Nicolas Dupont-Aignan : “L’UMP, c’est comme la mafia, ils n’ont jamais accepté que je sois libre”

Nicolas Dupont-Aignan : “L’UMP, c’est comme la mafia, ils n’ont jamais accepté que je sois libre”

Face à Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV, Nicolas Dupont-Aignan, candidat Debout la France à l’élection présidentielle, a expliqué ce vendredi 14 avril qu’il n’avait jamais cédé “aux menaces“ de certains membres de l’UMP lors de son départ du parti. “Il fallait me faire payer le fait d’être parti. C’est comme la mafia”, a-t-il poursuivi.

Articles liés

1Commentaire

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • jejomau , 18 avril 2017 @ 11 h 18 min

    Tu n’as pas tort Nicolas: c’est une mafia ! Et bien au lieu de passer ton temps à éparpiller les voix et d’empêcher le peuple de France d’avoir enfin un Chef d’Etat à la hauteur, voici le programme de Marine qu’il te faut découvrir et pour lequel tu pourrais faire appeler à voter ! Merci d’avance ….

    1- Suspension des accords de Schengen et rétablissement des contrôles aux frontières nationales.

    2- Expulsion de tous les fichés S étrangers, et mise en œuvre de l’article 411-4 du code pénal pour déchoir de leur nationalité française et interdire du territoire les bi-nationaux convaincus de liens avec le djihadisme.

    3- Abrogation des Lois pénales Dati et Taubira pour mettre fin au laxisme judiciaire.

    4- Organisation d’un référendum sur une grande réforme institutionnelle incluant, entre autres, la proportionnelle, le référendum d’initiative populaire, la priorité nationale, la défense de notre identité de peuple et de notre patrimoine historique et culturel, et la réduction du nombre de députés et de sénateurs.

    5- Baisse de 10 % des trois premières tranches de l’impôt sur le revenu et rétablissement de la demi-part fiscale supplémentaire pour les veuves et veufs.

    6- Rétablissement de la retraite à 60 ans avec 40 annuités de cotisation.

    7- Suppression de l’Aide Médicale d’État réservée aux clandestins.

    8- Rétablissement de la défiscalisation et de la majoration des heures supplémentaires, et revalorisation des petites retraites.

    9- Réorientation des 50 milliards d’euros de baisses de charges du CICE vers les TPE/PME exclusivement.

    10- Abrogation de la Loi Travail, de la Loi El Khomri.

    et 11- la résidence principale ne sera plus prise en compte dans le calcul de l’ISF !

Les commentaires sont clôturés.