Les fonctionnaires de l’Assemblée nationale gagnent en moyenne 7 800 euros par mois !

Les 1 250 fonctionnaires de l’Assemblée nationale ne connaissent pas l’austérité. Avec, en moyenne, 7 800 euros brut mensuels, grâce aux primes de nuit (qui bénéficient aussi à ceux qui ne travaillent que le jour…), leur rémunération est trois fois supérieure à celle de la fonction publique. Les 24 plus hauts revenus émargent (en moyenne) à 17 500 euros par mois. Deux dépassent même 20 000 euros par mois contre 15 000 euros pour le Président de la République, 14 000 euros pour le Président de l’Assemblée et 10 000 euros pour un ministre. Le contribuable est trop bon ! Mais a-t-il seulement le choix ? La dernière fois que la Cour des comptes a été appelée pour auditer la chambre basse – c’était en 2008, “ça s’était très mal fini (puisqu’elle) avait quasiment été chassée” explique le journaliste Bruno Botella

Autres articles

78 Commentaires

  • Bernard , 18 Fév 2013 à 20:37 @ 20 h 37 min

    Cette nouvelle est scandaleuse ! Seront heureux de cette nouvelle les intéressés (naturellement) et les amis des intéressés, c’est tout ! 99% du Peuple, lui, trouvera cette annonce dégoutante ! Ces larbins de la République nommés de manière élégante “fonctionnaire de l’Assemblée” ne méritent par leur salaire (surtout pas ces presque 8 000 Euros…). En attendant, des millions de gens, des millions de bons Français gagnent environ 1000 Euros par mois et en moyenne les Français gagnent 1500 ou 1600 Euros ! Cette petite classe prétentieuse n’a aucun mérite, n’a pas de sueur sur le front, ne souffre pas vraiment ! Vive les travailleurs, les vrais ! Je ne suis pas du tout populiste, j’ai toujours voté UMP car seul Sarkozy défendait les petites gens !
    Bernard, Strasbourg, 1300 Euros / mois depuis 10 ans, 2 enfants et fier de bosser pour ma famille et de suer !

  • Morny , 18 Fév 2013 à 21:05 @ 21 h 05 min

    Un beau condensé de démagogie… Les administrateurs titulaires, fonctionnaires parmi les mieux rémunérés de l’Assemblée Nationale, commencent leur carrière à 3600 € bruts mensuels. Ces serviteurs de l’État sont sélectionnés sur la base d’un concours à peu près aussi sélectif que celui de l’ENA. Avec ce capital culturel inestimable, ils auraient pu choisir de “faire du fric” dans le privé, à l’instar de nombreux énarques. Nous ne serions plus en train de parler de 7800 € mensuels. Ils ont choisi de servir leur pays, ne comptent pas leurs heures, et sont très souvent moins bien payés que la plupart des cadres supérieurs du privé ayant atteint leur niveau de formation. J’invite l’auteur à mener une étude plus approfondie des conditions de travail des fonctionnaires de l’Assemblée, en diversifiant ses sources (le JT de Pujadas, quel beau travail d’investigation…), et à nous épargner ce populisme outrancier.

  • Yaki , 18 Fév 2013 à 21:10 @ 21 h 10 min

    Petite correction : le salaire mensuel moyen est à un peu plus de 2000€ net.

  • Eric Martin , 18 Fév 2013 à 21:25 @ 21 h 25 min

    Les 3 600 euros bruts mensuels, c’est sans compter les différentes primes. Qu’ils fassent “du fric” dans le privé n’implique pas le contribuable donc ne pose aucun problème. Une moyenne de 7 800 euros par mois, c’est tout simplement indécent par rapport aux cadres supérieurs dont vous parlez (4 000 euros net en moyenne soit moins de 5 000 brut). À ce niveau-là, ce n’est plus servir mais se servir…

  • F.A , 18 Fév 2013 à 21:32 @ 21 h 32 min

    A bas les voleurs !!! !!! !!!

  • F.A , 18 Fév 2013 à 21:38 @ 21 h 38 min

    Public où privé à partir d’une certaine somme ces salaires sont démesurés et le résultat est le même se sont des esclavagistes !!! !!! !!!

  • Reichtal , 18 Fév 2013 à 21:48 @ 21 h 48 min

    Les services de l’Assemblée comptent beaucoup de hauts fonctionnaires (dont l’équivalent dans le privé ne serait absolument pas un cadre à 4000 €), ce qui infléchit passablement les calculs.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen