Un mois avec sursis pour la Femen prostituée qui avait sévi à l’église de La Madeleine

Une ancienne Femen, Eloïse Bouton, 31 ans, prostituée, a été condamnée mercredi à un mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris pour une action dans l’église de la Madeleine à Paris. Un jugement clément, le parquet ayant requis trois à quatre mois de prison avec sursis et 1 500 euros d’amende. On est loin des trois mois de détention ferme pris par une candidate FN de l’Est de la France qui avait partagé sur son profil Facebook une caricature de Christiane Taubira en singe…

Le 20 décembre 2013 au matin, la jeune femme s’était dirigée, torse nu, vers l’autel de l’église face à une dizaine de personnes présentes alors qu’une chorale répétait dans l’édifice. Elle portait sur le dos l’inscription “Christmas is cancelled” (“Noël est annulé”) et sur le ventre “344e salope”, en référence au manifeste de 343 femmes appelant à la dépénalisation de l’avortement et à la légalisation de l’interruption volontaire de grossesse en 1971. Elle avait ensuite déposé des morceaux de foie de veau censés représenter l’avortement de l’enfant Jésus…

Articles liés

10Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • LIU , 18 décembre 2014 @ 12 h 07 min

    Je me pose toujours la même question : Pourquoi à chaque blasphème des “Femen” n’y a-t-il pas un prêtre assez courageux pour les prendre par la peau du cou et les conduire à la porte ?

  • JACKY45 , 18 décembre 2014 @ 15 h 11 min

    Pauvre France, comme vous dites.

    Bientôt la justice scélérate française considérera que de profaner une église et d’y détruire une crèche, par exemple, est normal et légal.

    Et l’on colle 4 ans ferme à un ancien Maire qui a octroyé (avec la complicité de l’Etat d’ailleurs) des permis de construire “les pieds dans l’eau” à des gens qui auraient hurlé au scandale si on leur avait refusés…

  • Damien , 18 décembre 2014 @ 21 h 10 min

    Cette créature me fait horreur.
    Espérons “qu’elle ne sait pas ce qu’elle fait”

Les commentaires sont clôturés.