Jean-Marie Le Pen antisémite ? Son webmestre est juif…

révèle Minute du mercredi 18 juin 2013 :

Autres articles

5 Commentaires

  • JR , 17 Juin 2014 à 11:45 @ 11 h 45 min

    Comme le dit l’adage, tout antisémite a son juif.

  • baldag , 18 Juin 2014 à 11:50 @ 11 h 50 min

    Je suis ahuri de constater tout le foin fait autour du mot “fournée”.
    En effet, lorsque j’étais gosse dans ma campagne, il était fréquent qu’on utilise ce mot pour désigner un groupe de personnes, de choses, une famille nombreuse. C’était normal et, d’ailleurs, il suffit de consulter un dico (de l’époque) pour confirmation!
    Il y a une bande d’hypocrites à présent dans ce pays, à faire peur!
    Marine Le Pen va voir son

  • baldag , 18 Juin 2014 à 11:53 @ 11 h 53 min

    Je suis ahuri de constater tout le foin fait autour du mot “fournée”.
    En effet, lorsque j’étais gosse, dans ma campagne, il était fréquent qu’on utilise ce mot pour désigner un groupe de personnes, un groupe de choses, une famille nombreuse. C’était normal et, d’ailleurs, il suffit de consulter un dico (de l’époque) pour confirmation!
    Il y a une bande d’hypocrites à présent dans ce pays, à faire peur!
    Marine Le Pen, qui doit en faire partie, va voir son FN dégringoler!
    Tous dans la bien-pensance, du PC au FN! Et vive la France…

  • monhugo , 18 Juin 2014 à 13:51 @ 13 h 51 min

    “Minute” parle aussi, au même endroit, d’un “M. Cohen”, des familiers de JMLP, et qui assistait à l’interview malveillante de Canal +, réalisée chez lui, à Rueil, la semaine dernière.
    Lien, à nouveau, pour ladite interview – Cohen, vers la fin :
    http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-petit-journal/pid6381-les-extraits.html?vid=1084884

  • PG , 18 Juin 2014 à 13:58 @ 13 h 58 min

    Arabophobe moi ?
    J’ai un pur-sang arabe dans mon écurie !
    J-M Le pen est comme MAURRAS. Il croit aux 4 états confédérés.
    Mais la loi interdit désormais de le dire et de l’écrire. Donc le mieux est de ne pas tomber sous le coup de la loi. De prendre le pouvoir pour changer la loi. Au lieu de jouer avec les mots en permanence pour, une fois sur deux, la subir et se faire condamner.

Les commentaires sont fermés.