“A Grenoble, les professeurs sont de gauche”

Le 11 mai vers 18h à la Faculté de Droit de l’Université Pierre Mendès France (Grenoble II), Anne Poussin*, Maître de conférence en droit privé, s’est laissée aller à une étrange confidence. Chargée de la correction d’une note de synthèse sur la rétention de sûreté dans le cadre d’un cours de préparation aux épreuves des Centres régionaux de formation à la profession d’avocat et de l’École nationale de la magistrature, elle a assuré aux étudiants présents que si la note de synthèse ne suppose pas d’opinions personnelles, s’être prononcé dedans contre la rétention de façon plus ou moins explicite “n'[était] pas grave”. En effet, “vous avez de la chance car à Grenoble, les professeurs sont de gauche”. “Mais faites attention si vous tombiez un jour sur un conservateur” a-t-elle averti. Les étudiants n’en sont pas revenus…

*le prénom et le nom ont été modifiés à sa demande.

Autres articles

7 Commentaires

  • guyon ewan , 18 Mai 2011 à 15:07 @ 15 h 07 min

    C’est tellement facile d’être à gauche quand on est payé à vie par l’argent du travailleur de droite, sans responsabilité des conséquences de ses actes sur ses deniers, que cela en serait risible si la ruine que représente une fonction publique hyper pléthorique n’était si patente.
    Fonctionnaires de tous poils, magistrats, profs, education nationale, personnels municipaux, hôpitaux, “chercheurs à vie”, presse, médias, syndicats, etc…
    Tout ce qui dépense est à gauche.
    Tellement facile avec la richesse créée par d’autres.
    Jusqu’à ce le bateau coule avec cette foule d’irresponsables.
    .

  • Mephisto , 19 Mai 2011 à 6:33 @ 6 h 33 min

    hier à l’émission C’dans l’air, un intervenant était à la fois, Directeur de Recherche au CNRS, Enseignant dans une grande école américaine et à l’école normale supérieure, donc, 3 salaires. Est-ce que ce Monsieur possède le don d’ubiquité pour être en 3 endroits à la fois ?
    Il est vrai que pour être rémunéré par le CNRS point n’est besoin de pointer tous les jours, il suffit de faire une publication de temps en temps.

  • charlot 81 , 23 Mai 2011 à 10:39 @ 10 h 39 min

    Voter à gauche, chez les étudiants est une façon de pérenniser un avenir bien à l’abri de statuts protecteurs et ainsi rester bien au chaud emmitouflés dans leurs avancement automatique garantissant un salaire à vie et le tout recouvert d’une retraite assurée quoiqu’il arrive.

  • chausse pierre , 24 Mai 2011 à 9:58 @ 9 h 58 min

    S’il n’y avait que les enseignants de gauche , mais c’est la majorité des fonctionnaires . Comme ils n’ont aucune notion d’économie et de rendement ils est sécurisant de ne pas savoir l’argent d’oû vient qu’ils tonchent en faisant semblant de travailler .

  • claudine liaboeuf , 29 Juin 2011 à 14:17 @ 14 h 17 min

    Apparemment, en lisant votre message, on dirait que seuls les votants de droite paient des impots… et ils n’ont pas d’enfants scolarisés ?
    Un prof parlent toute la journée devant ses élèves, il est donc naturel que parfois il emploie un langage mal adapté ; n’est ce pas ce que vous venez de faire ?
    De plus, si vous les enviez tant qu’attendez vous pour passer votre CAPES ?
    Et puis, chers amis de droite, il me semble que vous avez aussi le temps de publier ces commentaires sur internet, seriez vous des fonctionnaires ?

  • au bon beurre , 5 Juil 2011 à 20:59 @ 20 h 59 min

    Merci chers étudiants ! En 1940, vous auriez pu espérer trouver un CDD de 5 ans grassement payé.

  • alexis1er , 24 Juil 2011 à 17:03 @ 17 h 03 min

    Pourquoi avoir retiré son nom, elle assume pas Anne Poussin ?

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen