Virginie (États-Unis) : Un prof LGBT appelle à ne plus stigmatiser la pédophilie…

Virginie (États-Unis) : Un prof LGBT appelle à ne plus stigmatiser la pédophilie…

Il est temps de sévir contre les enfants pédophobes :

> Plus de précisions sur cette nouvelle revendication LGBT

Articles liés

3Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • YAYA , 18 novembre 2021 @ 18 h 07 min

    Nous, les Hétéros, n’avons pas créé une association pour vous emmerder. Alors s’ils vous plaît, les LGBT, ne vous imposez pas ainsi, ne nous accusez pas pour rien, laissez-nous vivre notre vie tranquillement et essayez de faire comme nous !

  • Jo NO , 19 novembre 2021 @ 11 h 46 min

    La promotion mondialisée des mesures anti-pédophiles extrêmes a abouti à la situation nouvelle où les moindres contacts vocaux entre adultes et “enfants”, ne se connaissant pas a-priori, sont hautement suspects. Une nouvelle hystérie de croisade anti-pédophile généralisée atteint des sommets. Les enfants sont chasse-gardée réservée aux SEULS adultes professionnels attitrés ou autorisés (parents etc). Aucune exception. Du coup, les enfants dragueurs d’adultes (pour bénéfices divers) sont légions. Les chantages à la pédophilie deviennent une arme courante des “enfants” contre des adultes innocents trop naïfs ou confiants. Les divorces sous couvert de pédophilie (alléguée ou non prouvée) sont très répandus. Les get-apens de piégeage des “pédophiles” deviennent une activité divertissante et parfois très rémunératrice. La magistrature française est complice, car obligée de prendre parti dans des milliers d’affaire. Il existe désormais une véritable psychose des “réseaux” pédophiles et une authentique culture du terrorisme anti-pédophile.

  • PMJLL , 19 novembre 2021 @ 13 h 50 min

    Historiquement la gauche a le triste privilège de chercher à minimiser la menace pédophile. Il n’y a rien à minimiser mais l’exagération contraire est tout aussi destructrice. En effet la promotion mondialisée de mesures anti-pédophiles extrêmes a abouti progressivement à des effets secondaires très contre-productifs à la bonne marche de la société.
    Ainsi, il s’est créé la situation nouvelle où les moindres contacts vocaux entre adultes et “enfants”, ne se connaissant pas à priori, sont automatiquement hautement suspects. Une nouvelle hystérie de croisade anti-pédophile généralisée percole à travers les esprits et elle peut atteindre des excès très inquiétants.
    Les interactions adulte-enfant de quelque nature que ce soit, sont chasse-gardée réservée aux SEULS adultes professionnels attitrés ou autorisés (parents etc.). Aucune exception.
    Du coup, les enfants ont conscience de vivre dans un univers protégé (en droit tout au moins) dont ils savent profiter à toute occasion. Il y a les délinquants perpétuels bien à l’abri des lois pour mineurs, il y a les petits malins dragueurs d’adultes (pour bénéfices divers).
    Les chantages à la pédophilie deviennent une arme courante d’ “enfants” délurés contre des adultes innocents trop naïfs ou confiants. Les divorces sous couvert de pédophilie (alléguée ou non prouvée) sont très répandus. Les guet-apens de piégeage des “pédophiles” deviennent une activité divertissante et parfois très rémunératrice. La magistrature française, obligée de prendre parti dans des milliers d’affaires, est instrumentalisée dans tous les sens, soit impuissante face aux mineurs récidivistes, soit trop sévère pour des adultes maladroits, soit trop clémente contre des pédophiles patentés (Outreau).
    Les lois contre la pédophilie, même sans contact avec les « victimes » sont très nombreuses et appliquées (visionnage de clips et images classées, à tort ou non, comme pédopornographiques). Par ailleurs, le désir bien normal de protection absolue des parents pour leur progéniture, alimente une véritable psychose des “réseaux” pédophiles et une authentique culture tacite du terrorisme anti-pédophile. Les chiffres de disparition d’enfants (400 000/an aux USA) nourrissent des illusions puisqu’il est omis de préciser que 98% sont retrouvés dans les mois qui suivent (fugueurs multirécidivistes, enlèvements monoparentaux, etc.).

Les commentaires sont clôturés.