Stéphane Bern sur le succès des émissions historiques : “Les gens ont besoin d’amarres solides”

Interrogé par TV Magazine sur le succès des émissions de vulgarisation de l’histoire à la télévision, Stéphane Bern, le présentateur de “Secrets d’Histoire” sur France 2, déclare :

les gens ont besoin de repères. Ils ont l’impression d’être dans la tempête sans boussole et ils ont besoin d’amarres solides. L’Histoire est cet amarre ! Les Français ont besoin de retrouver une identité et ce sentiment d’appartenance. Et l’autre raison : c’est le naufrage de l’éducation nationale dans l’enseignement de l’Histoire. Les professeurs font un travail remarquable, mais ils font ce qu’ils peuvent avec ce qu’on leur donne. Un élève de troisième a par exemple à son programme: «L’Histoire, de l’Antiquité à nos jours». C’est impossible à faire… Donc les gens se rattrapent grâce à la télévision. Ils me remercient d’ailleurs pour ça quand je les vois en me disant : « Heureusement que vous êtes là ! ». Dans Secrets d’Histoire, ce qui marche, c’est que les gens s’attachent à des personnages qui nous ressemblent.

Autres articles

10 Commentaires

  • fleurdenavet , 17 Oct 2014 à 11:35 @ 11 h 35 min

    L’émission que présente Stéphane Bern est une bonne émission. Elle permet de réviser ses connaissances et aussi de remettent certaines évènements historiques à leur place, car depuis quelques temps déjà, les politiques et les journaleux manipulent également l’Histoire.

  • Luc+ , 17 Oct 2014 à 12:14 @ 12 h 14 min

    Très bonnes émissions sur l’histoire avec un ‘ H ‘

  • pas dupe , 17 Oct 2014 à 12:30 @ 12 h 30 min

    Surtout lorsque cette émission est amarrée sur du faux ! La propagande des trois points dont il est le pion !!!!!

    Après son émission sur Jésus, j’ai compris ce qu’était S Bern ! Pour qui il roulait ! Il n’a propagé que le faux : Jésus marié, Marie avec d’autres enfants, Jésus enterré dans un désert, bible invention de l’Eglise…

    Autant écouter une vidéo de Marion Sigaut ou lire un bon livre sur la véritable Histoire de ce pays !

  • Droal , 17 Oct 2014 à 13:32 @ 13 h 32 min

    “L’Histoire de France ” est un marché au même titre que le porc, les armes, les pansements, la santé, la maladie, le chômage, la pollution, la dépollution, un raz de marée, une catastrophe ferroviaire, la politique, Ebola, la connerie, le rire, etc. La télé est une vente, rien d’autre.

    Le film, l’émission ou n’importe quelle connerie, c’est pour attraper le chaland. C’est la VENTE qui est maîtresse, princesse, reine & déesse. Le reste, c’est de la camelote, comme par exemple “le suicide français” ou le dernier bouquin de l’ex-femelle du Gouverneur de l’état de Ouestschengen des Etats Unis d’Amérique d’ €urope.

    L’astuce c’est de vendre de la “nostalgie”, du “souvenir” ou de “l’histoire de France”, de la « compassion », du « sentiment » ou n’importe quoi. Mais tout ce qui précède, c’est uniquement un plus ou moins gros paquet d’€, parce que tout a un prix et que rien n’a de valeur. Seul l’€ n’est pas de la merde puisqu’il est Dieu.

    La CAA (Civilisation de l’Amour de l’Argent) est éternelle.

    Comme l’Enfer.

  • eric-p , 17 Oct 2014 à 19:41 @ 19 h 41 min

    C’est bien. L’histoire officielle servie par l’éd nat est imbuvable et les élèves vont se réfugier
    avec de l’histoire en boîte !!!(En gros, les histoires de cul des princes et des princesses…)
    Quenelles Petitjean, c’est bon, mangez-en…

  • eric-p , 17 Oct 2014 à 19:50 @ 19 h 50 min

    Assez d’accord avec ça .

    Je me demande d’ailleurs s’ils ne réalisent pas leurs émissions avec un psychologue afin de créer un impact émotionnel aussi grand que possible
    et mobiliser l’audimat, voire manipuler les auditeurs.

    Déjà que les programmes d’histoire manipulent les étudiants en faveur du régime
    (Voir par exemple la présentation que les manuels font de la période bonapartiste
    ou SILENCE TOTAL SUR CERTAINES PARTIES PEU AVOUABLES DE
    L’HISTOIRE DE FRANCE ),

    on est en droit de se demander ce que des émissions TV cherchent à faire passer dans le cadre de ces émissions dites “d’histoire”.

  • Goupille , 18 Oct 2014 à 0:04 @ 0 h 04 min

    Si les émissions de Stéphane Bern peuvent servir de strapontin vers des outils de connaissance plus rigoureux, tant mieux…
    La volonté de destruction de l’histoire est de plus en plus évidente : sur France Q, officine de plus en plus inepte depuis la rentrée, “La fabrique de l’histoire” vire au sociétal et à l’anecdotique, “Les lundi de l’histoire” ont disparu depuis le décès de Jacques Le Goff. Il reste, par miracle et pour combien de temps, “Le salon noir”, émission d’une demi-heure sur l’archéologie.

    Pour détruire un peuple, comme un arbre, coupez-lui les racines.

Les commentaires sont fermés.