Des manifestants écartés lors d’une visite de Manuel Valls

Une cinquantaine de manifestants contre le projet de loi travail, venus accueillir le Premier ministre Manuel Valls lors d’une visite à Mantes-la-Jolie (Yvelines) jeudi 14 avril, ont été écartés sans ménagement par les forces de l’ordre :

Articles liés

6Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • queniartpascal , 18 avril 2016 @ 12 h 26 min

    elle est ou la liberté d’expression tant applaudit par les nanars de charlot de janvier 2015,des nèfles oui;liberte d’expression pour les les politichiens et les merdias,mais pas pour le Peuple

  • Marino , 18 avril 2016 @ 13 h 43 min

    * Les manifestants, aux couleurs de la CGT pour la plupart, ainsi que des badauds s’étaient assemblés devant la porte d’entrée de la Caisse d’allocations familiales (CAF) de Mantes-la-Jolie, l’une des étapes de la visite de M. Valls. A l’arrivée de la voiture du Premier ministre, ils ont été fermement repoussés de l’autre côté de la rue par les forces de l’ordre. Le déplacement de M. Valls ce matin, accompagné des ministres Najat Vallaud-Belkacem (Éducation), Marisol Touraine (Santé), Emmanuelle Cosse (Logement), Laurence Rossignol (Familles) et de la secrétaire d’État à la Lutte contre l’exclusion, Ségolène Neuville, était consacré au bilan et aux perspectives du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale.

    * Qu’en pensent Cambadélis et Dray (entre autres) ?
    On “comprend”, on “entend” avec une certaine sympathie – plutôt feinte, à mon avis – les mêmes protestataires place de la République, mais on envoie la police repousser ceux de la banlieue…

    C’est ce qui s’appelle la Démocratie de Gauche. Si on n’est pas d’accord on peut le dire à condition de ne pas se faire entendre….

  • Marino , 18 avril 2016 @ 15 h 48 min

    Selon des informations du Parisien (le 18.04), les services du Premier ministre viennent de déposer plainte, à deux reprises, pour des menaces de mort proférées à l’encontre de Manuel Valls. Ces menaces lui ont été adressées via sa page Facebook, à la fin du mois de mars.

    NB : Avec facebook…. autant lui envoyer un mail, l’auteur sera retrouvé rapidement, ça devrait même être déjà fait….
    Une tentative de manipulation de l’opinion par les services de Valls ?.

  • Paule C , 18 avril 2016 @ 21 h 42 min

    Ça ne s’appelle pas le fascisme, par hasard ?

  • delaye , 19 avril 2016 @ 9 h 39 min

    Valls , le gazeur de bébés, était entouré des plus nocifs ministres.Que ne feront-ils encore, en une année, pour détruire ce qui reste de la France? Ces individus sont immondes..

  • appeals , 20 avril 2016 @ 9 h 12 min

    Il faut bien que nos flics servent à quelque chose, non ?

Les commentaires sont clôturés.