Encore un élu républicain pour interdire le burkini sur les plages alors qu’il faudrait cesser toute immigration

Encore un élu républicain pour interdire le burkini sur les plages alors qu’il faudrait cesser toute immigration

L’immigration comme prétexte à un amenuisement de nos libertés. Daniel Fasquelle, député-maire du Touquet (LR) a annoncé qu’il prendrait un arrêté pour interdire le burkini dans sa ville : “ceux qui seraient tentés de venir avec ce type de vêtement ne sont pas les bienvenus”. Une décision qui fait polémique, notamment au sein de l’opposition qui l’accuse de faire un coup de communication :

Articles liés

12Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • BUREAU , 18 août 2016 @ 19 h 07 min

    Exactement, cesser toute immigration et renvoyer dans les pays dont ils copient les coutumes. Marre de ce vivre ensemble, nous ne nous entendrons jamais.

  • SUCCOJA Michèle , 19 août 2016 @ 1 h 26 min

    Arrêter l’immigration et renvoyer chez eux tous ceux qui sont arrivés en France, après 1962

  • André , 19 août 2016 @ 17 h 08 min

    Je viens de bâtir une vidéo, oui bâtir à mon âge et je verrai encore beaucoup de jeunes emportés par leur folie. Je suis un roseau, le plus faible de la nature, mais je suis un roseau pensant. Je ne fus pas contaminé par les écoles sataniques républicaines françaises et aujourd’hui l’homme n’a plus aucun pouvoir sur moi. L’analyse de ma vidéo, se trouve directement sous la vidéo sur ma chaîne. Profitez-en, pour bien réfléchir, car je vais bientôt cesser les vidéos et l’information sur mes blogs, la catastrophe finale est imminente…… ==> Je rappelle et je souligne et surligne, cette catastrophe est souhaité par des français car ils furent prévenus depuis d’innombrables décennies. Mais les français ont toujours préféré adorer le diable, ils vont maintenant faire connaissance directement avec lui.

    https://youtu.be/-bt4WgSauwQ

  • André , 20 août 2016 @ 9 h 40 min

    En discussion avec mon ami québécois qui m’entretenait sur les amérindiens car il a une belle soeur amérindienne et qu’il n’y a aucun problème alors qu’avec des musulmans, l’entente est impossible. J’ai donc dénicher des archives car depuis des années mes petits indiens sioux sont mes préférés. Ils sont scolarisés et font des études et m’envoient des souvenirs. Voici donc un billet que j’avais reçu:
    samedi 28 mars 2015
    reçu de mes lakotas:
    “”Une prophétie d’un peau rouge
    Je prédis beaucoup de choses. Dieu va juger le monde. Il est furieux. La peine m’envahit lorsque je pense à ce qui va arriver. Il ne va pas détruire ce monde, mais tout être vivant périra et un million d’années s’écrouleront peut-être de nouveau avant que la vie émerge. Tout cela en raison de la méchanceté de l’homme blanc. Grand-mère Terre sera seule. Elle se reposera. Vous allez tomber, durement. Vous pleurerez et vous gémirez. Vous comprendrez qu’il est trop tard pour arrêter la destruction de ce monde créé par Dieu. N’imaginez pas que vous puissiez y échapper. Dieu va balayer la méchanceté de la surface de la Terre. Il y a des signes. Sur la côte Ouest, le volcan Mount Saint-Helen – c’est un signe. Des tremblements de terre se déclareront. Peut-être la moitié de la Californie et la moitié de Washington et de l’Oregon seront sous les eaux. Il en ira de même pour l’est et le sud du pays. Volcans, tremblements de terre, ouragans, sont autant de signes divins. Dieu punit ainsi l’homme blanc pour ne pas s’être acquitté de sa dette envers le peuple indien, pour avoir laissé sa cupidité détruire la terre. Et tout ira de mal en pis tant que vous ne nous aurez pas payé ce que vous nous devez, ce que vous nous avez promis… tant que vous ne nous aurez pas rendu ce qui nous appartient. Vous, les Blancs, allez découvrir la plus importante des vérités : Dieu surpasse toute chose. Nous, les Indiens, nous n’avons pas peur de la mort. Nous savons où nous irons, en un lieu meilleur, ainsi cela nous est égal. Nous sommes prêts. Nous voudrions juste que vous le sachiez. Peut-être pourriez-vous changer, peut-être pourriez-vous arrêter ce qui se prépare. Mais le temps presse. Cela va arriver. Croyez-moi. Dites-leur que moi, Noble Red Man, j’ai prédit cela.””

  • Chaval , 23 août 2016 @ 2 h 55 min

    Clarence Rodriguez, Journaliste-Correspondante, Paris-Match, France Info, France Inter, RFI… ) auteure de «Révolution sous le voile»

    Les femmes en Arabie Saoudite n’ont d’ailleurs aucune entité juridique, elles ne jouissent d’aucune existence légale. Elles sont inféodées à un tuteur (Un père, un mari, un frère, un fils…) bref, ce sont les hommes ici, qui décident pour elle. Ils ont un droit de vie et de mort sur elles. Quand bien même, les amies saoudiennes que je côtoie refusent d’employer le mot «aliénation», c’est pourtant bien de cela dont il s’agit au regard des interdictions qui leur sont imposées. Interdiction de conduire, de voyager sans l’autorisation du tuteur, de prendre un verre sur une terrasse, de partager les espaces publics avec un homme autre que son époux, ou membre de sa famille… et, de se baigner dans la mer, ou dans les piscines des hôtels… Nous, non plus, femmes occidentales ! Seules les plus nanties d’entre elles disposent d’une piscine, et peuvent se baigner à l’abri des regards indiscrets…

    Fawzia, 35 ans, ne comprend pas pourquoi cette polémique, et de s’expliquer sans ambages : «Y en a marre que l’on parle en notre nom. Le burkini, moi, je refuse de le porter. Cela n’a rien à voir avec la religion. Comment peut-on dire que ce vêtement permette aux femmes de se libérer? C’est faux ! Et archi-faux ! Je me sens libre dans mon maillot deux-pièces.

Les commentaires sont clôturés.