer écolo: ruée sur les nouvelles solutions vertes »), il a brutalement quitté le plateau au bout d’une dizaine de minutes, a révélé le site JeanMarcMorandi.com. Devant un Guy Lagache médusé, Eric Besson a refusé d’entendre le témoignage d’un ancien sous-traitant chargé de la sûreté dans les centrales nucléaires et s’est levé, a retiré son micro, l’a jeté sur la table, déclarant : « Allez, je vous laisse. Je me casse. Fait chier ». Dans un souci de transparence et après que sur Twitter, le ministre a donné un accord implicite à la diffusion de la séquence, M6 a rendu publiques vendredi ces images promises à un buzz mémorable :

Articles liés

3Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Paul-Emic , 18 juin 2011 @ 7 h 59 min

    un ministre que les médias « font ch… » ne peut être foncièrement mauvais.
    On connait la propension des médias français à bidonner les reportages et à présenter des points de vue partisans.
    Du coup il remonte dans mon estime ce Besson.

  • ragnetrude , 18 juin 2011 @ 11 h 22 min

    juste un petit point de grammaire .. « après que » est toujours suivi de l’indicatif !
    nous devrions donc avoir :
    « Dans un souci de transparence et après que, sur Twitter, le ministre A donné un accord implicite à la diffusion de la séquence, (…) »
    je sais, c’est un détail… mais c’est comme ça !

  • Eric Martin , 18 juin 2011 @ 12 h 14 min

    C’est corrigé!

Les commentaires sont clôturés.