Les Femens mouchées par le père et la sœur de Matteo Renzi

Après que trois Femen se sont faites prendre en photo place Saint-Pierre en pointant chacune un crucifix vers leur fesse (elles avaient peint le message “keep it inside” sur le dos) pour protester contre la visite du Pape François au Parlement européen le 25 novembre prochain, le père et la sœur de Matteo Renzi, le président du Conseil des ministres (Parti démocrate, gauche), ont démandé aux Femen de faire preuve de courage et d’aller manifester en terre d’islam “où les chrétiens sont crucifiés et brûlés vifs”.

Autres articles

23 Commentaires

  • Bernard DUJARDIN , 17 Nov 2014 à 8:50 @ 8 h 50 min

    Bien vu, mais elles sont pas capables. Trop trouillardes !

  • Fikmonskov , 17 Nov 2014 à 8:56 @ 8 h 56 min

    Oh ben ça c’est original !

  • emmanuel , 17 Nov 2014 à 8:58 @ 8 h 58 min

    C’est vrai qu’aller faire la meme chose à la Mecque, ça aurait de la gueule… Faut juste avoir envie de perdre la tete ou aimer manger des caillous…

  • Nasser , 17 Nov 2014 à 9:36 @ 9 h 36 min

    En France, elles sont protégées par un gouvernement qui arme les terroristes.

  • C , 17 Nov 2014 à 9:49 @ 9 h 49 min

    Leur façon d’agir n’est pas non plus pour déplaire à ceux qui ont en ce moment des intérêts communs entre le mondialisme et le maintien des monarchies sunnites et pétrodollars du golfe. Plus les valeurs chrétiennes de l’Europe seront affaiblies, plus l’existence de l’Europe sera réduit à néant. La force de l’Europe c’est aussi la défense des valeurs chrétiennes. Ceux qui manipulent les fémens savent très bien où il faut frapper sinon ils n’hésiteraient pas à les sacrifier en les envoyant ailleurs que dans les églises ou sur la place st Pierre.

  • Catholique & Français , 17 Nov 2014 à 9:52 @ 9 h 52 min

    Jamais mes grands-parents ou mes grands-parents, qui vivaient au temps de Saint Maximilien Kolbe, aurait pu imaginer à Saint-Pierre de Rome un tel spectacle, mélange d’abjection, de blasphème sans risque, de bassesse, de pourriture morale et de lâcheté. Saint Maximilien Kobe, prêtre catholique mort à Auschwitz, avait pourtant annoncé avant la 2° guerre mondiale : “Les temps modernes sont dominés par Satan, ET LE SERONT ENCORE BIEN PLUS A L’AVENIR. Le combat contre l’enfer ne peut être mené par des hommes, même les plus sages. SEULE l’Immaculée a reçu de Dieu la Promesse de la Victoire sur le démon. Nous n’avons pas le droit de nous reposer tant qu’une seule âme reste sous le pouvoir de Satan. Elle cherche des âmes qui lui seront totalement consacrées pour devenir, entre ses mains, les Instruments qui vaincront Satan et étendront le Royaume de Dieu dans le monde entier”.

  • redfield , 17 Nov 2014 à 12:01 @ 12 h 01 min

    il e reste 100 metre de trottoir pour c’est petasse

Les commentaires sont fermés.