Gérard Collomb sur l’affaire de la gifle : “Je comprends la frustration”, “je n’aurais pas porté plainte comme l’a fait Manuel Valls”

Gérard Collomb sur l’affaire de la gifle : “Je comprends la frustration”, “je n’aurais pas porté plainte comme l’a fait Manuel Valls”

Invité de Jean-Jacques Bourdin ce mercredi sur RMC et BFMTV, Gérard Collomb, maire de Lyon et soutien d’Emmanuel Macron, a condamné l’agression dont a été victime, mardi, Manuel Valls en Bretagne: “On ne peut pas régler les choses par la violence”. Le maire de Lyon a cependant estimé qu’il comprenait la frustration de ces “gens en colère” et que dans la même situation, il n’aurait pas porté plainte comme l’a fait l’ancien Premier ministre :

Articles liés

5Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Pitch , 18 janvier 2017 @ 14 h 42 min

    “On ne peut pas régler les choses par la violence”

    Grossière erreur.

    Si la violence que vous avez utilisée n’a pas réglé votre problème, c’est que… vous n’avez pas utilisé assez de violence.

    :mrgreen:

  • André , 18 janvier 2017 @ 14 h 54 min

    Ce n’est pas une fessée, mais une gifle. Et dire que ce n’est pas de gaîté de coeur que Manu assume, alors qu’il devrait resté gai, car il ne sait pas encore, mais il va s’en passer des choses. L’autre Manu en connaît un bout.

    https://www.youtube.com/watch?v=oe195nZ9v6Y

  • Gauvain , 18 janvier 2017 @ 14 h 55 min
  • Pacific , 18 janvier 2017 @ 17 h 37 min

    N’exagérons rien. Ca n’a rien de comparable avec la gifle donnée par Lino Ventura à Isabelle Adjani…

  • Gisèle , 18 janvier 2017 @ 23 h 08 min

    Encore un saint à rajouter au calendrier socialiste …
    T’as qu’à croire …

Les commentaires sont clôturés.