Valls prêt à aller jusqu’aux «mariages» gays sous la contrainte !

C’est une circulaire intitulée « Conséquences du refus illégal de célébrer un mariage de la part d’un officier d’état civil » et signée par Manuel Valls à destination des préfets dont Valeurs Actuelles publie en exclusivité quelques extraits, qui nous l’apprend : outre un rappel des poursuites pénales possibles (5 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende), le ministre de l’Intérieur écrit que « le juge des référés peut donner injonction au maire de procéder à la célébration sans délai, éventuellement sous astreinte ». Ce qui fait dire à VA : “Ce n’est plus la « liberté de conscience » qui est, cette fois, mise en cause dans le paragraphe mais bien la liberté individuelle du maire ou de ses adjoints qui seront obligés, sous la contrainte s’il le faut, de célébrer un mariage entre personnes de même sexe.” Et comme si ce n’était pas suffisant, le ministre de l’intérieur précise que « le refus de célébrer un mariage par le maire (…) peut constituer (…) une atteinte grave portée à une liberté fondamentale ». Sic. Et pourquoi pas un acte terroriste ? À propos de la révocation par décret des élus réfractaires, l’hebdomadaire s’interroge : “Que se passe-t-il si tout un conseil municipal est révoqué ? Cette situation serait inédite.” Voici les extraits de la circulaire en question :

Autres articles

40 Commentaires

  • xrayzoulou , 17 Juin 2013 à 13:23 @ 13 h 23 min

    Les Maires devraient agir selon leur conscience, autrement c’est de la dictature !

  • Pancrace , 17 Juin 2013 à 13:55 @ 13 h 55 min

    Un Maire n’est pas un fonctionnaire de l’Etat mais un élu de sa commune.
    Si un Maire refuse de célébrer cet “ersatz de mariage”, quelle qu’en soit la raison, il suffit que la Préfecture désigne un fonctionnaire à sa place.
    Pas la peine de menacer de prison…

  • Audoin de Barbot , 17 Juin 2013 à 14:48 @ 14 h 48 min

    Tout ce baratin de Vals, c’est pi-po. La liberté de conscience est reconnue par la Constitution….

  • Francois Desvignes , 17 Juin 2013 à 16:26 @ 16 h 26 min

    Il ne cherche pas l’apaisement.
    Il cherche l’affrontement.

    Il ne veut pas que les choses s’arrangent
    Il fait tout pour qu’elles empirent

    Il agit comme s’il préparait un article 16, comme s’il cherchait à creer une situation insurrectionnelle justifiant la mise en place d’une dictature de l’article 16 avec suspension de toutes les libertés publiques.

  • Républicain non aliéné , 17 Juin 2013 à 17:19 @ 17 h 19 min

    Des mots qui volent. Valls ne fera rien et des maires ont déjà refusé et refuseront encore, et ils seront réélus. Valls ne peut s’opposer à la délégation, il suffit de se trouver un “empêchement” et l’affaire est réglée.

    Et de toute manière si les demandeurs ne sont pas contents, ils peuvent toujours changer de commune. Toutes les communes n’ont pas les moyens de diligenter 200 CRS pour la couverture d’un tel “heureux” évènement.

  • Sylvie , 17 Juin 2013 à 17:33 @ 17 h 33 min

    C’est très dangereux de contraindre un maire à célébrer un mariage qu’il ne veut pas. La contrainte est mauvaise conseillère car il s’agit de le menacer et de l’obliger à agir contre sa conscience.
    Si le gouvernement demande à la police ou à la gendarmerie de menacer les maires avec des révolvers pour qu’ils célèbrent les mariages contre-nature cela va provoquer de graves étincelles dans les consciences du peuple et le soulever avec les conséquences que l’on sait.
    Imaginons qu’un jeune couple constitué d’un homme et d’une femme veulent se marier à la mairie et que le maire en accepte les principes, et que le préfet lui veut qu’un couple homo soit uni en mairie par ce même maire – et que ce dernier refuse le mariage pour tous – le préfet interdira à l’homme et à la femme de s’unir par les liens du mariage civil. Que se passera-t-il ? Je vous le dis en mille : ce sera la révolution dans le village où l’interdiction d’un mariage homme et femme avec les drames que l’on sait…

    On va directement à la Révolution et nos dirigeants veulent ignorer les réactions saines et honnêtes du peuple français contre le mariage homo.

  • monhugo , 17 Juin 2013 à 18:10 @ 18 h 10 min

    Quels beaux “mariages” cela ferait avec les CRS dans l’assistance (en grande tenue), et le panier-à-salade derrière la mairie pour l’édile, s’il n’instrumentait pas avec suffisamment d’enthousiasme !

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen