La Hongrie pas si eurosceptique ni aussi pro-russe qu’on pourrait le penser

Malgré les attaques répétées des élites européennes contre leur pays, seuls 17% des Hongrois souhaiteraient aujourd’hui quitter l’UE selon un sondage Ipsos récent cité ici par le site hongrois d’information en anglais Politics.hu. Ceci n’empêche pas 61% des Hongrois interrogés de penser que l’Union européenne évolue dans la mauvaise direction, mais cela les place en fait, avec les Allemands et les Polonais, parmi les peuples européens les plus optimistes quant à l’avenir de l’UE.

Et si la Hongrie de Viktor Orbán entretenait jusqu’ici de bonnes relations avec la Russie de Vladimir Poutine (voir l’article), elle ne se désolidarise pas de ses partenaires européens ni de ses voisins d’Europe centrale puisque, comme eux, elle a officiellement condamné, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, le référendum de dimanche dernier en Crimée que la Hongrie considère comme « illégitime et illégal », appelant la Russie à respecter la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale de l’Ukraine.

Il existe d’ailleurs aussi une minorité hongroise en Ukraine, et la condamnation de la politique russe en Crimée s’est accompagnée d’un appel au gouvernement transitoire en Ukraine pour le respect des droits des minorités et notamment de leur droit à pouvoir utiliser librement leur langue, une allusion à une des premières décisions du parlement ukrainien après la fuite du président Ianoukovytch qui avait été de retirer au russe son statut de langue officielle à égalité avec l’ukrainien.

Articles liés

10Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • fred80 , 19 mars 2014 @ 9 h 47 min

    Je désespère de vous lire tous.
    Élargissez vos points de vue, et posez-vous une seule question: a qui cela profite t-il?

    En résumé c’est un gros cul qui s’assoir sur nos patriotismes, idéologies, cultures, histoires et toutes les valeurs que vous y mettrez.. Ces gens là n’ont pas de religion, ils ont l’idolâtrie de l’argent car ils pensent que c’est le pouvoir. Les pauvres! ils ont rien compris à la Vie…

  • verdad , 19 mars 2014 @ 10 h 52 min

    On est fortement emballé, surtout lorsque l’on ne sait pas tout.

    1941, offensive Allemande, on ne parle jamais de Nazis mais, de Fascistes
    qui en Dialectique Marxiste est devenu depuis 1922 le mal absolu.
    Ce qui n’a pas empêché Staline de faire fabriquer en grande partie sa flotte de la
    Mer Noire, par l’Italie Fasciste.Mussolini ne signala pas à Hitler, les points faibles
    des navires en question sur lesquels la Kriegsmarine se cassa les dents.
    L’Armée Rouge perdit du terrain.
    Staline, laissa sur place en Ukraine de grandes Unités du N.K.V.D qui organisa
    en permanence des multiples attentats contre la soldatesque Allemande, semant
    la terreur chez ces derniers. D’où un culte à la Résistance dont s’emparèrent les Ukrainiens. auxquels s’ajoutent les Ukrainiens anti Russes qui servirent la Wehrmacht..
    Ainsi, chacun a ses Héros voir ci-dessus!
    J’espère que cela ne vous semblera pas trop compliqué car ça l’est pour beaucoup
    qui sont chargés de préjugé inculqués durant quelque 3/4 de Siècle.

  • ArcSaintbernard , 19 mars 2014 @ 14 h 16 min

    N’est-ce pas le KGB qui espionnait les citoyens et les envoyait se faire torturer et condamner pour des délits d’opinion ?

Les commentaires sont clôturés.