Éric Zemmour : économiquement, “l’Allemagne n’a jamais craint sa rivale française”

Le Zemmour du mardi. “C’est l’histoire d’une mouche sur le dos d’un éléphant qui marche dans la savane. À un moment, la mouche se retourne et, radieuse, murmure à l’éléphant : ‘tu as vu toute la poussière qu’on fait ?’ Quand les Français parlent du couple franco-allemand, ces derniers pensent un peu à l’histoire de la mouche et de l’éléphant. Mais ils sont trop bien élevés pour le faire remarquer. Ils préfèrent vanter les réformes de François Hollande, sa politique de l’offre, sa réduction des dépenses publiques…” Mercredi 19 février se tiendra un Conseil des ministres franco-allemand en présence de Hollande et Merkel. À cette occasion le chroniqueur revient sur l’histoire économique qui unit ces deux pays.

Autres articles

14 Commentaires

  • Charles , 18 Fév 2014 à 16:41 @ 16 h 41 min

    Dans toute force il y a une faiblesse et dans toute faiblesse il y a une force.
    Les Français ne voient pas ce que tous nos voisins savent parfaitement;
    La France occupe le centre géographique de l’Europe,entre Nord & Sud et Est & Ouest.

    Si la France décidait de sortir de l’Euro rigide,le dit Euro cesserait d’exister Ipso facto.
    On retrouverait de manière explicite l’Euro DMark et sa propre zone d’influence.

    Une France convertissant les Euros en Euro Francs serait suivie des 4 voisins du Sud.
    A savoir le Portugal,l’Italie l’Espagne la Grèce (PIEG),satisfaits d’une initiative Française.
    Le Général de Gaulle disait;
    “l’Europe c’est la France plus l’Allemagne,les autres se sont les légumes.”
    Donc la feinte de l’Allemagne a toujours consisté à paralyser la France.
    L’occupation monétaire de l’Euro DM a remplacé avantageusement l’occupation militaire.

    Le STO et le SBO de 41/44 pour l’Allemagne sont en train d’être rétablis.
    Le STO envoyait des ouvriers pour travailler dans les usines allemandes.
    Le SBO (service du bordel obligatoire) captait par la faim les Françaises a Paris.
    Paris et ses clubs était devenu le bordel de toute l’armée Allemande.
    En 2014,les bordels industriels existent a la frontière en Sarre,en Espagne et en Belgique.
    Les Françaises,très bien vues (comme en 41/44) s’y retrouvent après le chômage.

    Pour tenir la France ,les allemands passent toujours par Bruxelles et la Belgique.
    Ils ont cependant une petite feinte;Ils entrent en 2 endroits:1 au Nord et 1 au Sud.
    Le passage au Nord c’est la Belgique,celui du Sud ,c’est l’est de la France (Sedan).
    Comme ils sont rusés,ils mettent le paquet sur une des 2 entrées mais en alternance.
    En 1814/1815,ils sont passés par Bruxelles essentiellement avec des incursions au Sud.
    En 1870,ils sont passés au Sud (Sedan) avec des incursions par Bruxelles.
    En 1914,ils sont passés au Nord (Bruxelles) avec des incursions au Sud.
    En 1940;,ils sont passés au Sud (Sedan) avec des incursions au Nord (Bruxelles)
    En 2014,ils passent au Nord (Bruxelles) avec des incursions au Sud (Strasbourg)

  • Catoneo , 18 Fév 2014 à 16:55 @ 16 h 55 min

    Pour ce que j’en vois, aux yeux des Allemands, nous sommes un marché de consommation de produits industriels et agro-biologiques, et ils retirent de notre production des produits agricoles et viticole de qualité. Ils en restent là.
    Toute allusion à une “politique” franco-allemande fait lever leurs sourcils sur un sourire amusé. Il y a longtemps qu’ils sont “ailleurs”.
    Nous sommes plus gros qu’une mouche, un pique-boeuf peut-être !
    Et ils s’en foutent depuis la réunification.

  • SD-Vintage , 18 Fév 2014 à 17:12 @ 17 h 12 min

    Je réalise que Zemmour a une vision marxiste, et anticapitaliste, de l’économie et des relations internationales, comme Chauprade et Boniface. Et le capitalisme / nationalisme supposé Allemand fait un bon bouc-émissaire.
    Si l’Allemagne veut vendre, il lui faut des acheteurs. Elle ne vend rien au Bénin. Une France avec une bonne économie serait idéal pour l’Allemagne. Le commerce, c’est gagnant – gagnant.
    La Californie n’a pas intérêt à la ruine de l’Ohio : qui lui achètera ses gadgets électroniques ?
    L’avantage monétaire de l’Allemagne vient de l’inflation française. Les seuls responsables de notre déchéance, c’est nous. La force de l’autre n’est pas responsable de notre faiblesse. Ce n’est pas l’Allemagne qui est forte, ce sont nos politiciens qui sont des incapables, jusqu’ici avec l’assentiment du Peuple, majoritairement socialiste, y compris à “droite”.

  • SD-Vintage , 18 Fév 2014 à 17:17 @ 17 h 17 min

    A une époque, nous vendions beaucoup de 205 en Allemagne (aujourd’hui je ne sais pas), qui est très friande de la Fiat 500. Pourquoi les Français veulent-ils des BMW, des Audi, des Mercedes ou des Porsches ? Qui les force à les acheter ?

  • Ladislas Ier , 18 Fév 2014 à 18:51 @ 18 h 51 min

    Dès que Zemmour parle d’économie, je zappe… Ca n’en vaut plus le coup. Un Etatiste, un paternaliste et un socio-nationaliste de plus!

  • Ladislas Ier , 18 Fév 2014 à 18:56 @ 18 h 56 min

    Je suis d’accord avec vous quand vous écrivez:

    “Je réalise que Zemmour a une vision marxiste, et anticapitaliste, de l’économie et des relations internationales, comme Chauprade et Boniface. Et le capitalisme / nationalisme supposé Allemand fait un bon bouc-émissaire.”

    Cela vient du fait qu’à longueur de journée, Marine Lepen et compagnie nous bassinent avec un soi disant libéralisme qui détruirait notre société (alors qu’on vit dans un socialisme ambiant).

    Les nationaux français sont manipulés et ont peut-être une certaine inculture économique. Le socialisme (ou l’étatisme) sera toujours mauvais, qu’il soit national (nazisme ou social-nationaliste comme le FN) ou international (communisme, sociale-démocratie…)

    Le libre échange (le vrai, pas celui qu’on est supposé avoir en ce moment) et les échanges libres entre pays est l’avenir de notre économie.

  • Charles , 18 Fév 2014 à 19:30 @ 19 h 30 min

    De toutes manières, le général Merkel Rommel a suspendu
    la date de l’invasion des Stukas jusqu’à la fin Mai 2014
    pour laisser passer les élections europétistes du 25 Mai.

    La BCE collabore en servant les banques du sud en argent frais.

    Ensuite entre Juin et Septembre ce sera autre chose.
    Idéalement ,l’attaque devrait être lancée après les élections sénatoriales de septembre.

    Au programme,doublement de la taxe TH et de la taxe TF.
    Les gens ne sont pas contents pour la TF,ils n’ont qu’à vendre.
    Ils ne trouvent pas d’acheteurs,ils n’ont qu’à baisser leur prix.

    Aux municipales,nous allons vers un statu quo sur une progression du FN.
    Au second tour,nous aurons beaucoup de triangulaires UMP-PS-FN.
    Les autres seront laminés et marginalisés,sauf fondus dans l’UMPS.
    La répartition sera autour de 30-30-30.
    Le PS conservera une clientèle de proximité.
    Les seconds tours sans le FN donneront un souffle au PS.

    Comme en 2012,la moitié des électeurs du FN ne supporte plus l’UMP.
    Sur les 3 Millions FN qui refusent l’UMP,on aura 1.5 M vers le vote blanc/abstention.
    Plus 1.5 Million qui voteront quand même PS pour appliquer la politique du pire.
    Perdus pour perdus,autant couler rapidement et franchement.

    La France est piégée entre une majorité d’idées & un refus de majorité élective.
    Le FN ne peut passer aucun accord avec l’UMP.
    L’UMP ne peut passer aucun accord avec le FN.
    L’UMP ne pourra jamais plus redevenir majoritaire en France.

Les commentaires sont fermés.