Les impôts locaux ont explosé en 2012

Le Canard Enchaîné du 16 janvier note que les impôts locaux (taxes d’habitation, foncière et d’enlèvement des ordures) ont augmenté de 4,1% en 2012, trois fois le niveau de l’inflation. Citant les chiffres officiels du Bulletin d’information statistique du ministère de l’Intérieur, l’hebdomadaire satirique n’hésite pas à parler d’ “explosion (…) vertigineuse” depuis 1997. En 15 ans, la facture présentée aux ménages a plus que doublé pour s’alourdir de 20 milliards d’euros. Les “champions de la goinfrerie fiscale” ? Les départements : +5,7% en 2012 ! Les communes participent aussi à la tonte des contribuables, les rares qui sont restées isolées (+2,9%) mais surtout celles qui se sont regroupées (+4,4%) alors que l’objectif de l’intercommunalité était de faire des économies…

Autres articles

6 Commentaires

  • Gisèle , 18 Jan 2013 à 18:09 @ 18 h 09 min

    Chez nous le projet d’entrée dans la CAC a été abandonné !!! Les maires se sont bouffé le nez !! et nous on n’aura pas à payer les dettes de la CAC ……

  • sergeG , 19 Jan 2013 à 9:00 @ 9 h 00 min

    Pour que les lecteurs puissent prendre connaissance de la réalité fiscale et financière de leur commune je les invite à se rendre sur le site du ministère des finances.
    http://www.colloc.bercy.gouv.fr/colo_struct_fina_loca/comp_coll/comm.html

    Et pourquoi pas rejoindre une association de contribuables telle http://www.u3c.org

  • Bayle , 19 Jan 2013 à 9:10 @ 9 h 10 min

    Les collectivités locales françaises dépensent absolument sans compter, elles disposent dans ce domaine plus de pouvoir que le Président de la République lui-même !
    A Angers, par exemple, le maire ne s’inquiète nullement des conséquences des investissements totalement farfelus pour certains, de prestige pour d”autres, voire pour être à la mode comme tout le monde !
    Un tramway, qui n”était pas foncièrement nécessaire pour une ville de cette taille, qui a quand même coûté 400 millions d”euros ! Un grand théâtre dit “le quai” totalement élitiste” très peu fréquenté et qui a coûté, lui, 100 millions d”euros ! Des projets totalement grandioses et inutiles car double emploi : une nouvelle piscine aqualudique de 20 millions d”euros , un nouveau centre des congrès alors que celui qui existe actuellement est suffisant et bien placé (coût non entièrement connu) etc…

    Quant au Département, il n”est pas non plus en reste, avec son imposant investissement du grand jardin ” ANGERS BOTANICA” lequel était appelé, bien entendu, à être un vif succès et s”avère en fait un réel échec commercial avec des frais importants. D”où des pertes annuelles à combler par les contribuables!

  • Charly , 19 Jan 2013 à 9:36 @ 9 h 36 min

    A quand la grande réforme des collectivités territoriales ? Surtout pas avec Normal 1er issu lui-même de ces collectivités.

  • JSG , 19 Jan 2013 à 10:22 @ 10 h 22 min

    Ça fait plus d’une génération que ça dure, et le problème est complèxe.
    A- les communes se sont trouvées confrontées à investir pour faire face à l augmentation de la population, Ça, ils pouvaient trouver des crédits, des subventions, et les edifices sortaient de terre.
    Là où ça se complique, cest que les frais de fonctionnement ont toujours été largement sous-estimés par les vendeurs d équipement ou part les élus . Bref, augmentation des effectifs communaux, déficit des budget, re emprunt etc, etc.
    je fais bref, mais comme il était impossible d augmenter les impôts pour équilibrer les budgets le résultat est celui que nous connaîssons.
    Les responsables : nous-tous, qui voulons des équipements sans en connaître le coût ; l Etat qui se défausse sur les collectivités.
    Les strats supplémentaires rajoutés par nos technocrates géniaux en créant des groupements de communes sans en avoir maitrisé ni la conception et la compétence. Cette fameuse compétence qui est à mourir de rire, quand on sait qu elle sert d excuse pour embaucher des doublons avec les personnels déjà en place dans les collectivités.
    Les maires se sont débarrassés de leur responsabilité on refilant le bébé à ces entités, qui se sont senties investies de pouvoirs quelles ne devraient pas avoir.
    Maintenant l administré na plus d interlocuteur, il a en face de lui un fonctionnaire (un de plus) qui se retranche derrière le chef.
    L Europe a cassé la France
    L Etat a cassé le seul lien tangible qui existait encore entre le citoyen et la (l im) puissance publique.
    Il y aurait des façons plus simples de gérer cette affaire de collectivités, mais pas avec des enarques qui nont aucune ciompétence pour rendre prospère une entreprise. Savent-ils au moins combien la France compte de fonctionnaires ?
    Il fut une période où personne n en connaissait le nombre exact, c était à crouler de rire, avant de devenir une catastrophe.
    Tout ça participe au mécontentement des populations qui se sentent de plus en plus encerclées par des voraces qui cherchent à justifier de leur pseudo compétence.

  • Le Nouveau Croisé , 19 Jan 2013 à 12:23 @ 12 h 23 min

    A Annecy nous avons nous aussi un projet pharaonique :
    “un centre de congrès en bordure du lac.”
    Ce projet est dû à l’ancien président de l Assemblée Nationale, maire d Annecy le vieux et député, ce sera sa “pyramide du Louvres”.
    Il veut laisser son empreinte pour les générations futures !!!
    Projet financé par du privé ?
    Mais le budget de fonctionnement sera payé par l agglomération !
    Cherchez l erreur .
    Vous donner toutes leurs explications mensongères serait trop long, mais demandez à l ancien maire d Annecy ce qu’il en pense .
    Bernard BOSSON : ancien député maire .

Les commentaires sont fermés.