Taxe foncière : 22% de hausse entre 2005 et 2010

L’augmentation des cotisations de taxe foncière approche les 22% entre 2005 et 2010. c’est ce que révèle une étude de l’Union nationale de la propriété immobilière (UNPI). Cette estimation prend en compte à la fois la progression des taux d’imposition votés par les collectivités et la revalorisation des bases d’imposition par l’Etat. Selon Jean Perrin, Président de l’UNPI, il s’agit d’une « hausse démesurée de la taxe foncière, qui risque de se prolonger dans le temps compte tenu des transferts de compétences de l’Etat aux collectivités territoriales et des réformes de la fiscalité locale. » Dans des villes comme Paris ou Courbevoie, la hausse de la taxe foncière atteint respectivement 28,57 et 29,56% entre 2005 et 2010. Elle culmine à 35,57% à Argenteuil sur la même période.

L’UNPI a publié une estimation de l’évolution des taxes foncières entre 2005 et 2010 commune par commune.

Articles liés