Philippe de Villiers présente «Le roman de Saint Louis»

« Je rêvais de retrouver la trace et l’image d’un Saint Louis à l’humanité sensible, un Saint Louis de chair, à figure humaine. Le temps, en l’élevant au-dessus de nos natures, lui a peut-être rendu un mauvais service. Il m’a imposé d’aller puiser aux sources les plus authentiques. Là où repose le trésor des paroles vivantes, laissées par les premiers témoins. Ceux qui ont vraiment connu le roi Louis IX, qui l’ont approché, accompagné depuis l’enfance jusqu’au trépas. J’ai remonté le filet d’eau vive. Je n’ai rien inventé. Ni les événements, ni les personnages, ni même l’insolite. Il m’a fallu plonger dans l’époque, en étudier la vie quotidienne dans ses moindres détails, sentir battre les passions, pour faire revivre un Saint Louis de notre temps. »

> Commandez dès maintenant Le roman de Saint-Louis (sortie nationale le 6 novembre 2013).

Autres articles

16 Commentaires

  • Electron Libre , 17 Oct 2013 à 10:43 @ 10 h 43 min

    Un plaisir de retrouver Mr De Villiers pour son nouveau roman. Saint Louis étant mon Roy préféré, c’est avec plaisir que je vais me procurer cet ouvrage.

  • xrayzoulou , 17 Oct 2013 à 17:36 @ 17 h 36 min

    Merci Monsieur de Villiers d’avoir fait ce livre, J’aime beaucoup ce Saint Roi et sa Sainte Mère. dès que j’aurai l’occasion d’aller à TOULOUSE (j’habite maintenant dans un village) je me ferai une joie de le prendre.
    Cela me rappelle une anecdote (nous sommes 5 enfants et les derniers sont des jumeaux – garçon et fille), mon frère apprenait sa leçon d’histoire (on l’apprenait à cette époque !) sur Saint Louis et en nous la récitant il nous dit “Saint Louis rendait la justice à vingt-cinq sous un chêne !”

  • Q&P , 17 Oct 2013 à 23:55 @ 23 h 55 min

    Pour mémoire, il y a peu Philippe devilliers disait « Je n’en peux plus de ces trucs de cathos ! La religion c’est une maladie ! », « Je ne suis pas croyant ».
    A bon entendeur

    Source : http://www.francesoir.fr/actualite/politique/philippe-villiers-%E2%80%93-son-fils-veut-mort-sa-famille-62774.html

  • Marie , 18 Oct 2013 à 0:06 @ 0 h 06 min

    Quel plaisir de voir Monsieur de Villiers mettre ses talents pour faire revivre un personnage historique si important de l’histoire de France!

  • hermeneias , 18 Oct 2013 à 0:30 @ 0 h 30 min

    En tout cas très bonne présentation par Ph de V

    Cela suscite l’intérêt . Un intérêt majeur au milieu de la débandade actuelle et des imposteurs au pouvoir qui tentent de nous faire oublier notre histoire

  • Gisèle , 18 Oct 2013 à 0:45 @ 0 h 45 min

    Le baptistère où fût baptisé Saint Louis se trouve à Poissy .
    Saint Louis doit être prié pour la France , comme Sainte Jeanne d’Arc ,Sainte Geneviève , sainte Radegonde …. .

  • Auditeur Libre , 18 Oct 2013 à 2:23 @ 2 h 23 min

    Le commentaire sous la fenêtre vidéo incluse ne rend pas bien compte du contenu le plus intéressant, surtout la fin sur les trois grandes questions de philosophie politique.
    Philippe Le Jolis de Saintignan est à n’en pas douter une personnalité pétrie de talents et courageux par ailleurs, reconnu comme tel même par ses adversaires, et qui dénonça à temps la malversation d’un acolyte “pastissier” de (mauvaise) rencontre.
    Son effort d’historien non tamponné comme tel par l’université respire la sincérité malgré l’évidente “aristophilie blasonnière”. Il promet d’avoir puisé aux sources premières et on peut le croire.
    Sa métaphore du vitrail est intéressante pour figurer l’aspect de légende et même de rumeur, cette optique émotionnelle sur laquelle l’Histoire doit faire Raison. Dans le titre de l’opus, l’usage de Roman est aussi une trouvaille déjà parce qu’elle lui permet de limiter humblement sa prétention. Et d’autre part car cela renvoie à un questionnement incontournable sur le sens du récit, cette alternative bien décrite par René Girard (qui s’affichait avoir tranché) :
    “Mensonge romantique et Vérité romanesque”.
    On voudrait croire que le vicomte Philippe ait bien lu René Girard…

Les commentaires sont fermés.