Lettre ouverte de Béatrice Bourges à Albéric Dumont

Bonjour Albéric,

Concernant la vidéo qui fait polémique, je suis bien désolée que tout cela prenne une telle ampleur.

Je pense que tu t’es emporté et que tes mots ont dépassé ta pensée, enfin je l’espère. Je comprends bien que tu tentes de te justifier mais le mieux serait d’assumer et de passer à autre chose. Il me semble inutile de perdre son temps et de faire perdre celui des autres sur de telles bêtises. Je t’engage donc à prendre de la distance par rapport à cet incident malheureux.

J’en profite pour dire combien je suis touchée par les innombrables messages de soutien que j’ai reçus. Bien sûr, personne ne comprend comment on peut évincer, avec les méthodes de ceux que l’on combat, quelqu’un qui oeuvre depuis de très nombreuses années, sans relâche, pour cette cause. Ils savent combien il est important de soutenir tous ceux qui se battent pour une société plus humaine dont la famille est le socle.

J’en profite pour faire un appel solennel à être dans l’unité. Aucun de nous n’est concurrent. Nous sommes tous complémentaires, les légalistes et ceux qui le sont moins. LMPT n’existerait pas sans les “voltigeurs” et réciproquement. Nous avons tous besoin les uns des autres et c’est cela qui fait la beauté de cette résistance. Nous ne sommes pas des clones et tant mieux. Alors, que chacun s’exprime, à sa manière, du moment qu’il reste dans la non violence. Si nous savons utiliser cette synergie, alors nous serons encore plus forts. Le mot “récupération” est donc inadapté. L’heure est trop grave. Montrons un front uni, avec nos tempéraments différents, nos complémentarités, nos coups de gueule, mais surtout, avec nos réconciliations. Qui n’a connu, dans une famille, des disputes? Mais la grandeur d’âme, c’est de savoir se réconcilier. Voilà, Albéric, quel est mon appel et si l’incident d’hier peut engendrer cette belle conséquence, alors je te remercie !

Amicalement.
Béatrice Bourges

Lire aussi :
> La réponse d’Albéric Dumont à Nouvelles de France
> Vidéo choc : Albéric Dumont interdit à Béatrice Bourges de manifester contre la loi Taubira

Articles liés

93Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Pancrace , 17 juin 2013 @ 15 h 00 min

    Allez ! Les amis !
    Tout est bien qui finit bien !
    ONLRJJJ !

  • etienne martin , 17 juin 2013 @ 15 h 08 min

    Ca fait un moment que le Alberic a franchi la ligne rouge. non seulement il n’assume pas mais depuis des mois maintenant il se distingue pour sa Kollaboration avec la police de Valls dénonçant et jetant en en pature des manifestants contre le mariage homo. un comportement scandaleux mais qui s’explique parfaitement s ‘il est comme cela a été dit membre de l’UMP, u parti qui lutte contre le mariage homo sans aucune conviction et dans le seul but de tenter une fois de plus d’abuser les lecteurs. Albéric Dumont et Frigide Barjot même combat donc? celui des officines liés à l’exSac, celui de la délation auprès des flics de Valls de ceux qui sont résolument engagés contre la loi Taubira.

  • Jean Delaforest , 17 juin 2013 @ 15 h 10 min

    Très belle réponse de Béatrice Bourges fidèle à elle-même et à la ligne impeccable qu’elle a choisie de défendre : intransigeance dans les valeurs, grande pondération dans l’expression, audace dans les actions. Bravo !

    Tout notre soutien à celle qui représente le mieux les Français opprimés par le régime en place et qui NE LÂCHENT RIEN !!!

  • monhugo , 17 juin 2013 @ 15 h 12 min

    Réponse de la bergère au berger (désolée si existe aussi un “Bergé”, qui met à mal cette vieille expression). Mme Bourges en tout cas sait écrire (juste un lapsus calami – sur “réconcilier” ; ou bien un “acte manqué”….?).

  • Xavier , 17 juin 2013 @ 15 h 13 min

    Oui, tout cela est bien joli mais le résultat est là :
    des millions de personnes mobilisées,
    des élus UMP mis en avant et qui s’empressent de trahir,
    une loi qui est finalement votée et promulguée,
    des militants courageux dont Mme Bourges évincés, virés des manifs et balancés parfois à la police dans les cortèges,
    des petits chefs de manifs arrogants,
    des dirigeants de manifs qui s’empressent d’abandonner le combat en cours de route,
    des orateurs (Mariton, Guaino et les mecs de l’UMP) qui hurlent à la tribune on ne lâchera rien et s’empressent une fois la loi votée d’annoncer qu’ils renoncent…
    Maintenant que les militants nationalistes et identitaires se sont fait cracher dessus on va passer à autre chose et avec d’autres méthodes…
    Nous, non seulement on ne lâche rien mais maintenant on arrête de rigoler !

  • e , 17 juin 2013 @ 15 h 16 min

    Mme Bourges a tout à fait les mots qui conviennent, le jeune Albéric Dumont doit comprendre que nous sommes en “guerre” contre la culture de “mort” et que l’ “armée” de la culture de vie, comme toute armée est constituée de différents éléments, et que les résistants contre la culture de morts, ne sont pas que ceux que l’on voit et qui dialoguent bien gentiment avec la préfecture de police (un peu comme l’on ne fait pas la guerre en hiver!)
    Il y aussi tous les juristes qui ne sont peut-être pas dans la rue mais qui préparent des textes, mettent en oeuvre des associations de défense, pour soutenir les objecteurs de la conscience. Il y aussi tous ceux qui en faisant leurs courses, sur le marché, chez le boulanger, lancent un mot pour aider à ce que les gens comprennent mieux les enjeux et ne croient pas ce que la télé et les radios du Système racontent, etc.
    Tous, dans le même sens, et ce n’est pas grave s’il y a tel drapeau dans un regroupement, qui ne soit pas celui de la manif pour tous stricto sensu.
    La manif pour tous, c’est d’abord dans la tête, et c’est le rejet de la culture de morts par tous.
    Merci encore Mme Bourges de le répéter.

  • conscience , 17 juin 2013 @ 15 h 18 min

    vous ne pouvez décidément pas vous en empêcher…

Les commentaires sont clôturés.